20 octobre 2020

JDA Dijon Hand-Paris 92 : surfer sur la dynamique

La Ligue Féminine de Handball reprend ses droits ce mercredi, après une semaine de trêve internationale amplement méritée. En effet, jusqu’ici, les joueuses de Christophe Maréchal ont enchaîné six rencontres en moins d’un mois. Une période donc extrêmement intensive, que les Dijonnaises ont plutôt bien négocié, présentant un bilan de deux victoires et un nul pour trois défaites (dont Brest et Metz). Pour cette septième journée de championnat, les partenaires de Joanna Lathoud se déplacent à Paris 92. L’actuel 4e du classement rend une copie de bonne facture, quatre victoires pour deux défaites seulement.

 

Kpodar est la meilleure marqueuse dijonnaise (C) NICOLAS GOISQUE

Une spirale positive pour Dijon

Lors de leurs deux dernières sorties, les Bourguignonnes n’ont pas connu la défaite, et ont pu passer la semaine d’intermède au chaud, avec 11 points amassés. Ce soir, l’objectif est de conserver cette dynamique, et d’engranger encore de précieux points dans la course au maintien. Et pourquoi pas, en cas de succès, bousculer un peu la hiérarchie en intégrant le Top 5, qui n’est finalement pas si loin… (Nice et Chambray ex aequo à 13pts).

Dijon va de nouveau s’appuyer sur ses valeurs qui font sa force, à savoir une défense forte et compacte, pour ensuite vite se projeter vers l’avant, la demi-centre Julie Dazet à la baguette. On compte également beaucoup sur la force de frappe retrouvée sur ces derniers matchs de Kpodar et Moretto pour faire mal de loin… Même s’il y aura du répondant dans le camp adverse.

 

 

 

Christophe Maréchal encourage ses filles © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Rencontre capitale pour Paris 92

On ne cessera de le répéter, mais cette année, plus que jamais, le championnat de France de handball féminin est, malheureusement scindé en deux voire trois. L’élite, à savoir les intouchables Brest et Metz, les potentiels candidats aux playoffs, et les concurrents au maintien. Dans tout cela, Paris 92 fait tout de même office d’outsider plus à une potentielle deuxième place, étant à l’affût du moindre faux pas des deux poids lourds bretons et lorrains, qui semblent tout écraser sur leurs passages. En effet, les seuls revers concédés par les filles d’Arnaud Gandais, ont été face à Brest et Metz… Mis à part ces deux oppositions d’un niveau supérieur, c’est un sans-faute remarquable réalisé par la formation parisienne.

Le jeu rapide de la JDA Dijon Handball © Nicolas Goisque / NikoPhot

Cela n’a rien de surprenant quand on voit la richesse de l’effectif francilien, qui ne compte pas moins de sept joueuses internationales dans ses rangs, dont la Française Tamara Horacek, actuelle meilleure buteuse du championnat avec 52 réalisations en 6 journées, soit une moyenne assez hallucinante de 8,7 buts/match…

Sous le coup d’une suspension de points, le Paris 92 compte bien marquer son territoire dans son antre face aux Côte d’Oriennes, qui ne comptent que trois points de retard sur lui. Les Parisiennes s’attendent à un match difficile, mais se doivent d’être intraitable pour ne pas être distancé des premières places.

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.