3 décembre 2022

Antibes – JDA : Dijon chasse le requin

Après une petite quinzaine d’interruption dû aux qualifications pour le mondial avec notamment la participation d’Axel Julien aux deux victoires de l’équipe de France; la Pro A retrouve ces droits ce soir avec pour la JDA un déplacement à Antibes, une équipe qui réussit plutôt bien à domicile et qui vient d’enregistrer la signature d’un renfort de poids en la personne d’Ali Traoré.

 

Ali Traoré vient de rejoindre Antibes © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

On avait quitté une JDA très offensive le 17 novembre dernier avec 100 points passés à Boulazac qui installait les hommes de Legname à la quatrième place du championnat. Un match durant lequel Dijon avait su allier défense rigoureuse et attaque flamboyante. Deux éléments qui pourrait s’avérer précieux à Antibes.

 

Des Sharks mordant à la maison

13ème avec un bilan de 4 victoires pour 6 défaites, Antibes s’est imposé à 3 reprises dans sa salle de l’Azur Arena sur 4 matchs; seul le leader, Le Mans est parvenu à faire plier les requins et seulement de trois points. Méfiance donc. Antibes dispose de deux très bons scoreurs en extérieur avec l’ailier fort américain Tim Blue, 2m05 tout de même,précieux également au rebond et l’arrière également US Vincent Sandford qui a une tendance à prendre feu à l’Azur Arena. Ali traore va lui bien sur amener toute sa présence et son expérience de pivot international à l’intérieur de la peinture. Antibes présent un collectif assez équilibré que le coach Julien Espinosa se verrait bien emmener en play-offs.

 

La régularité de Jacques Alingué est précieuse à Dijon © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Jouer sur se qualités

Côté JDA on connait maintenant bien les forces de l’équipe de Laurent Legname avec notamment un talent offensif certain et réparti sur tous les postes. La régularité du duo Alingué Taylor est également très précieuse et l’apport du banc avec pour ne citer qu’eux, Valentin Bigote, ou Abdoulaye Loum, souvent particulièrement spectaculaire, est indéniable. Quand la JDA est lancée, elle est capable de série incroyable, demandez donc aux Palois, ou aux Parisiens par exemple. Quand elle est concentré et sérieuse en défense, elle est aussi capable de mettre en échec  n’importe quelle attaque. Mais Dijon a aussi les défauts de la jeunesse et peut aussi connaître de gros trous d’air, manquant parfois de constance sur l’ensemble d’une rencontre. Le talent peut aussi entraîner parfois à vouloir jouer son numéro personnel. On l’a vu récemment les débuts de match sont primordiaux dans les résultats de la Jeanne et si elle démarre en trombe, il est souvent difficile de la revoir. A contrario, quand elle est accrochée l’équipe est plus en difficulté. Dijon a enfin montré qu’ il pouvait être très à l’aise loin de ses terres y compris chez des équipes dominatrice chez elle (n’est ce pas l’élan béarnais). Eh bien qu’il ne se gène surtout pas pour enfoncer ce genre de clou !!  

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.