21 septembre 2020

Le DFCO féminin enchaîne contre Vendenheim

Le DFCO enchaîne les belles victoires, et confirme son excellente forme en disposant de Vendenheim 4-0. Les Dijonnaises ont fait ce qu’il fallait pour ne pas laisser d’espoir à leur adversaire.

 

Un DFCO très sérieux

Alexandra Atamaniuk a de nouveau marqué © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Après leur victoire sans appel contre Aurillac (5-1), les Dijonnaises recevaient de nouveau aux Poussots, mais cette fois une équipe à priori plus solide de Vendenheim puisqu’elle n’avait encaissé que 19 buts jusqu’ici. Une équipe aussi qui d’habitude mise beaucoup sur l’impact physique pour gêner ses adversaires. Mais le DFCO n’est pas tombé dans le piège et comme lors de ses dernières sorties, a affiché la volonté de s’installer le plus vite possible dans le camp adverse. Le premier tir du match est pour Coline Gouineau, bien trouvée dans la surface par Marina Josserand, mais la latérale qui faisait son retour dans le onze de départ n’a pas trouvé le cadre. Le DFCO tente plusieurs fois sa chance, et la plus belle opportunité dans ce début de match est pour Marina Josserand dont la reprise de volée frôle le montant opposé après un beau service d’Alexandra Atamaniuk. C’est sur un coup-franc que la situation se débloque, avec un schéma identique à l’ouverture du score face à Aurillac le week-end dernier : Tatiana Solanet à la passe, Élodie Nakkach à la finition, de la tête cette fois-ci (1-0). Les Dijonnaises continuent de dominer mais se heurtent aussi à un arbitrage assez complaisant envers les visiteuses, auteures de quelques fautes grossières, notamment une sortie suspecte de la gardienne sur Tatiana Solanet non signalée. Vendenheim finit d’ailleurs plutôt bien la mi-temps avec une tête décroisée qui n’était pas loin de faire mouche.

Les Dijonnaises plient l’affaire

Tatiana Solanet poursuit sa belle dynamique © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

La deuxième mi-temps est un peu moins animée et aboutie dans le jeu, mais paradoxalement c’est là que le DFCO va dérouler. Après une très belle séquence de jeu collective, Alexandra Atamaniuk coupe de la tête au premier poteau un centre de Coline Gouineau pour faire le break (2-0). Les Alsaciennes se plaignent car pendant cette action, une des leurs était au sol, estimant que les Dijonnaises auraient pu mettre le ballon en touche. Ces dernières connaissent en tout cas un petit trou d’air par la suite, sans occasion franche, tandis qu’Emmeline Mainguy doit même claquer une balle sur sa barre pour éviter la réduction du score. Mais Vendenheim se fatigue et le DFCO porte le coup de poignard en fin de match. Tout d’abord par Tatiana Solanet – encore omniprésente ce dimanche ! – qui, sur une ouverture de Pauline Cousin, marque d’une très belle frappe enroulée dans le petit filet opposé (3-0). Fatoumata Baldé, entrée en jeu quelques minutes auparavant, parachève le succès dijonnais après un petit cafouillage (4-0). Une solide victoire contre un adversaire dont se méfiait le DFCO, qui permet à celui-ci de maintenir son avance de 5 points sur Saint-Étienne. Il reste maintenant 4 matchs pour terminer le travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.