28 novembre 2020

En manque d'adresse, La JDA chute à Chalon

Au basket, il faut mettre la balle dans le panier” (CQFD). La première réaction de Laurent Legname (site officiel JDA) après le Derby perdu au Colisée samedi soir, résume bien le déroulée de la rencontre. Avec des shooteurs aux abonnés absents, la Jeanne a tendu le bâton pour se faire battre à des Chalonnais qui ne se sont pas fait priver pour s’en saisir (81-77), un bol d’air bienvenu pour Jean Denys choulet et ses troupes.
 

Lance Harris et Chalon ont été bien plus adroits que Dijon © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/LMP archives

Il n’y a pas que les statistiques en basket, mais elles sont parfois très parlantes. Avec seulement 5 pertes de balles, 9 interceptions, 20 passes décisives et 8 rebonds offensifs pris, Dijon a eu largement les munitions pour l’emporter, mais avec 7 lancers francs ratés (67% de réussite) et seulement 42% de réussite aux shoots dont 29% à 3 points, les Dijonnais ont juste fait Hara kiri chez leurs voisins Bourguignons.
 
Grosse défense chalonnaise
Les locaux rentrent bien dans leur match, évidemment motivés et poussé par leur public, les coéquipiers de Mike Gelabale défendent bec et ongle et prennent d’entrée les affaires en mains (7-2, 4′). Axel Julien le capitaine dijonnais(meilleur marqueur de siens samedi avec un très bon 5/8 à trois points) ramène bien la Jeanne à hauteur (10-10,6′), mais Chalon récupère les rebonds défensifs et contre attaque rapidement. Comme Sulaimon et Brown notamment sont en panne totale d’adresse (12 points marqués à eux deux sur l’ensemble du match et 0/8 à trois points !!), le score enfle logiquement en faveur des Chalonnais qui virent donc en tête à la fin du premier quart (17-12). 
Axel Julien a été un des rares Dijonnais à la hauteur samedi © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/LMP archives

Suite à un nouvel échec dijonnais à 3 pts de Holston cette fois-ci, l’écart grimpe à 8 points (22-14, 12′). Cependant si la Jeanne est en difficulté au shoot, tout n’est pas à jeter et la défense est plutôt correcte. Chalon ne marque ra d’ailleurs que 32 points lors de cette première période. Oui mais le problème c’est que Dijon restera lui à 29. Symbole de ce deuxième quart, 4 lancers francs sur 8 laissés en chemin par les hommes de Legname. Panne sèche également aux tirs primés, seul julien trouvant la mire. Plusieurs interceptions et une belle activité défensive, permettent néanmoins à la JDA de remporter ce deuxième quart et d’être dans le coup à la pause (32-29, 20′). Presque un miracle avec une adresse à ce point en berne.
 
Dijon monte en puissance…. Mais trop tard
Si les hommes de Leganme reviennent regonflés sur le parquet et recollent aussitôt (36-35, 23′), ils encaissent dans la foulée un 8-0 avec notamment deux paniers primés de Chalonnais bien plus adroits que leurs adversaires du jour dans l’exercice (48% à 12/25). Legname dégaine donc un temps mort. Deux lancers de Pierre Antoine Gillet (encore un exercice dominé par Chalon (83% de réussite pour les locaux) font passer l’écart au dessus des 10 points (46-35, 25′). Un trois points de Julien, l’arbre qui cache la frêt puis un bon passage de Ryan Pearson permettent encore à la Jeanne de se rapprocher (46-42, 27′). Mais comme pour narguer son adversaire, Chalon aligne de nouveau des paniers primés par Lance Harris puis Pierre Antoine Gillet pour conserver 10 longueurs d’avance à l’orée du dernier quart (57-47, 30′). Un troisième quart à moins de 20 points pour la JDA.
18 points et 3/3 à 3 points pour Jérémy Nzieulé, tout ce qui a manqué à Dijon ! © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/LMP archives

Et bientôt 15, Harris toujours à trois points narguant un Rasheed Sulaimon en échec total de son côté (62-47, 32′) et nouveau temps mort demandé par le coach dijonnais, les affaires étant très mal engagées. La e va -t-elle enfin sonner? Toujours est- que Julien, encore lui puis Holston enchaînent deux paniers à 3 points (62-53, 33′) et c’est au tour de Jean Deny Choulet, qui ne veut pas voir l’adversaire prendre feu de stopper le jeu, nouveau temps mort. Le match devient fou et la tension  monte. Un contre impressionnant de Jacques Alingué suivi d’un nouveau tir primé de son capitaine maintiennent l’espoir dans les rangs dijonnais (64-60, 36′). Mike Gelabale se montre alors précieux pour les locaux alignant un trois points puis trois lancers suite à une technique sifflée à l’encontre de Legname. Jérémy Nzieulé en rajoutant une couche, tir primé pour lui aussi, la messe semble dite (73-62, 37′). Ultime temps mort dijonnais, zone press mise en place et ça marche la JDA revient encore à 3 points (73-70, 39′). Sulaimon boit le calice jusqu’à la lie en ratant l’égalisation. Le temps pressant, la décision se fera sur la ligne des lancers francs sur laquelle les Chalonnais seront solides pour finalement l’emporter (81-77, 40′), pour la plus grande joie du colisée. Dijon aura encore une fois de gros regrets !

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.