20 octobre 2020

Une belle première victoire à domcile pour le DMH

Pour son premier match à domicile de la saison de Proligue,  le Dijon Métropole Handball  a fourni une bonne copie devant ses supporteurs. Après un quart d’heure compliqué, avec notamment une très bonne défense de Limoges, les hommes d’Ulrich Chaduteaud ont su remobiliser leurs forces en fin de première période pour s’imposer au final logiquement (30-26).

 

Becirovic s’arrache pour trouver la solution en attaque © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Un premier quart d’heure difficile pour les dijonnais

Si les Limougeauds trouvent des solutions en attaque, grâce à notamment Yannis Mancelle sur 7m, les dijonnais eux, peinent à trouver le chemin du but. (1-3 7′). Quand Pierrick Naudin parvient enfin à marquer, il manque le cadre quelques secondes après ce qui contraint à Ulrich Chaduteaud à poser un temps mort (2-6 10′). Le DMH a d’ énormes difficulté pour mettre des buts, sans ressource en attaque face à  la bonne défense de Limoges et aux beaux arrêts du gardien Serdarevic.  Les Dijonnais  encaissent  et se retrouvent à -5 après douze minutes de jeu (2-7 12′). En supériorité numérique, ils passent par les ailes pour revenir à un but de Limoges,  Sobol et Carrière redonnant espoir aux bleus. La meilleure attaque c’est la défense, Dijon applique l’adage à merveille; les bleus défendent bien mais chutent encore sur le portier limogeaud. Maxime Diot rentré dans la cage dijonnaise  répond à son vis à vis  sur un penalty. Cela fait six minutes que l’adversaire du soir ne trouve pas le chemin du but. Becirovic marque encore et permet à Dijon de mener 13-11 à la mi-temps.

 

 

Un très grand Maxime Diot

En seconde période, Maxime Diot va fournir une prestation presque parfaite. (14 arrêts en tout)  Sur une parade, il lance Marc Poletti qui passe pour Oleg Macharashvili qui conclut l’action d’une magnifique roucoulette. Le DMH déroule et quand il encaisse, il remarque dans la foulée. Pierrick Naudin marque un très beau but en extension sur un tir à la hanche (21-18 43′). Maxime Diot et le capitaine Dijonnais sont les éléments clé de cette seconde mi-temps.

Maxime Diot à écœurer les attaquants adverses. ©Nicolas Goisque/ NikoPhot

Quand Pierrick souffle, c’est son frère Paul qui trouve le chemin des filets. Limoges est à son tour en difficulté avec une grosse défense de Dijon. Diot arrête encore un pénalty et est acclamé par son public(25-20,50′). Les Bourguignons  déroulent de plus en plus au fil du match et Limoges baisse clairement les armes. Sur une action de Pierrick Naudin, Sobol marque d’une belle roucoulette. Dijon mène de +8 à cinq minutes de la fin du match (28-20, 55′).  La victoire se dessine largement et le DMH s’impose d’une très belle manière sur son  terrain pour débloquer son compteur points.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.