24 octobre 2020

JDA – Boulazac : la passe de deux pour se lancer parfaitement ?

Après une première sortie très convaincante face à Châlons Reims (84-65), le Jeanne d’Arc de Dijon enchaîne rapidement (ce mardi soir 20h30 au palais des sports) avec la réception de Boulazac, large vainqueur, pour sa part du portel lors de la première journée (82-57). De façon anecdotique on va donc assister à un choc de haut de tableau entre deux formations qui ont notamment impressionné en défense. S’imposer de nouveau permettrait à la JDA de lancer idéalement sa saison.

 

Lors de la réception de Châlons Reims on aura noté l’homogénéité du collectif dijonnais avec une capacité à défendre ensemble. Offensivement il y a eu 9 marqueurs différents lors de ce match initial ce qui est également un excellent signe pour le coach Laurent Legname qui dispose d’un groupe qui semble très complémentaire.

 

Holston a réalisé une belle performance face à Châlons Reims © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Encourageant

Un Laurent Legname qui ne cachait pas sa satisfaction (cf sa réaction dans notre débrief vidéo) mais qui ne cachait pas dès samedi soir la difficulté d’enchaîner 2 succès de rang sur son parquet. Il a tout de même dû avoir quelques certitudes et notamment dans le secteur intérieur ou Gavin Ware a particulièrement répondu présent samedi avec 20 points et 7 rebonds, lui qui a la lourde tache de faire oublier un certain Jacques Alingué. Si Jérémy Leloup, très attendu lui aussi pour son grand retour à Dijon a eu un peu plus de mal, les tauliers de l’an dernier Holston à la mène, Pearson en ailier fort ont parfaitement rempli leur rôle sur la lancée de la saison dernière. Le capitaine Axel Julien a apporté sa pierre à l’édifice et Arnold Robert, avec 10 points pour sa première sortie en championnat sous les couleurs de Dijon a également montré de jolies choses. Tout ceci devra être de nouveau de mise face à Boulazac qui ne manque pas d’atouts.

 

Dijon peut compter sur la hargne de Ryan Pearson © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Boulazac conquérant

Avec un effectif considérablement renouvelé à l’intersaison, les Périgordins ont frappé fort d’entrée en muselant le Portel (- de 60 points encaissés). On aura remarqué la belle prestation du meneur Kenny Chery, en provenance de la première division espagnole (15 points, 4 passes décisives, 5 interceptions et 21 d’évaluation) mais aussi du pivot Nicolas De Jong (16 points, 6 rebonds), arrivant lui aussi d’ Espagne (Liga ACB) après avoir fait les beaux jours de Châlons Reims avec lequel il avait terminé meilleur marqueur du championnat. L’arrière Ray Cowels ou l’intérieur Akil Mitchel se sont également mis en valeur. Bref c’est tout comme Dijon un ensemble homogène, avec Jérôme Sanchez en “grand frère” (il est le plus eancien de l’effectif avec une 4ème saison à Boulazac), qui se présentera sur le parquet de Jean-Michel Geoffroy et dont il faudra se méfier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.