28 octobre 2020

Le DFCO dresse un bilan positif de son mercato d’été

Ce vendredi matin, le Dijon Football Côte d’Or a profité de la pause internationale pour convier la presse à une conférence bilan de son mercato d’été. Etaient présent : Olivier Delcourt, le président du club, Olivier Dall’Oglio, le coach principal, Sébastien Larcier, le responsable de la cellule de recrutement, et deux des principales recrues de l’été, Yoann Gourcuff et Laurent Ciman. Voici quelques extraits des déclarations de chacun d’entre eux

 

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Olivier Delcourt : ” Le DFCO évolue année après année, les maintiens successifs permettent de le faire grandir. Le système de jeu et la qualité du jeu que nous proposons cela aide à convaincre des joueurs tels que Yoann Gourcuff, le fait que l’on soit également un club familial, à taille humaine est aussi très important car nous sommes proches de nos joueurs. La plus belle publicité que l’on puisse avoir, ce sont les joueurs qui quittent le club et qui parle de Dijon, cela commence à se savoir et cela attire donc de très bons joueurs pour rejoindre notre projet. Au delà d’avoir attiré de grands joueurs cette année, notre meilleur mercato c’est d’abord d’avoir conservé nos meilleurs joueurs, en dehors de Baptiste Reynet mais son départ avait été anticipé et on a su le remplacer.

 

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Yoann Gourcuff : ” Quand j’ai vu joueur le DFCO a plusieurs reprises ces dernières saisons et notamment la dernière, j’ai pris du plaisir en le voyant jouer, j’ai vu qu’il y avait de la réflexion, que ça cherchait à jouer au ballon, collectivement, c’était pour moi un élément important. Il y a aussi une certaine stabilité dans le club, ce qui est toujours intéressant. Après il y a toujours une question de feeling dans les rapports que l’on peut avoir avec les gens et les premiers contacts avec Dijon ont été très bons. On a pu échanger football, que ce soit avec le coach, avec Sébastien Larcier ou Olivier Cloarec et après tout s’est fait naturellement.”

 

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Laurent Ciman : ” J’étais en fin de contrat aux USA , Los Angeles n’était pas près à négocier, j’ai 33 ans, le train ne passe qu’une fois, j’étais en contact assez avancé avec le DFCO depuis plusieurs saisons, on a pesé le pour et le contre avec ma femme et l’on s’est dit voilà c’est le moment. Pour le moment je pense juste à m’intégrer le plus rapidement dans cette équipe et avoir de bons résultats avec elle. C’est cela le plus important, je suis bien dans ma tête et bien dans mon corps. C’est un club familial, c’est très important pour moi, le président m’a assuré que tout serait lmis en place pour ma fille ( ndlr qui souffre d’une maladie nécessitant une prise en charge particulière) , je lui fais entière confiance. Je me vois bien les trois prochaines années ici, si tout se passe bien ici et que l’option est levée je suis très content d’être ici”

 

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Olivier Dall’Oglio : ” Il est aussi important pour nous de s’appuyer sur la formation, après trois à quatre saisons d’existence de notre centre, automatiquement, il y a des garçons qui pointent le bout du nez, cela ne se fait pas tout seul, il faut montrer des qualités, c’est le cas d’Enzo Loïdice par exemple mais il n’est pas le seul. On continue cette politique de travailler avec le centre, de trouver aussi quelques joueurs du monde amateur qui peuvent venir et aussi bien sur attirer de grosses pointures telles que Yoann ou Laurent. C’est un très bon mercato pour le club, le fait de ne pas perdre de joueurs majeurs, je suis donc très contents de ceux qui sont restés et de ceux qui sont arrivés. Nous avons mis en place avec mon staff, depuis quelques temps un certain style de jeu, derrière il y a le recrutement qui va avec, on s’aperçoit qu’on commence à attirer des joueurs d’un certain niveau grâce à cette politique générale, c’est une évolution intéressante. Laurent va nous apporter son répondant sur et en dehors du terrain, il a du caractère et de l’expérience, cela va nous aider.”

 

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Sébastien Larcier : ” Cela fait partie de l’ADN du clubd’aller chercher de juenes joueurs en CFA et on continue à le faire de manière mesurée car l’écart de niveau aujourd’hui entre le CFA et la ligue 1 est si grand que c’est difficile d’amener directement un joueur de CFA en ligue1, c’était plus simple quand nous évoluions en ligue 2. On essaie de garder cette source d’abord parce que l’on est très sollicité par les joueurs et les agents, mais tout naturellement on se tourne aussi vers un recrutement différent qui passe par l’étranger. Pour Yoann Gourcuff, je suis comme tout le monde et suis l’actualité, je savais que Yoann n’avait pas de club, en tous les cas il n’était engagé avec personne, après, son profil, sa manière de jouer, de faire briller ses partenaires, son intelligence de jeu, cela correspondait bien avec notre coach, après il a fallu contacter le joueur pour voir si ça pouvait matcher. Sur Laurent Ciman on est sur le dossier depuis 2 ans et demi, j’ai eu le joueur au téléphone après il y a des discussions avec les agents puis de président à président” 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.