5 décembre 2020

La JDA Fauteuil ne tient pas la distance face à Lille

La JDA Basket Fauteuil entamait samedi au gymnase du mail la phase retour du championnat de Nationale B face au Lille Université Club Handibasket, une formation qu’elle avait dominée dans le Nord pour l’entame de la saison. Cette fois-ci, les Dijonnais n’ont pas tenu la distance et les “chtis” sont venus rendre la monnaie de la pièce en s’imposant (42-56) en dominant nettement la fin de match. La capitaine dijonnaise Marianne Buso revient pour DIJON-SPORTnews sur cette rencontre qui laisse une nouvelle fois des regrets.

 

L’ALBUM PHOTO DU MATCH ICI

 

Avec 12 points inscrits seulement en seconde période, contre 30 en première, la JDA s’est complètement éteinte, laissant tout loisir aux visiteurs Lillois de prendre la rencontre à leur compte sous l’impulsion notamment de leur pivot auteur de 50% des points de son équipe.

 

Le récit de Marianne Buso

Une première période intense et serrée © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Mention bien en première période

Un bon début de match pour nous avec une défense agressive malgré quelques failles et un jeu offensif plutôt bien construit et collectif (plusieurs marqueurs sur cette mi-temps : Damien Lordel 8, Marianne Buso 14, Hugo Barbe 4, Sebastien Verdin 4) : les 2 équipes se rendent coups pour coups dans un jeu d’une grande intensité. Nous prenons plusieurs fois quelques points d’avance et Lille doit s’employer pour revenir au score. Nous dominons globalement cette première mi-temps mais nous rejoignons les vestiaires avec seulement 4 points d’avance 30-26 (2 premiers quarts temps gagnés 14-12 et 16-14).

 

Le pivot Lillois a réalisé une grande prestation © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La JDA s’écroule en fin de match

Le début du 3e quart temps est mauvais avec une défense « gruyère » qui offre à Lille 3 paniers faciles consécutifs et la coach est obligée de vite prendre un temps mort après un 0-6 d’entrée de jeu (30-32). Le reste du quart temps sera plus équilibré mais l’on observe un jeu plus stérile de notre part offensivement et d’autre part défensivement nous n’arrivons pas à maîtriser le pivot adverse (n° 13) qui marquera 28 points au total dans la rencontre. 40-42 à la 30e minute tout était possible… fallait il encore y croire jusqu’au bout. Toujours dans les problématiques du 3e quart temps, ne produisant plus grand chose d’intéressant en attaque avec une adresse en berne (seulement 2 points inscrits en 10 minutes) et toujours autant de points encaissés, l’équipe lâche petit à petit au cours de ce dernier quart temps et laisse échapper le match avec un sévère 2-14 en 10 minutes : score final : 42-56. (écart de 14 points tout comme à l’issue du match aller où cette fois nous avions gagné 45-59)

 

De la déception pour la capitaine Marianne Buso © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La réaction de la capitaine

Je suis déçue évidemment parce qu’encore une fois on sort du match avec des regrets : on est dans un dur combat pendant 20 minutes où je suis contente de ce que produit l’équipe, ensuite on s’accroche pendant 10-15 minutes et puis on lâche et ça nous n’avons pas le droit. C’est aussi toute la jeunesse de notre collectif. D’abord un manque de concentration au début de cette deuxième mi-temps où l’on encaisse très vite un 0-6 qui remet Lille en confiance et qui nous fait douter à un moment où l’on aurait justement dû enfoncer le clou : on tend le bâton pour se faire battre. Ensuite le manque d’expérience et de confiance : on peut avoir des temps faibles durant un match et ne pas trouver les solutions immédiatement mais l’on doit maintenant trouver les ressources pour dépasser ces situations, garder lucidité, confiance et détermination coûte que coûte et prendre chacun ses responsabilité pour tirer le groupe hors du creux tous ensemble. Encore une fois, l’équipe la plus difficile à vaincre c’est nous même. Je garde quand même le positif de cette première mi-temps et il va falloir reproduire ça pendant 40 minutes le weekend prochain contre Capsaa Paris : on a une revanche à prendre !

Les marqueurs dijonnais et l’évolution du score : Buso 16, Lordel 12, Verdin 8, Barbe 4, Thieurmel 2 ; 14-12, 30-26 (16-14),40-42 (10-16), 42-56 (2-14)

 

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.