20 septembre 2020

Encore maître à domicile, le DMH s’offre un nouveau succès

Depuis deux journées, le Dijon Métropole Handball nous montre un beau visage et une  qualité de  jeu. Après une victoire convaincante contre Vernon, Dijon affrontait ce vendredi une équipe encore plus ambitieuse : celle de Nancy. Après dix minutes de coude à coude, le DMH bien porté  par Pierrick Naudin et Marc Poletti va imposer sa loi tout au long du match, pour l’emporter une nouvelle fois à domicile 34-27

 

Sobol en contre attaque.© Nicolas GOISQUE / NikoPhot

Du bon et du moins bon en première période.

Avec la réception de Nancy,le DMH passait un nouveau test avec l’ambition d’ enchaîner une nouvelle victoire à domicile. Au début du match, Dijon commence patiemment et  correctement son match, avec l’intermédiaire de Becirovic qui marque le premier but de la rencontre. Jan Sobol concrétise  deux contres attaques après un tir forcé et une perte de balle des Nancéiens. Avec une période un peu pauvre en intensité, les deux équipes prennent leur temps pour prendre leur marque.Lors d’une nouvelle contre attaque menée en une deux entre Pierrick Naudin et Oleg Macharashvili, le DMH commence à pouvoir montrer son jeu et mène 9-5 à la treizième minute. Le score va être en faveur des Bourguignons pendant un bon quart d’heure seulement. A la faveur d’ une exclusion de deux minutes, les Nanciéens vont revenir à égalité et montrer qu’ils sont encore présent dans la partie. Ils profitent de quelques erreurs dijonnaises et se permettent de marquer deux buts d’affilés sans gardien dans les cages (14-14 24′). En fin de période, Naudin va transpercer la défense et pouvoir inscrire deux buts qui vont redonner confiance aux bleus. Au gong, Dijon mène 18-17.

 

 

Poletti, fait le show ! © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

Dijon ne laisse aucune chance à Nancy de marquer.

Si la première mi temps du DMH n’est pas forcément à retenir,la deuxième elle est beaucoup plus intéressante. Dès le retour du vestiaire,Edgar Dentz à peine rentré en jeu écope d’une sanction de deux minutes à cause d’une poussette sur Jan Sobol qui lui en profite pour marquer une magnifique roucoulette. Quelques secondes plus tard, Maxime Diot s’emploie pour arrêter la frappe nancéienne et offre un caviar à Marc Poletti qui permet aux Dijonnais de mener +3 (20-17 32′). Si le pivot Dijonnais gratifie le public d’ une magnifique réalisation  dos au but, la paire arbitrale des soeurs Bonaventura vont la refuser et siffler un 7 mètre que transforme Naudin. Dijon toujours aussi imperméable en défense va faire perdre ses moyens à Nancy qui enchaîne perte de balles ou tirs  hors cadres forcés pour éviter des refus de jeu. Diot, sur un  7 mètres va lui aussi mettre son grain de sel pour écœurer les attaquants adverses. Quand le palais des sports est un peu mou,Marc Poletti se charge à  lui seul de l’enflammer sur encore une nouvelle fois une belle contre attaque rondement mené (27-21 43′).

En quinze minutes les coéquipiers de Pierrick Naudin n’ont encaissé que quatre buts ! Le DMH n’a plus qu’a  faire le taff. Dans  son rôle de pivot, Marc Poletti qui se fait bousculer de tous les côtés va parfaitement se retourner et jouer avec le gardien adversaire pour marquer son sixième but (30-23 51′) Forcément sans solutions,Nancy s’agace, cela se voit sur la volonté de jouer mais aussi sur leur visage.

La joiede Kevin Rondel à l’issue de la rencontre © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La fin de ce match va partir un petit peu dans tous les sens mais la victoire est méritée pour le DMH qui nous offre en seconde période très peu de déchets et beaucoup de spectacle. Dijon marque énormément et prend peu de buts. Avec un goal average de +7, les bleus l’emportent 34-27. Dijon toujours aussi séduisant en défense s’offre une troisième victoire dans ce championnat de ProLigue. Les dijonnais sont toujours sur le podium et à deux points du leader.

Réaction de Marc Poletti

<<Je pense qu’on était bien préparé. On a respecté les consignes et en deuxième mi-temps Nancy a vraiment eu du mal à trouver des solutions, ils ont fait des erreurs et nous avons su exploiter leur moment de faiblesse et c’est comme ça qu’on a pu s’assurer la victoire.>> 

 

117 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.