28 septembre 2020

France Autocross et Sprintcar à IS/Tille : le résumé du weekend

 C’est sous un soleil éclatant que les pilotes ont évolué sur le circuit Nicolas Klein à Is sur Tille pour la manche côte d’orienne des Championnats de France Autocross et Sprintcar . Avec un nombre record d’engagés, cette épreuve au cœur de l’été a connu une édition exceptionnelle.  les quelques 250 pilotes engagés  ont su offrir un spectacle à couper le souffle. Alors qu’ils attaquaient la dernière ligne droite du championnat, ils savent qu’ils doivent tout donner et rester concentrés pour les quelques dernières épreuves. Communiqués de la FFSA

 

Les essais bousculent la hiérarchie

 

Junior Sprint : Deuxième au classement général, Nathan GRASSIES (GRX2) signe la pôle ce matin en 46,35 secondes juste devant Quentin DUTHEIL (MMS) en 46,56 secondes. Timmo LE FOL (GR TECH), dernier vainqueur en coupe de France prend le troisième meilleur temps en 46,81 devant le Girondin, Gauthier SARHY (FOUQUET) et Thomas HAMELET (SPRINT’R) 47,74

 

 

Tourisme Cup : Sensationnel, dans son dernier tour, Claude PANNEAU a fait vaciller Noam LAGARDE. Le pilote de la Renault WIND a attendu le dernier tour pour faire parler la puissance, le deux-sévriens est venu surprendre le nonuple vainqueur de la coupe de France pourtant pas habitué à s’économiser. Avec quatre dixièmes d’avance sur Noam LAGARDE, ces deux-là ne laissent que des miettes à leur concurrents directs dont Jean MICHAUD (LOTUS) qui pointe à 46,82 secondes soit quasiment une seconde derrière LAGARDE. Lionel QUERE confirme son rang avec la quatrième place en 47,19 secondes. Jeremy CARTIER (PORSCHE) est cinquième en 48,60 secondes.

Essais chronométrés du samedi matin © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

 

Sprint Girls : Un coup toi un coup moi entre, Chloé LEROY (ROSCROSS), Julie MAKHLOUF (CAMOTOS), Elisa CHEVILLON (ROSCROSS). Les trois favorites tiennent leur rang mais c’est finalement la benjamine, Chloé LEROY qui signe la pôle en 42,06 pour sa troisième pole position cette saison. Elisa CHEVILLON, actuellement en tête du championnat prend le deuxième temps en 42,45 secondes devant Julie MAKHLOUF. Véro DUFOUR signe le quatrième meilleur temps devant Léa POSTERLE qui complète le TOP 5.

 

Buggy Cup : Théo LAVENU signe la pole position dans cette division, le pilote Fast&Speed sait qu’il doit se refaire pour revenir dans la course au titre. Avec- un temps de 43,64 secondes, il est parvenu à décrocher les 3 centièmes dont il avait besoin pour s’imposer devant Jérôme PLANTIER (CPS). Mathieu CARDIET (ROSCROSS) prend le troisième meilleur temps en 43, 91 secondes et s’offre une belle entame de weekend tandis que Jimmy VERRIER (PROPULSION) signe le quatrième temps devant le leader de la coupe de France, Yannick VIALADE (FAST&SPEED).

 

Essais chronométrés du samedi matin © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

 

Maxi Sprint : Bouleversement dans la dernier tour de cette division, c’est finalement Thomas CASTAGNOTTO (MMS) qui décroche le meilleur temps en 43,02 secondes devant Teddy BERTEAU, un temps entête avec 43,03. Nicolas FOURNEAU (SQUAL’CAR) est troisième tandis que Bastien LACAN (CAMOTOS) longtemps en tête a tout perdu dans le dernier tour et doit désormais se contenter de la quatrième place devant Edouard VIGNAL (MMS).

 

Maxi Tourisme : C’est Julien ISNARD (MEGANE) qui prend le meilleur sur Nicolas DUBERNET (RENAULT CLIO). Les deux hommes forts du championnat ne se lâche plus. Le leader du championnat signe un temps de 41,78 devant le Girondin en 42, 50 secondes. Freddy POULAIN (RENAULT CLIO) retrouve la forme et signe le troisième temps en 42, 90 secondes tandis qu’Emmanuel FILIPPA et la TOYOTA AURIS s’adjugent le quatrième temps. Alban VIGOT pour sa première participation en Maxi Tourisme au volant de la NISSAN 350Z paternelle.

