22 août 2019

Denis Repérant : “Notre objectif principal est la formation”

Suite à la course Dijon-Auxonne-Dijon du dimanche 8 avril, nous sommes allés à la rencontre de Denis Repérant, directeur sportif du SCO Dijon afin de revenir sur cet événement avec une présentation de l’équipe et des compétitions à venir.

 

DIJON-SPORTnews : Parlez-nous un peu du staff, des coureurs de cette année.

Denis Repérant : Nous sommes trois employés au club, avec une secrétaire. Notre club étant une association, il est composé en grande majorité de bénévoles. Nous avons deux mécaniciens, un kinésithérapeute, un ostéopathe, un médecin, plusieurs directeurs sportifs, un responsable sur les épreuves et Mathieu Gallet, responsable du parcours de formation et de l’école de vélo. Nous sommes le cinquième club français en terme de licenciés, qui sont au nombre de 250. 

Denis Repérant © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

En 2018, l’équipe évolue au plus haut niveau amateur en Division Nationale 1 (DN1) de la Fédération Francaise de Cyclisme. Elle est composée de quatorze coureurs ainsi que de quatre réservistes, c’est-à-dire des coureurs prêts à rentrer ou qui sortent petit à petit de l’équipe, comme les anciens ou ceux qui ont un métier à côté. Nous sommes un centre du parcours d’excellence sportive de niveau 4, nous mettons donc un point d’honneur à ce que les jeunes coureurs fassent des études en parallèle. Sur les quatorze coureurs, onze sont étudiants et trois travaillent à côté.

La moyenne d’âge de l’équipe est de 21 ans. Le club a une école de vélo et une équipe junior juste au dessus qui évolue déjà sur des grosses courses ce qui permet de former les coureurs et de les amener au plus haut niveau. Les meilleurs pouvant ensuite passer dans l’équipe de DN1, rester réservistes, ou continuer en club en compétition régionale. Notre objectif principal est la formation et de les amener en équipe de France ou au niveau professionnel. Nous avons également onze juniors et une section VTT qui évolue en DN3.

 

Dimanche dernier avait lieu la course Dijon-Auxonne-Dijon, comment pouvez-vous résumer cette course ?

C’était la première course du club cette année puisque la course Dijon-Châtillon prévue en mars a été annulée pour cause météorologique.

Debeaumarche, Pellegrin et Degrandcourt au travail dans l’échappée de la course
© Léa Decourtet

Elle s’est bien déroulée même si nous n’avons pas réussi à gagner, nous avons été présents tout le long de la course. Nous avions demandé aux coureurs de mettre une tactique qui favorisait non pas une arrivée au sprint, mais plutôt une arrivée en petit groupe et c’est ce qu’il s’est passé. Nous avions dix coureurs en tête pour les 70 derniers kilomètres, avec  trois de nos représentants. L’un des trois coureurs (Hadrien Degrandcourt) s’est sacrifié pour que le peloton derrière ne revienne pas car l’écart oscillait entre 15 et 50 secondes. Derrière, le reste de l’équipe a fait le boulot pour que le groupe de tête aille au bout. Au final, nous n’avons pas pu manœuvrer comme nous le voulions parce car les autres coureurs de tête étaient plus expérimentés et très costauds. Deux coureurs ont tout de même terminé 4ème (Mathieu Pellegrin) et 7ème (Nicolas Debeaumarche), un autre coureur de la formation a également terminé 2ème du sprint du peloton et 9ème de la course (Kevin Boyer). Les garçons ont fourni une belle prestation, ils ont été à la hauteur des attentes, la manière était là, seule la victoire a manqué. C’était une bonne épreuve pour nous et qui vient valider le premier mois et demi de travail.

 

Quelles sont les prochaines courses et vos objectifs?

Dès demain (11/04/2018), nous participons au Tour du Loir et Cher, une course professionnelle de cinq jours avec une moyenne journalière de 176 kilomètres.

L’équipe qui participera au tour du Loir et Cher
©  SCO Dijon

Il s’agit d’une très grosse course avec un niveau très relevé. Nous y allons avec une ambition limitée, ce sera une course très formatrice pour les jeunes. Le niveau étant plus élevé, à la sortie de ces courses on est toujours plus fort qu’avant.

Nous allons enchaîner trois semaines de compétition avec Le Tour du Loir et Cher, le Tour du Jura et ensuite Paris-Mantes. Le 1er mai il y aura également Dijon-Châtillon. Nous avons beaucoup d’ambition pour la course du club que nous espérons remporter. Au mois de mai, il y aura également deux coupes de France. Nous voulons gratter des places et obtenir des victoires pour qu’au moins un de nos jeunes se fassent remarquer afin d’atteindre le niveau professionnel. C’est dans les courses les plus dures que l’on peut progresser pour plus facilement remporter les courses où le niveau est plus bas.

 

La saison a commencé depuis 1 mois, qu’est ce que l’on peut vous souhaiter pour les mois à venir?

Les compétitions ont commencé vers le 14 février, nous manquons de résultats mais il y a une progression chaque weekend. C’est un sport individuel mais plus le niveau monte, plus l’équipe est importante. Le mot équipe a déjà une grande importance à notre niveau.

La saison se termine en octobre, nous avons encore du temps mais il ne faut pas en perdre trop car cela va passer très vite.

Actuellement nous sommes 12ème sur 20 après les deux premières manches. Notre but est de rester en DN1 l’année prochaine en étant dans les 18 premiers, disons que c’est notre objectif minimum puisque nous aimerions accrocher le top 10.

 

Rédigé par Perrine Lods et Gaël Degrange

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.