7 décembre 2019

Face à Hyères-Toulon, la JDA réussit sa reprise !

Après un début de saison sur courant alternatif, la JDA commence à devenir une équipe dangereuse et intimidante pour ses adversaires, forte de 4 victoires sur 5 matchs, elle est en bonne forme actuellement. Une fois de plus ce vendredi soir elle a été dangereuse et elle a su rester lucide et concentrée dans un match qui aurait pu être un match piège. C’est donc sans grande difficulté qu’elle s’est imposée chez elle face au dernier du classement (98-71).

 

Après une très longue pause le palais des sports a accueilli l’équipe d’Hyères-Toulon Basket pour un match de reprise très attendu. Les supporteurs curieux de savoir comment allaient réagir les joueurs pour ce match  de reprise pour ce premier match en un mois ont vite été rassurés.

 

Ryan PEARSON très solide pendant ce match © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dès le premier quart, le rythme est donné

“Après les deux premières trêves, à chaque fois on avait du mal à rentrer dans les parties.” (Site officiel JDA) Laurent Legname le savait, le premier quart temps allait être décisif pour son équipe et elle a été au rendez-vous. Alors que le capitaine dijonnais Axel Julien, était absent à cause d’une blessure à l’épaule, la JDA prend très nettement l’avantage dès le début du match avec Jacques ALINGUE qui inscrit le premier panier. Quelques secondes plus tard David HOLSTON marque un panier à 3 points et continue sur la lancée initiée par son équipier. L’entraîneur Emmanuel SCHMITT l’a dit: si on laisse Dijon prendre l’avantage chez soi, l’équipe devient très vite innarrêtable (site offciel JDA). Et cela va se confirmer dans ce quart. Jordan TOLBERT n’inscrit le premier panier de son équipe qu’après plus de deux minutes de jeu, tout va mal pour le HTVB. Et cela continue avec un dunk de Ryan PEARSON qui vient très vite conforter l’idée que ce quart temps va être à sens unique (12-2, 4′), l’ailier fort dijonnais enchaîne quelques secondes plus tard avec un tir à 3 points, les joueurs dijonnais sont en très grande forme. L’équipe continue sur sa lancée et inscrit paniers sur paniers, sans réaction du club d’Hyères-Toulon Basket. Un autre dunk tombe avec cette fois Rion BROWN en maître, le score est déjà lourd pour les adversaires de la JDA (23-2, 6′).  Ferdinand PRENOM inscrit le deuxième panier de  son équipe seulement trois minutes avant la fin du quart-temps, (25-4, 7′) ce qui annonce un timide retour: le score est de (27-11) après ce quart temps initial.

 

Rasheed SULAIMON a pris de l’importance en l’absence d’Axel Julien © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Timide réaction varoise

Dès le début du deuxième quart temps, les adversaires des Dijonnais montrent que cette fois-ci la donne a changé avec Luka ASCERIC inscrivant le premier panier de ce quart. Mais la réplique est instantanée et Valentin BIGOTE marque un magnifique dunk, une minute plus tard (29-13, 11′). Alors que les deux minutes qui suivent vont ressembler étrangement au premier quart temps avec un total contrôle du terrain par les Dijonnais, (ils vont ainsi inscrire 6 points), leurs adversaires reprennent du poil de la bête (35-15, 13′) et le jeu redevient serré durant  ce quart. Lors de l’avant match on l’avait dit: Markus KENNEDY, le nouveau pivot dijonnais est à surveiller et il  le prouve avec 3 paniers d’affilée (38-15, 14′) ce qui permet à Dijon de garder son très large avantage. S’enchaîne alors un chassé croisé, les deux formations se répondant du tac au tac durant quelques minutes. Hyères-Toulon Basket n’a pas dit son dernier mot et compte se battre même si l’écart reste très présent (44-27, 17′). C’est là que tout bascule dans ce quart. Les trois dernières minutes vont être totalement pour les joueurs d’Emmanuel SCHMITT: cela commence avec Ferdinand et son tir intérieur (47-29, 18′) puis avec un magnifique tir à trois points de Raymond COWELS. Enfin cette première mi-temps se termine avec un panier à deux points de Ferdinand, encore et toujours. Hyères-Toulon reste dans la course grâce à ses deux joueurs, à la mi-temps rien n’est fait, tout peut se jouer même si le matelas dijonnais reste conséquent (47-34,20′).

 

Pour Laurent LEGNAME tous ses joueurs sont à féliciter © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dijon monte en puissance et reste maître chez lui

Au coup de sifflet de la deuxième mi-temps, les cartes sont donc quelque peu redistribuées et il nous tarde de connaître la suite. Cependant, pour certains le rythme n’a pas changé à l’image de Raymond qui reprend sur sa lancée avec un tir intérieur réussi (47-36) très vite suivi d’un tir à trois points de Terry SMITH qui est rentré sur le terrain au début du troisième quart-temps. Presque trois minutes se sont déjà écoulées et les spectateurs dijonnais commencent à douter car leur équipe n’a pas encore marqué mais c’est sans compter sur Rion qui est très chaud ce vendredi et qui stoppe la remontée adverse par  un panier à trois points, les premiers points  de son équipe dans ce quart (50-42, 23′). Ainsi, le show reprend pour les Dijonnais, et les paniers s’enchaînent parfois interrompus par des sursauts de l’ adversaire, surtout avec un Ferdinand PRENOM très présent dans son ancien jardin et qui ne s’avoue pas vaincu. Cependant, la fin de ce troisième quart-temps est une fois de plus à sens unique, deux joueurs surnageant tout de même côté Hyères-Toulon : Ferdinand PRENOMet Raymond COWELS, le reste de l’équipe est absent et cela commence à peser dans la balance (71-51, 30′).

Le problème, c’est que cela ne va pas s’arranger dans le dernier quart-temps avec des joueurs de la JDA retournant au charbon dès le début avec un panier de Ryan PEARSON, une fois de plus suivi par Rion BROWN (75-51, 31′). Alors que l’écart continue de se creuser, PRENOM intervient encore et toujours pour tenter d’éteindre le feu avant qu’il n’y ait plus rien à récupérer (77-53, 32′). Mais dans les minutes qui suivent le résultat est là, Dijon inscrit encore 17 points tandis que Hyères-Toulon ne parvient à mettre que deux paniers à trois points, il reste trois minutes de jeu et les dés sont depuis longtemps jetés (94-59, 37′). En effet malgré, un moment de flottement pour Dijon et un barroud d’honneur mené par Terry SMITH et Raymond COWELS, le dernier coup de sifflet retentit sur une victoire de la JDA (98-71).

Dijon était simplement au-dessus dans ce match et s’impose logiquement face à la lanterne rouge du championnat. Pour ces derniers l’objectif reste plus que jamais le maintien après ce match. Pour Les Dijonnais qui réussissent à rester bien ancrés à la huitième place du classement et commencent la reprise sur une belle victoire, on espère que ce n’est que les prémices et que cela va durer encore longtemps !

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.