 

Essais chronométrés du samedi matin © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

 

Buggy 1600 : Quel spectacle !!! Dès les essais chronométrés, les garçons de cette division ont offert un spectacle sensationnel. Mais c’est finalement Maxime BROSSAULT, qui dans le dernier tour signe le meilleur temps en 40, 51 secondes. Le pilote Rennais au volant de son CAMOTOS est venu détrôner Florian GUILLINY (PETERS) 40, 64 sec. Thomas CHRISTOL signe le troisième temps en 40,85 devant le leader du championnat de France, le Vendéen, Damien CREPEAU (PROPULSION) et le dernier vainqueur Français en Europe, Vincent MERCIER (Fast&Speed-40,96 sec.)

 

Super Sprint : La sensation CAMUS !!!! Cédric CAMUS (ASK) décroche la pôle de sa vie, au volant de son châssis Portugais, le pilote de l’Est a scotché les favoris du championnat en 42,55 secondes. Mathieu PICARD habitué du Championnat revient à son plus haut niveau, au volant de son SPEED PIC, il termine deuxième en 42,72. Arnaud MARTIN au volant du CAMOTOS est troisième (42,98 sec) devant Nicolas LANGHENDRIES (SQUAL’CAR-42,99 sec). Yoann GILLOUIN (STINGER-42,99 sec) complète ce top 5.

Essais chronométrés du samedi matin © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

 

Super Buggy : Jérôme MAKHLOUF signe le meilleur temps en 41,48 secondes devant Cédric POMEON (41,68 secondes). Le pilote du PETERS domine le pilote du FAST&SPEED. François-Xavier BIVAUD (MAC3) est troisième en 41,87 secondes. Ainsi, c’est Jérôme MAKHLOUF qui prend virtuellement la tête du classement général pour deux points d’avance. Laurent JACQUIER (ALFA RACING) s’offre le quatrième temps en 41,95 secondes juste devant Germain BOUCE (PETERS) qui complète le TOP 5 en 41,95.

 

 

Les podiums par catégories

Sprint Girls : On attendait le trio infernal MAKHLOUF (CAMOTOS), CHEVILLON (ROSCROSS) et DUFOUR (FOUQUET) arbitré par les jeunes pousses de la Sprint Girls, LEROY (ROSCROSS) et POSTERLE (SPEED CAR) mais c’est finalement un duel qui a eu leu. Effectivement, Véro DUFOUR était contrainte à l’abandon dès le premier tour tandis que Julie en profitait pour prendre le commandement des opérations, Elisa CHEVILLON, la double championne de France en titre n’était pas en mesure de suivre la triple championne de France. Chloé LEROY était quant à elle contrainte à l’abandon après un contact. C’est finalement Jessie MURAT, toute émue qui a emmené son KAMIKAZ sur la troisième marche du podium. 

 

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

 

Maxi Tourisme : La aussi, on attendait la confrontation entre Julien ISNARD (MEGANE) et Nicolas DUBERNET (CLIO), malheureusement le deuxième d’entre eux a été contraint à l’abandon en demi-finale. On retrouvait ainsi, Julien ISNARD en pôle de la finale aux côtés de Freddy POULAIN (CLIO) et Emmanuel FILIPPA (TOYOTA). Sans grande surprise, ISNARD prenait le commandement des opérations tandis que Freddy POULAIN retrouvait son plus haut niveau en terminant deuxième de cette finale. Emmanuel FILIPPA confirmait son rang en complétant le podium. 

 

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

 

Buggy 1600 : Ca y est, je crois que nous pouvons désormais la dire, cette division est bien devenu la plus spectaculaire !!! Les garçons se sont « arrachés » tout le weekend pour offrir un spectacle sensationnel. Vincent MERCIER(FAST&SPEED) occupait la pole de la finale après avoir dominé tout le weekend tandis que Maxime BROSSAULT (CAMOTOS) et Thomas CHRISTOL (CAMOTOS) complétait cette première ligne. Présent sur la deuxième ligne, Damien CREPEAU (PROPULSION) n’a pas pu défendre ses chances puisqu’il connaissait un problème technique aussitôt après le départ. C’est finalement Vincent MERCIER qui remporte le duel face à Maxime BROSSAULT qui a tout tenté pour le déborder, sous le hourras du public, passionné par la démonstration de pilotage de ces garçons. Aymeric MARTINEAU (ROSCROSS) confirme sa bonne forme et complète le podium. 

 

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

 

Super Sprint : La sensation MAULNY, mais cette fois ci il s’agit de Thomas et il va falloir s’y habituer. Thomas MAULNY (ROSCROSS) a réussi un weekend sensationnel, remportant ainsi la première course de sa carrière après être monté sur le podium en début de saison : « je n’y crois pas, j’ai toujours été derrière mon frère, c’est un rêve qui se réalise ». En effet, même si Loïc, a du lever le pied dans les derniers tours pour problème de frein, jamais dans les premiers tours de cette finale il n’a été en mesure de venir chercher Thomas. Derrière la lutte faisait rage avec notamment, Cédric PERES (CAMOTOS) qui prouve encore une fois qu’il est toujours possible d’effectuer des dépassements spectaculaires en Super Sprint, Thibault LARRICQ (MMS) qui termine deuxième et Vincent PRIAT (KAMIKAZ) qui s’offre un nouveau podium cette saison. 

