26 octobre 2020

La jda Fauteuil trop juste face à Strasbourg

Pour le compte de la 3e journée de nationale B de basket handisport, la JDA basket fauteuil recevait Strasbourg, club descendu de 1A. Les dijonnais avaient à coeur de se reprendre après la lourde défaite à Meylan. Auteur d’une bonne première période, les jeunes Dijonnais allaient quelque peu se désunir en seconde mi-temps et subir l’expérience de Strasbourgeois qui s’imposaient au final (49-59). Récit de la rencontre par le Dijonnais Sébastien Verdin.

 

LES PHOTOS DU MATCH ICI  LA REACTION DU DIJONNAIS DAMIEN LORDEL DANS NOTRE DEBRIEF VIDEO ICI

 

Hugo Barbe et les dijonnais ont réalisé une belle première mi-temps © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Bonne première période

Le match commençait tout de suite par une grosse intensité de la part des locaux, avec une défense mitigée mais appliquée, et une attaque en réussite avec un jeu de surnombres et de contre-attaques très bien mené. La Jda était dans le rythme et prenait les devants dés le premier quart (18-15). Le 2e quart fût sur le même rythme,  chaque équipe se rendant coup pour coup. La JDA un petit peu moins en réussite au niveau du shoot permettait au Strasbourgeois de faire jeu égal  sur ces 10 minutes 14-14, mais dans l’ensemble, on a vu sur cette première période une JDA intéressante à voir jouer et appliquant les bases de son jeu, ce qui lui permettait de garder les devants à la pause (32-29).

 

Plus expérimenté Strasbourg a repris le dessus en seconde période © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dijon ne tient pas la distance

Au retour du vestiaire, c’est malheureusement un tout autre visage que les dijonnais ont montré…
Une baisse de rythme, d’intensité et d’application, rendant la défense plus perméable permettait aux adversaires de marquer 16 pts ; ce qui engendrait également une baisse au niveau de l’attaque, des timings moins précis et une adresse perdue à mi-distance ainsi que proche du panier. Des contre-attaques faciles ratées en étaient un des symptômes, et les Dijonnais perdaient les commandes à la fin du 3e quart (40-45). Il fallait donc remettre du rythme si la JDA voulait l’emporter. Mais Dijon n’y parvint pas sur le dernier quart-temps, avec toujours une défense mitigée, des fautes d’inattentions, et une attaque toujours timide, en manque de réussite. Une dernière tentative avec une défense homme à homme tout terrain aurait pu surprendre l’adversaire, remettre dans le rythme les locaux et leur permettre de repasser devant, mais les Strasbourgeois restaient appliqués et paisibles, avec un joueur souvent trop oublié qui leurs permettait de creuser un dernier écart et l’emporter de +10 (49-59). C’est donc une belle JDA que l’on a pu voir jouer ce samedi au Gymnase Boivin, mais seulement durant 20 minutes, sur un match qui en dure 40.

 

La réaction de Sébastien Verdin

C’est une défaite rageante quand on voit ce qu’on est capable de faire en première mi-temps, et ce qu’on est capable de ne pas faire en 2e. Alors que Strasbourg a été constant tout au long du match, sans grosse intensité mais ne s’affolant pas.

Sébastien Verdin © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

C’est nous qui sommes passés en dessous d’eux en 2e mi-temps alors que nous avions le contrôle du match. Une première mi-temps de 32 pts à 50% de réussite, et une 2e période de 17 pts à 25% de réussite le reflète bien!
De supers actions de jeu ont pu être construites en attaque et abouties, durant les 20 premières minutes. C’était vraiment plaisant de retrouver sur le terrain ce qu’on travaille à l’entrainement, et de voir que cela porte ses fruits dans l’application et le scoring. Mais il va falloir apprendre à être constant et régulier! car un match dure 40 minutes. Et si nous voulons gagner, nous ne pouvons pas nous permettre de telles baisses de régime ou de concentration, nous mettons nous même des bâtons dans les roues…
Il faut que l’on travaille encore dur pour trouver cette régularité, mais j’ai confiance dans mon équipe, on y parviendra. Si on continue à être appliqué et à jouer comme en première période, le travail finira par être récompensé et cette régularité viendra!
Nous avons une grosse semaine pour travailler et préparer au mieux le prochain match. Un derby à Chalon samedi prochain que nous devons gagner, et avec la manière!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.