24 septembre 2020

Un week-end sur roulettes avec Roller Derby Dijon

Ce week-end du 14 et 15 avril, Roller Derby Dijon organisait “Rock’&’Roller” et trois matchs de roller Derby pour faire connaître le patin à roulettes. Une belle promotion : pour ce sport encore méconnu en France. La manifestation a accueilli un public abondant samedi soir et l’ambiance a été excellente pour la journée de dimanche.

 

Samedi soir, Camille Dupuy, présidente du Roller Derby de Dijon avait organisé pour la troisième année une soirée “Roller disco”. Le but était de venir danser sur en patins à roulettes sur de la musique des années disco. Le public a répondu présent puisque Camille Dupuy nous a confié que la manifestation avait dépassé ses attentes et qu’il y a n’y avait plus de patins disponibles pour le reste de la soirée.

 

L’équipe B les Velvet Must’Hard © Roller Derby / Edouard Roussel

La journée de dimanche s’est déroulée en trois temps avec trois matchs amicaux. A 11 heures, l’équipe B du Roller Derby Dijon, les Velvet Must’Hard était opposée au K.O’n’ass du derby roller d’Auxerre. A 13h30, l’équipe A du Roller Derby Dijon, les Velvet Owls affrontait les Faux Soyeuses de Lyon. Enfin à 15 heures, la seule équipe masculine du Derby Roller Dijon, La Raclée rencontrait le Roller Derby Mâcon.

 

 

L’équipe des Velvet Owls avec Camille Dupuy à droite © Roller Derby / Edouard Roussel

 

Camille Dupuy nous explique l’objectif de ce week-end : “Dans un mois on joue les play-offs, nous avons terminé première de notre zone en National 2, on voulait avoir des matchs de préparation. Faire jouer notre équipe B qui n’évolue pas dans le championnat, c’était l’occasion de lui faire rencontrer une véritable opposition. L’objectif était double puisqu’on voulait également que le public découvre notre équipe et notre sport.”

 

 

 

 

Robert Wolf, coach des équipes féminines de Roller Derby Dijon a pour sa part commenté : “Pour la B c’est vraiment de l’entrainement, un match de travail. Pour l’équipe A, l’adversaire est une équipe que l’on va peut-être rencontrer durant les play-offs. 

La Raclée avec Robert Wolf à droite et entraineur des filles vs Bandits Machos © Roller Derby Dijon / Edouard Roussel

Il y a donc un enjeu pour nous : connaître le jeu de notre adversaire, savoir le niveau, savoir où on peut se placer et savoir si on s’est bien entraîné derrière. On a besoin de se positionner, de voir si la méthode fonctionne. Si on perd ce match amical avec les Velvet Owls, il ne faut pas qu’il y ait trop d’écart. Si on perd, cela nous montrera le niveau et les points que l’on devra corriger”.

Les play-offs du championnat sont organisés à Dijon, les 19,20 et 21 mai prochain. La recette de ce dernier week-end va permettre la préparation de ce championnat.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.