 

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

 

 

Super Buggy : Le tracé d’Is sur Tille est très spectaculaire avec sa grande ligne droite qui permet au public de savourer le bruit impressionnant des Super Buggy quand ils sont lancés à pleine charge sur le circuit. Auteur d’un weekend parfait, Jérôme MAKHLOUF (PETERS) s’élançait en première ligne aux cotés de Laurent JACQUIER (ALFA RACING) et Germain BOUCE (PETERS). A l’attaque pour le gain de la deuxième place, Laurent JACQUIER et Dany LEVEQUE (PETERS) partaient à la faute obligeant l’arrêt de la course. Sur le deuxième départ, c’est Jérôme MAKHLOUF qui reprenait le meilleur devant Germain BOUCE et Mickael LE GOUELLEC. Le Breton contenait le reste de la troupe au volant de son ROSCROSS. 

 

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

 

Junior Sprint : Bouleversement dans le classement. En effet, en s’adjugeant la victoire, Quentin DUTHEIL (MMS) s’est emparé par la même occasion de la tête du classement général. C’est Harry VAN HASSELAR qui s’offre son premier podium en coupe de France de la division Junior Sprint. En effet, le pilote du ROSCROSS termine deuxième de cette finale alors qu’il partait de la deuxième ligne, il a su profiter du départ moyen de Anthony JANUEL présent sur la première ligne pour s’infiltrer. Nathan GRASSIES, reste lancé dans la course au titre et termine troisième de cette finale. Lola MORETON (CAMOTOS) s’impose une nouvelle fois comme la meilleure féminine, elles étaient quatre au départ de cette finale, Laurie AVRIL (KAMIKAZ), Laure MERCIER (MMS) et Léane LAMOTTE (ROSCROSS) qui rejoignait la finale pour son retour après blessure. 

 

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

 

Tourisme Cup : Coup de Théâtre dans cette division puisque les deux favoris de la finale sont partis à la faute alors qu’ils étaient à la lutte pour la première place. Noam LAGARDE et Lionel QUERE se sont brulés les ailes et ont perdu tout le fruit de leur travail. Après avoir signé la pole position lors des essais chronométrés, Claude PANNEAU a connu bien des misères tout au long du weekend. Le pilote de la RENAULT WIND parvenait à se qualifier en finale et s’élançait depuis la deuxième ligne, tout de suite dans le rythme des hommes de tête, il a su éviter l’accrochage et s’emparer de la tête pour finir par s’imposer. Jeremy CARTIER est le performer du weekend dans cette division, le pilote de la PORSCHE signe son premier podium en terminant deuxième, parti depuis la troisième ligne. Patrick POLLET, qualifié en deuxième ligne retrouve le podium à la troisième place et confirme ainsi son engagement sur la fin de saison.  

 

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

 

Buggy CUP : Pourtant parti en pôle de la finale, Jérôme PLANTIER est parti à la faute dans le haut du circuit, Jean-Louis MARSOLLIER, pour l’éviter partait à la faute lui aussi, obligeant la direction de course à sortir le drapeau rouge. Ainsi les deux représentants des châssis CPS ne pouvaient pas reprendre part à la finale. Présent sur la première ligne, c’est Yannick VIALADE (FAST&SPEED) qui l’emporte, confortant ainsi sa place de leader au classement général. La sensation de cette finale est venue de Domice LEROY, qui partit depuis la quatrième ligne termine deuxième de la finale. Le pilote du PETERS a réussi une finale d’anthologie et est parvenu à contenir Théo LAVENU (FAST&SPEED) qui termine troisième. 

 

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

 

Maxi Sprint : Weekend parfait pour Thomas CASTAGNOTTO. Le pilote du MMS signait le meilleur temps des essais qualificatifs et s’élançait en pôle de la finale avec Steven LECOINT (CAMOTOS) et Arnaud FOUQUET. Pour autant, ces deux hommes forts ont réussi à prendre le dessus, c’est finalement Arnaud FOUQUET (FOUQUET) qui s’impose et s’installe ainsi confortablement en tête du classement général provisoire tandis que Steven LECOINT (CAMOTOS) sauve les meubles en terminant deuxième de cette finale. Thomas CASTAGNOTTO se rassure en complétant le podium et savoure ainsi son bon weekend qui se termine par un podium. 

 

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

 

Prochain RDV : Steinbourg (67) 1 et 2 Septembre 2018

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.