28 octobre 2020

La JDA craque sur la fin à Bamberg

En déplacement en Bavière pour le compte de la deuxième journée de la Bakeball Champions League, la JDA Dijon Basket s’est inclinée à Bamberg (73-64) dans une chaude ambiance. Dijon, toujours privé de Ryan Pearson en délicatesse avec son adducteur a pourtant livré une prestation très convenable, menant au score durant 30 minutes avant de craquer quelques peu lors du dernier quart. Deuxième défaite de rang donc pour la Jeanne après le revers à Nanterre, mais pas le temps de tergiverser car une semaine à trois match se profile à l’horizon avec les réceptions en 6 jours de Bourg en Bresse (lundi 20h45, de Fuenlabrada mercredi à 20h30 et d’Antibes samedi à 20h00)

 

C’est dans la chaude ambiance de la Brose Arena de Bamberg, rempli de milliers de supporteurs tout de rouge vêtu que la Jeanne venait défier, l’une des grosses formations de cette Champions League qui voulait à tout prix se racheter après sa défaite initiale sur ses terres face aux Espagnols de Fuenlabrada.

 

Gavin Ware a de nouveau réalisé une belle prestation © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/archives

Dijon prend les choses en main

Sans Ryan Pearson encore trop juste pour prendre le risque de participer, c’est bien Dijon qui prend le meilleur départ et c’est Abdoulaye Loum (précieux hier soir 10 pts, 10 rebonds) qui lancent parfaitement les Bourguignons enquillant les deux premiers paniers de la rencontre. Les Allemands sont quelque peu endormis durant ce premier quart, certes particulièrement gêné par l’impeccable défense, une nouvelle fois mise en place par Laurent Legname. Bamberg met ainsi 5 minute à déflorer sa marque et n’inscrit que 4 malheureux points lors de ces 10 minutes initiales, contraint à tirer à longue distance mais sans réussite . Pendant ce temps, les Dijonnais prennent de l’avance, bien que pas plus adroits que leurs adversaires du jour à longue distance ), avec déjà un Gavin Ware très présent (il terminera la rencontre meilleur marqueur à 21 points et 19 d’évaluation) (4-13,10′).

 

Revers de la médaille d’une défense agressive, Jérémy Leloup se retrouve rapidement à trois fautes personnelles. Heureusement Robert Arnold gêné ces derniers temps par un coude douloureux tient plutôt bien son rang et qui enquille coup sur coup deux paniers primés pour faire passer  l’écart à +11 pour les visiteurs (9-20,13′) . Bamberg ne pouvant pas rester au régime sec offensivement profitent des fautes dijonnaise pour grignoter son retard sur la ligne des lancers francs. La première période se termine avec Stevan Jelovac dans l’exercice qui fait 1/2 mais Cliff Alexander parvient à claquer la seconde tentative de son coéquipier pour remettre les Bavarrois totalement dans le coup au moment de la pause (28-30, 20′). Durant cette première période, les défenses ont clairement mis les attaques à l’éteignoir.

 

Les efforts de Robert Arnold et de la JDA auront été vains © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/archives

Dijon fait de la résistance puis craque

La défense dijonnaise est toujours au top au retour des vestiaires et le costaud David Ware redonne un peu d’air à la Jeanne (30-38, 25′). Dijon ne lâche rien même si Tyrese Rise, le meneur diabolique américain de Bamberg, peu en vue jusqu’alors réussit un premier tir primé qui ramène les siens. Bamberg prend même la tête pour la première fois de la rencontre à la 29ème minute suite à un panier de son Lituanien Arnoldas kulboka. A 10 minutes du terme c’est pourtant toujours bien la JDA qui est devant d’une courte longueur (47-48,30′). Et Dijon entame bien le dernier acte toujours avec Ware, puis un 3 points d’Axel Julien, malheureusement son seul panier de la rencontre (49-53,32′). La Jeanne tournant avec deux joueurs de moins que son adversaire commence cependant à suir physiquement et Bamberg en profite aussitôt plaçant un 9-0 qui fait mal (48-53,35′). Tyrese Rice retrouve des couleurs et de l’adresse à longue distance au plus mauvais moment pour la Jeanne. Malgré tout son courage, Dijon doit abdiquer (73-64). Une nouvelle défaite pas infamante après celle suie à Nanterre mais défaite tout de même. Prochaine échéance européenne , on l’a dit mercredi au palais des sports face à Fuenlabrada. 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.