23 novembre 2020

Le CDB échoue d’un rien face à Bourg de Péage

Une nouvelle défaite frustrante, ce vendredi soir, pour le Cercle Dijon Bourgogne, au palais des sports qui plus est face à un concurrent direct Bourg de péage (25-26). Encore une fois diminuées par de nombreuses absences, les Dijonnaises se sont battus, ayant même la balle d’égalisation en fin de rencontre suite à une défense tout terrain mise en place sur les 5 dernière minute qui a permis de finir sur un 3-0; un dernier ballon malheureusement intercepté par Bourg .

 

L’explosion de joie finale est donc une fois de plus en faveur de l’équipe adverse, devant un CDB évidemment déçu et frustré. Bien sur tout n’a pas été parfait côté dijonnais mais les filles de Christophe Maréchal se sont encore une fois battu, ne lâchant rien et aurait peut être mérité le nul sur leur fin de match. Mais le sort ne veut vraiment pas tourner de leur côté cette saison.

 

Marija Janjic a pesé sur la rencotre avec 10 buts © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/LMP

Mano à mano en première période

L’enjeu de la rencontre est évidemment important pour les deux formations qui chercher à se placer le mieux possible en prévision des futurs play-downs qui leur semblent promis. Ceci explique peut être un début de rencontre un peu hésitant des deux côtés. C’est la grande (1m89) arrière gauche Serbe Marija Janjic, qui va faire mal durant toute la partie (10 buts pour elle/17) qui débloque le compteur sur pénalty (1-0,2′). Kimberley Bouchard, une nouvelle fois à l’aise sur son aile lui répond immédiatement et l’on sent que ce match va être accroché. Cependant Héléna Rysankova et Déborah Kpodar qui retrouve peu à peu son niveau réussissent à donner un petit break d’avance à Dijon (8-5, 15′). Mais c’est alors Marija Janjic qui prend les affaires en main avec 3 réalisations de rang en 3 minutes pour rééquilibrer la balance (9-9, 20′). Dijon est assez efficace pendant cette première période, même si la fin de ces 30 minutes initiales semble plus compliquée, le trio Bouchard, Rysankova Kpodar, 11 buts à elle trois sur ce premier acte permet au CDB de rejoindre la pause avec un petit but d’avance (15-14, 30′).

 

Déborah Kpodar revient petit à petit en forme © Nicolas GOISQUE/NikoPhot LMP

Serré et crispant.

Le chassé croisé reprend après la pause et l’on ressent une certaine fatigue chez les Dijonnaises. Manon Gravelle permet quand même aux trois arrières Skolkova Rysankova et Kpodar de souffler un peu, Joanna Lathoud jouant une fois de plus les couteaux suisses. Même si c’est plus compliqué en attaques placées notamment Dijon s’accroche en défense et Noura Ben Slama réussit plusieurs spectaculaires exploits dans sa cage pour maintenir Dijon dans le match avant l’attaque du dernier quart d’heure (20-21, 44′). Janjic qui fait toujours très mal voit ainsi son pénalty repoussé par la gardienne locale qui exprime sa hargne et invite le public à soutenir plus fort son équipe. Noemie Barthelemy récupère une balle qui traîne, à son poste de pivot et fusille l’infortunée portière dijonnaise pour un écart qui se creuse (20-23, 48′).

 

Kimberley Bouchard 3/4 a encore été performantensur son aile © Nicolas GOISQUE/NikoPhot /LMP

Le dernier mot pour Bourg de Péage. 

Le temps commence à presser à Dijon manque un peu de lucidité, se précipite un peu est beaucoup sanctionné, notamment de nombreux passages en force pas toujours évident et qui provoque l’incompréhension de Déborah Kpodar notamment. Marina Zivkovic donne 4 longueurs d’avance aux visiteuses pour la plus grande joie de la dizaine se supporteurs ayant fait le déplacement (21-25, 54′). L’affaire est bien mal engagée. Christophe Maréchal prend un temps mort et met en place une défense press tout terrain. Déstabilisé Bourg perd trois ballons de rang et à l’arraché Dijon revient Skolkova et Gravelle s’arrachant pour entretenir la flamme (25-26, 58′). Il reste pile deux minutes.

Bourg de Péage exulte au coup de sifflet final © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/LMP

Bourg ne marquera pas durant ces 5 dernières minutes et perd même un dernier ballon à 40 secondes du terme. Dijon a la balle d’égalisation mais la défense visiteuse réussit une interception “meurtrière” à 20 secondes du terme et met le ballon “au chaud” avant d’exulter. Pour Dijon rien ne veut décidément sourire. La fin de championnat s’annonce rude avec Metz, Brest ou Paris au programme. Il va falloir bien se préparer physiquement pour aborder les play-downs dans la meilleure condition possible.

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.