28 novembre 2020

Le CDB pas payé de sa prestation face à Nice

Battues ce vendredi par l’OGC Nice Côte d’Azur Handball (21-24), les handballeuses dijonnaises du Cercle Dijon Bourgogne, sortent une nouvelle fois d’un match avec de gros regrets. Non pas que Nice ne mérite pas sa victoire, mais Dijon a rendu une copie vraiment intéressante, laissant malheureusement 6 pénalty en cours de route qui auraient bien pu changer le cours des choses. Dans cette saison marquée par de nombreux vents contraires, les filles de Christophe Maréchal, ne lâchent pas l’affaire, à l’image du beau visage affiché face aux solides troisièmes de LFH. Reste qu’il manque toujours un petit quelque chose pour gagner et qu’à l’arrivée le CDB reste lanterne rouge.

 

Que c’est dur pour le CDB. Face à une formation bien mieux armée qu’elles, les coéquipières de Joanna Lathoud, sortie blessée en fin de première période ont encore livré une partie pleine de coeur et d’envie. Devant pendant 50 minutes, malgré leurs nombreux échecs sur 7 m (la seule chose qu’ont puisse vraiment leur reprocher ce soir), elles ont ensuite cédé face à la montée en puissance de la défense niçoise.

 

Dijon et Kimberley Bouchard ont réussi une bonne première période © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/LMP

Bon début de rencontre pour le CDB

Le coup d’envoi fictif de la rencontre est donné par le directeur du casino de Santenay accompagné de Pierre Terzi, médaille d’or mondiale au cou  (récoltée en tant que préparateur physique de l’équipe de France féminine). Dijon attaque la rencontre avec beaucoup d’envie. Si Skolkova échoue une première fois sur Hatadou Sako et que Mathilde Nicollet ouvre le score pour les visiteuses décalée sur son aile droite, c’est bien le CDB qui démarre le mieux. Paulsen bien en jambes en ce début de match place un premier un contre un dévastateur puis marque une seconde fois de rang en contre attaque. La défense dijonnaise est très présente et agressive à souhait, ne laissant notamment pas la place à l’immense suédoise, Linnéa Tortenson (1m86) pour se lancer. Kimberley Bouchard de nouveau en contre attaque suite à un ballon récupéré, puis Eloïse Dewez sur pénalty (après un premier échec dans cet exercice de Barbara Moretto) donnent rapidement 3 longueurs d’avance à Dijon (5-2, 8′). Emmanuel Dott, le technicien azuréen est contraint au premier temps mort.

 

La gardienne niçoise Marija Colic a été déterminante sur les pénaltys dijonnais © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/LMP

Nice revient

Marie Prudhomme fait parler sa puissance pour inscrire alors le troisième but niçois, mais Dijon repart de l’avant, Barbara Moretto obtient tout d’abord un pénalty, malheureusement manqué par Eloïse Dewez, avant de déclencher son spécial, le tir à la hanche qui fait mouche. Kimberley Bouchard, décalée sur son aile droite marque encore un joli but sur chabala et Dijon est toujours devant (7-5, 15ème). Seulement le CDB manque une nouvelle fois l’occasion de se détacher avec un 3ème échec (sur 4 tentatives) sur pénalty, Marija Colic lisant parfaitement les tirs dijonnais. Tortenson bien contrôlée pour le moment, Nice s’en remet à la puissance de Marie Prudhomme qui ramène les siennes dans le match (7-7, 18′). Noémie Lachaud permet même aux visiteuses de prendre l’avantage pour la première fois du match contraignant Christophe Maréchal à prendre à son  tour un temps mort. 

 

La blessure de Joanna Lathoud juste avant la pause est un nouveau coup dur pour Dijon © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/LMP

Dijon devant à la pause

On craint alors pour le CDB, mais non, les locales remettent l’ouvrage sur le métier avec beaucoup de conviction. Paulsen égalise puis envoie Sylla en contre, Bouchard, très en vue sur ce premier acte marque encore par deux fois (5/5 pour elle sur cette mi-temps). Si Tortenson trouve, elle, le chemin des filets de Ben Slama pour la première fois de la soirée, Dyenaba Sylla réussit de son côté un second pénalty pour Dijon. Le CDB auteur de 30 belles premières minutes rejoint la pause avec deux longueurs d’avance (12-10,30′), mais perd juste avant la pause sa capitaine Joanna Lathoud, victime d’un coup sur le haut de la cuisse droite (béquille?) sur une action de Dienaba Sy, un coup dur.

 

Linnéa Tortenson a fait très mal en seconde période © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/LMP

Le CDB repart bien

Tout comme en première période, le CDB rentre du bon pied dans ce deuxième acte. Poussée par un palais des sports encore bien garni ce vendredi, Martina Skolkova, moins en vue que d’habitude marque son premier but de la soirée. Si Sylla manque un 4ème pénalty, Skolkova y retourne et pan lucarne. Ben Slama s’illustre dans sa cage avec des arrêts spectaculaires sur Jane Schumacher et Carmen Martin tandis que Sylla puis Moretto redonnent 4 longueurs d’avance aux Bourguignonnes (16-12,37′). Comme en première période, Emmanuel Dott pose un temps mort. Nice resserre alors considérablement sa défense et Linnéa Tortenson, qui dispose d’un peu plus d’espace depuis la sortie de Lathoud et la fatigue gagnant les rangs dijonnais, prend les affaires en main. Deux missiles de la Suédoise et un pénalty de Jane Schumacher et Nice recolle (16-15, 44′). 

 

Mais finit par céder

Toujours combatives, les Dijonnaises entretiennent encore l’espoir quelques minutes Paulsen, Rysankova et Dewez permettant au CDB d’être toujours devant à 10 minutes du terme, même si l’on sent que ça devient difficile et que les azuréennes montent en puissance (19-18, 50′). Malheureusement les impressions se confirment et c’est Marie François qui se rappelle alors aux souvenirs de son club formateur avec deux buts tout en puissance qui redonnent l’avantage à Nice (19-20, 51′). La capitaine Lachaud donne même deux longueurs d’avance et si Paulsen réduit l’écart en contre, elle rate dans la foulée un sixième pénalty côté CDB. Marie François, Linnéa Tortenson et Jannela Blombou très présente en cette fin de match enfoncent le clou.

Marie François a joué un mauvais tour à son club formateur © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/LMP

Touchées mentalement les Dijonnaises cèdent (21-24, 60′), frustrant, vraiment frustrant. 

Le CDB pointe à la dernière place avec 20 points (et éventuellement 5 de moins si la sanction de la CNCG était confirmée). Bourg de péage 21 points et le Havre 24 points,  mais un match de plus, restent à portée. Ce sont justement les deux prochains adversaires des Dijonnaises, deux matchs très importants qui pourraient faire du bien à des joueuses qui ne lâchent pas et qui continuent à montrer de belles choses même si tout n’est évidemment pas parfait à l’image des jets de sept mètres ces derniers temps qui coûtent cher ce soir et laissent de gros regrets. 

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.