26 novembre 2020

Ligue 1. RCSA-DFCO : Le mental n'aura pas suffit.

Le Dijon Football Côte d’Or avait à cœur de faire oublier la volée infligée par le Paris Saint-Germain trois jours auparavant. Sur un terrain à la limite du praticable, auteurs d’une entame de match complètement ratée, les Rouges ont finalement su faire preuve de caractère pour recoller au score… Avant de s’incliner 3 buts à 2 sur un second pénalty concédé…

 
Encore une entame ratée…

Oussama Haddadi, malheureux homme du match à Strasbourg. (C) NICOLAS GOISQUE / NikoPhot

Les restes du match contre Paris étaient sans doute encore présents dans les têtes au moment du coup d’envoi à la Meinau. Dès les premières minutes, Martin Terrier trouve la barre, le ballon revient sur Blayac dont la tentative sera arrêtée par Baptiste Reynet sur sa ligne. Dans la continuité de cette action, le ballon est mis en retrait à Aholou qui trompe le portier bourguignon, masqué au départ de l’action. Les Strasbourgeois mènent donc 1-0 dès la cinquième minute. Les Alsaciens sont d’ailleurs plus à l’aise sur une pelouse détrempée où les escalopes se creusent au fur et à mesure du match. Si le Racing domine les débats, les occasions ne sont pas des plus franches, mais Strasbourg doublera pourtant la mise. A la lutte avec Haddadi, Terrier s’écroule avant que le défenseur tunisien ne l’ai touché, M. Gautier estime que la faute est évidente et indique le point de pénalty… Reynet écope d’un carton jaune pour contestation alors que Lala se charge de transformer le tir au but… (2-0, 19′). Le DFCO ne va, cette fois, pas rendre les armes aussi rapidement. Dans un premier temps, le centre de Sammaritano ne trouvera pas preneur, puis, dans un second, Bonnefoi ratera complètement sa sortie et ira percuter Reynet, six mètres pour l’arbitre. Viendra la réduction du score lorsque Chafik, voulant faire la passe à Xeka l’envoi sur Tavares qui prend son temps pour ajuster Bonnefoi (2-1, 34′). Les occasions se succéderont de part et d’autre et on retiendra notamment la superbe horizontale de Reynet sur une tête de Mangane (45′). Un arrêt de grande classe. Dans la continuité de cette action, Sliti frappe un coup-franc de 50 mètres, Haddadi traîne au bon endroit et prend à contre-pied Bonnefoi (2-2, 45′) ! Le DFCO revient juste avant la pause.
 
Une seconde période largement dominée.
L’absence de Djilobodji est préjudiciable au DFCO. (C) NICOLAS GOISQUE / NikoPhot

A la sortie des vestiaires, le DFCO met les ingrédients sur une pelouse à l’agonie et va nettement dominer cette équipe strasbourgeoise. Les occasions vont se succéder devant les buts de Landry Bonnefoi, Xeka enverra une frappe qui passera largement à côté (51′), puis, le portier strasbourgeois sortira rapidement sur une balle en profondeur (52′), puis sur un ballon de Tavares (54′). Le portier du Racing, plus en réussite qu’en première période, renverra une frappe de Tavares d’une manchette et maintiendra son équipe à flot une minute plus tard. En manque de réussite à l’extérieur, le DFCO ne parvient pas à concrétiser ses multiples occasions pour espérer ramener quelque chose de l’Alsace… Et va le payer cher en fin de match. Fraîchement entré en jeu, Da Costa vient buter sur Haddadi. Plus logique que la première, M. Gautier sifflera évidemment un nouveau pénalty que Lala transformera à nouveau (3-2, 79′). Le karma semble s’acharner sur Dijon qui n’y parvient toujours à l’extérieur. Avec onze buts encaissés et deux marqués en deux matchs, il faudra très rapidement se relever samedi prochain contre Rennes. Dijon occupe la quatorzième place. 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.