27 novembre 2020

Portée par un J Alingué de feu, la JDA renverse Bourg en Bresse

Plus rien n’arrête la JDA. Formidable vainqueur de l’ASVEL au palais des sports samedi soir, et pas loin  de l’exploit à Monaco il y a dix jours, la Jeanne s’est imposé hier soir avec la manière à Bourg en Bresse (78-96), rendant ainsi la monnaie de la pièce après la défaite à l’aller. Une équipe dijonnaise impressionnante, qui gagne en régularité depuis l’arrive d’Holston et de Kennedy et qui grimpe petit à petit au classement pour occuper ce matin une superbe 5ème place.

 

Jacques Alingué réussit une grande saison, c’est une évidence. Certains s’étaient d’ailleurs ému de ne pas le voir figurer au all star game en fin d’année. Qu’importe, hier soir le grand Jacques a éclaboussé la rencontre : 27 points, 14 rebonds, une passe décisive pour 39 dévaluation. Dans son sillage, c’est un collectif qui monte en puissance.

 

Ryan Pearson a rapidement écopé de trois fautes dont une technique © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Première période délicate

On se souvient de la grosse adresse burgienne au match aller, mais également de la fin de match compliquée pour Dijon avec une technique pour Laurent Legname et la disqualification de Rasheed Sulaimon. Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis, mais si Jacques Alingué est dans le coup d’entrée de jeu(8 points dans ce quart initial), la Jeanne est également énormément sanctionné à l’image de Pearson rapidement crédité de trois fautes personnelles dont une technique. Dijon sait qu’il faut une défense agressive pour contre carrer les gâchettes locales, mais les cop de sifflet calment quelque peu ses ardeurs. Garett Sim notamment (11points en 10 minutes) et Zachery Peacock en profitent pour placer les Burgiens en tête (26-20,10′). 

 

Alingué était partout © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

 

Les choses se compliquent pour la Jeanne en début de second quart temps. Ainsi qu’on le craignait avant la rencontre les paniers primés pleuvent sur les troupens de Laurent Legname qui compte rapidement 15 longueurs de retard, contraignant le technicien bourguignon au temps mort (38-23,15′). Une courte pause bénéfique puisque Alingué puis Sulaimon redonnent quelques couleurs à Dijon dans la foulée (38-28,16′). Rion Brown va ensuite se montrer précieux pour les couleurs dijonnaises en alignant 3 paniers primés de rang avant la pause que Bourg atteint avec un matelas de 8 longueurs (48-40). Dijon limite la casse mais ne pourra s’en sortir en encaissant autant de points, même si Alingué et Brown sont tous deux déjà comptabilisé à plus de 10 points.

 

 

6/8 à trois points, énorme adresse de Rion Brown face à Bourg © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Un 3ème quart de feu

Au palais des sports samedi soir , la JDA avait passé 33 points à l’ASVEL lors du troisième quart temps. Record battu ce mardi avec 34 unités enquillées en dix minutes au retour des vestiaires. La Jeanne rentre en trombe dans ce troisième quart et commence par un 7-0 toujours avec le pivot dijonnais à la baguette. Mieux en 5 minutes Dijon renverse complètement le cours de la rencontre avec un 22-4 qui assomme les Burgiens (52-62, 27′). Alingué a déjà un double double en poche (21 points 10 rebonds) !! L’addition sera très salée pour les locaux totalement dépassés par l’euphorie qui a gagné les troupes de Legname; 10-34 en 10 minutes et la Jeanne confortablement aux commandes à l’entrée du dernier acte (58-74,30′). 

 

Jacques Alingué a survolé la rencontre ce mardi © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/LMP archives

Piqués au vif , les Burgiens qui réussissent pour le moment une excellente saison (rappelons qu’ils sont promus) vont-ils réagir ? La Jeanne peut -elle tenir ce rythme ? Ekinox se prend un temps à espérer quand Alingué retourne sur le banc après avoir écopé d’une 4 ème faute personnelle et que Peacock ramène les siens à 12 longueurs (67-79, 33′). Mais Dijon calme immédiatement les ardeurs en posant un temps mort puis en alignant sept points dans la foulée (67-86, 36′) assommant définitivement son adversaire. Auteur d’une deuxième mi-temps parfaite (30-56) avec une défense retrouvée et une attaque de feu, la Jeanne a écoeuré Bourg et enchaîne parfaitement. Attention rien n’est encore fait même si la dynamique actuelle et la forme d’Alingué, véritablement éblouissant ce mardi offrent quelques garanties

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.