20 octobre 2020

Coup de cent pour la JDA face à Boulazac

Il n’y a pas vraiment eu match. Sur la lancée de ses performances face à Levallois ou l’Elan Béarnais par exemple, la Jeanne d’Arc de Dijon a attaqué tambour battant sa rencontre face à Boulazac ce vendredi au palais des sports. Agressifs et adroits à souhait les Dijonnais ont surclassé (101-81) les hommes de Claude Bergeaud qui ont compté jusque 38 points de retard. Sans une fin de match jouée en roue libre par Dijon l’addition aurait même pu être bien plus salée.

 

Semaine après semaine; la JDA confirme ce que l’on découvre d’elle depuis le début de saison. Cette bande de jeune est diablement adroite et quand elle imprime le rythme cela peut aller vite, très vite. La force de l’équipe est avant tout collective (7 joueurs à plus de 10 points hier soir, tous les participants ayant marqué) et le danger peut venir de partout.

 

Encore un gros match de Jacques Alingué © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/LMP

Départ diesel puis accélération

Dès le début de rencontre, le futur MVP, Jacques Alingué (27 d’évaluation à 16 pts et 8 rebonds) se met en évidence, il cueuille le coup d’envoi puis ouvre la marque quelques secondes plus tard. Cependant les 5 premières minutes ne sont pas tonitruantes et Trenton Meacham, Karvel Anderson et surtout le pivot Brandon Ubel (17 points en première période, et puis plus rien !!) soutiennent un temps la comparaison (6-9,4′). Deux tirs primés de rang d’Axel Julien puis de Rion Brown, suivis d’une interception du capitaine dijonnais lancent enfin Dijon (14-9, 7′). Offensivement Dijon a trouvé le rythme , reste à régler le problème Ubel qui fait sa loi dans la peinture avec déjà 10 points en 10 minutes. Un joueur ne faisant  pas tout, la Jeanne est devant et sur un rythme de 100 points après le premier quart (25-19) avec déjà une belle stat à 3 points : 4/7.

Les dix minutes suivantes vont confirmer la montée en puissance des locaux, tout le monde y allant de son petit panier puisqu’on aura déjà 9 marqueurs sur 9 entrants à la pause pour 51 points plutôt bien répartis. Mais n’allons pas trop vite en besogne. Notons à l’entrée de ce second quart temps une des spécialités maison avec deux claquettes d’Abdoulaye Loum précieux, tout comme ses compères Bigote ou Taylor, dès qu’il sort du banc, qui portent l’écart à +10. (31-21, 13′). Deux paniers de Jérôme Sanchez maintiennent Boulazac à flot (33-27, 16′) et poussent Legname à poser un temps mort. Effet immédiat, et au tour de Pearson de se mettre en évidence, avec deux “and one” de suite et là, c’est Claude Bergeaud qui stoppe la partie (40-28,17′). La fin du quart temps est cependant encore sous domination locale avec Sulaimon qui répare une anomalie, il n’avait pas encore marqué. Les efforts d’Ubel côté périgordins n’y feront rien Dijon compte 15 longueurs d’avance à la pause (51-36,20′).

 

La JDA emporte tout sur son passage.

Le 26-2 passé en 9 minutes en début de match par les coéquipiers d’Axel Julien la semaine dernière à l’Elan béarnais a marqué les esprits. Oui mais les supporteurs dijonnais n’étaient pas à Pau pour en profiter. Qu’importe, la Jeanne récidive pour eux en ce début de 3ème quart avec cette fois un 24-3 en 7 minutes débuté par un 14-0. C’est bien simple ça tombe de partout. Exploit personnel de Julien, trois points de Brown, de Sulaimon, , Pearson dans son style à lui, un dunk D’Alingué par ci une claquette de Loum par là…..

Aboulaye Loum a souvent fait le spectacle © Nicolas GOISQUE/NikoPhot /LMP

Du grand show qui régale le palais aux anges (77-39, 27′). Côté Boulazac, c’est la panique et il faut deux paniers primés d’Aygalenq et d’Anderson en toute fin de quart pour sauver un tantinet la face (78-49, 30′) le match est plié.

Comment dès lors en vouloir aux jeunes joueurs de Legname, de baisser de rythme dans cette fin de match, survolé durant 30 minutes. En encaissant un 32-23 durant ces 10 dernières minutes, la Jeanne aura arrêté de défendre et permis notamment à Karvel,Anderson de terminer meilleur marqueur de la rencontre (21 points dont 11 durant ce dernier quart). Dijon qui mettra un point d’honneur à atteindre  la barre des cent points (non sans difficulté après plusieurs échecs) sur un alley oop superbe de Julien pour Loum aérien à souhait. Une belle conclusion pour une soirée réussie. Même Legname, le perfectionniste ne semblant pas en vouloir à ses joueurs pour cet ultime quart aux largesses défensives criantes (32 points encaissés). Dijon occupe provisoirement la 5ème place, se rapproche de la Leaders Cup, et tourne quand même à plus de 80 points de moyenne sur ses 10 premiers matchs de la saison !!

 

 

 

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.