18 octobre 2019

Trophée de Bourgogne, European VW Fun CUP à Prenois

Le championnat de L’European VW FUN CUP avait rendez-vous ce weekend en terre bourguignonne. Martin LEBURTON , Stéphane PERRIN et Simon TOURNEUR, deuxième quinze jours plus tôt en championnat de France sur ce même circuit, arrivaient en leader du championnat. Se disputant sur 2 fois 4 heures sur une piste sèche et même sous un soleil de plus en plus généreux, l’exercice consistait surtout à régler la voiture en vue de la course. C’est MARTIN qui signait le chrono de référence de la 888 et terminait cette séance à la 3ème place. Les modifications apportées depuis la dernière course semblaient aller dans le bon sens.

 

La VW Fun CUP 888 à l’attaque © Jacques LEITHON

Course 1  : 4ème à moins d’une seconde de la deuxième place

 

C’est sous la pluie et une piste froide et détrempée que la course du samedi allait avoir lieu. Martin prenait tout de suite un très bon envol. Sur ce circuit rapide, le phénomène d’aspiration est très important et la lutte entre les leaders était de toute beauté. Durant la première heure, un groupe de 5 voitures s’échappait. C’est alors que Martin était victime d’une petite touchette avec l’italien Claudio CAPPELLI. La lame avant se cassait et martin se faisait décrocher du fait de la perte d’appui. Dans le clan AC Motorsport, on profita du ravitaillement pour changer le capot avant endommagé. Stéphane repartait 4ème avec un retard d’une vingtaine de seconde sur le trio de tête. Avec 35 voitures en piste, les incidents ne manquaient pas et l’entrée de la safety car permettait à la 888 de recoller au trio de tête. Jusqu’à la fin, le quatuor de tête se passait et dépassait. La 888 s’ouvre de son contact avec les italiens en début de course (triangle de suspension arrière ouvert) et peine avec sa vitesse de pointe. Finalement, la 888 doit se contenter de la quatrième place à 1 seconde de la deuxième. Rageant !!!

 

Stéphane PERRIN

Course 2  : Le quatuor de tête à la photo finish, la 888 deuxième

 

Dimanche matin, on remettait cela pour une seconde course de 4 heures avec en prime le retour d’un ciel bleu et une piste sèche. Pénalisé par son contact la vieille, nos compères voulaient leur revanche mais ils n’étaient pas les seuls. La seconde course allait offrir la plus belle course de l’histoire de la fun Cup. Sur ce circuit rapide, le phénomène d’aspiration est très important et la lutte entre les leaders était de toute beauté. Comme la vieille un groupe de 6 voitures s’échappaient et comptait 5 secondes d’avance sur la suite du peloton. La première heure voyait le classement évolué à chaque tour au gré des dépassements au bout de la grande ligne droite. Parfois à 5 de front, le spectacle était de toute beauté. Tous les prétendants au titre étaient de la partie. La salve des ravitaillements et le dépassement de certains attardés allait scinder le groupe en 3. On retrouvait Stéphane au volant de la 888 dans le second en compagnie de la 44 se battant pour la troisième place à une dizaine de seconde de la tête. L’écart montait à une quinzaine de seconde au terme du relais de Simon lorsque la safety car faisait son entrée en piste. Les équipes en profitaient pour effectuer leur dernier ravitaillement et le quatuor de tête était reformé. Il restait une heure et dix minutes de course, le sprint final pouvait avoir lieu. Aucun des protagonistes ne voulait lâcher. Souvent à quatre de front, l’écart ne dépassait guère la seconde entre les quatre leaders. Martin reprenait la troisième place sur la 280 en passant dans un trou de souris et un léger contact au passage. On croyait revivre le mythique final Villeneuve Arnoux du GP de France de F1 1979. Il n’était pas facile de toujours respecter les limites de la piste. Au Terme de cette bagarre épique, la 888 franchissait la ligne en troisième position avec les 4 voitures dans la même seconde. De jamais vu dans l’histoire déjà longue (20 ans) de la VW Fun Cup. La voiture ayant franchi la ligne en premier, la 2 était justement sous enquête pour n’avoir respectée les limites de piste dans les derniers tours. Dix minutes après l’arrivée celle-ci était sanctionnée d’une pénalité de 30 secondes. La 888 héritait donc de la seconde place, de quoi conserver la tête du championnat pour 3 petits points sur la 44 double vainqueurs ce Week end.

 

Les pilotes du AC Motorsport sur la deuxième marche du podium

Stéphane PERRIN : «On est assez satisfait de notre Week end, le niveau est exceptionnel, peu de catégories peuvent se prévaloir d’une telle densité et d’une telle intensité en course. Deux courses où les 4 top team sont dans la même seconde, c’est juste fou. Personnellement, je suis émotionnellement vidé. On a amélioré la performance de la voiture depuis la dernière course ici, il y a 15 jours mais il reste du travail. Il nous manque, le petit réglage qui nous permettrait de pouvoir nous imposer. A nous de nous retrousser les manches et Rdv au mans»    

 

 

Un grand Merci à nos partenaires, à toute l’équipe AC Motorsport. Rendez-vous dès ce Week end au Mans pour la 3ème manche du championnat de France et les 26 27 Mai pour la 3éme manche européenne à ZANDVOORT en Hollande.

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.