20 septembre 2020

DFCO féminin – Montpellier : Un gros morceau pour débuter

Ce samedi (14h30 aux Poussots), le DFCO féminin va enfin goûter aux joies de la D1, après une préparation plutôt positive. Un premier match qui s’annonce toutefois très ardu face à l’une des meilleures équipes européennes, Montpellier.

 

Yannick Chandioux s’est dit plutôt satisfait de la préparation effectuée © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Une préparation positive

Afin d’être prêt pour les dures joutes de la D1, le DFCO s’est évidemment renforcé, mais s’est aussi confronté à des oppositions intéressantes lors des matchs amicaux. Avec 3 victoires (face à Saint-Étienne, Soyaux et le Standard de Liège), un nul (face à Metz) et une défaite (face à Fleury), les résultats ont été assez positifs. Mais surtout, le contenu a montré de bonnes choses, avec des automatismes qui se créent progressivement, comme voulu par le coach Yannick Chandioux. Dans les satisfactions, la recrue Kenza Dali – qui vient d’être rappelée en équipe de France – a inscrit 4 buts lors de ces 5 matchs, tout comme l’habituelle buteuse Laura Bouillot. Lindsey Thomas, attaquante prêtée par… Montpellier, a aussi marqué 3 buts tandis que Fatoumata Baldé complète le tableau des buteuses dijonnaises lors de cette préparation avec 2 réalisations.

 

Laura Bouillot sera de nouveau un gros atout offensif pour les Dijonnaises © Nicolas GOISQUE/NikoPhot 

Montpellier, un adversaire trop fort ?

Pour cette 1ère journée de D1, c’est le Montpellier HSC qui se déplace aux Poussots. Les Héraultaises ont terminé à la 3ème place du dernier exercice, mais s’étaient également hissées jusqu’aux quarts de finale de la dernière Champions League. Elles comptaient également la deuxième meilleure attaque du championnat de France, avec pas moins de 63 buts en 22 rencontres, derrière l’intouchable Olympique Lyonnais. Un bilan offensif impressionnant pour une équipe qui a parfois fait subir de très sévères revers à ses “victimes”. Pour le DFCO, la première chose pour espérer un résultat sera donc évidemment d’être extrêmement solide en défense. Il faudra notamment contenir la buteuse suédoise Sofia Jakobsson, ou encore Janice Cayman, élue meilleure joueuse belge il y a deux ans. Si la marche semble très haute, les Dijonnaises ne partiront pas vaincues et tenteront de faire déjouer l’armada montpelliéraine. Pour cette rencontre, elles devront toutefois opérer sans Ophélie Cuynet, en phase de reprise, ni Mylène Chavas, présentement en sélection avec l’équipe de France U20.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.