30 octobre 2020

Le DMH évite la catastrophe contre Strasbourg

Pendant la conférence de presse d’avant match,Ulrich Chaduteaud l’a bien dit ”Chaque équipe de proligue peut remporter n’importe quel match”. Strasbourg a bien failli donner raison au propos de l’entraîneur Dijonnais. Les Alsaciens accrocheurs restant dans le match 60 minutes durant.  Malgré tout,le Dijon Métropole Handball l’emporte et engrange une nouvelle victoire à domicile sur le score de 29-27 une victoire de deux buts un peu douloureuse.

 

Marc Poletti toujours a 100% d’efficacité © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/

Une première mi-temps dijonnaise correcte

La première confrontation entre les deux équipes commence par beaucoup d’impact défensif ce qui contraint Strasbourgeois et Dijonnais à forcer leurs tirs sans marquer (2-1 6′). Pendant les dix premières minutes les 2 équipes sont au coude à coude et aucune d’entre elles n’arrivent à  prendre les devants. Le DMH après quelques tirs ratés de leurs adversaires (Double poteau de Muller),va cependant creuser un écart de +4 (7-3 11′). L’entraîneur strasbourgeois voyant ses hommes un peu plus dans la difficulté va prendre son deuxième temps mort de la mi temps. Temps mort bénéfique pour Strasbourg puisque en attaque placée Dijon a énormément de mal à transpercer la défense. Même si Pierrick Naudin en marquant son premier but de la rencontre,  maintient un petit avantage pour son équipe, les pertes de balles coupables dijonnaises vont engendrer une  remontée Strasbourgeoise (8-8 18′). Marc Poletti discret en début de match va une première fois marquer d’une belle roucoulette puis  sur l’action suivante d’un beau lob qui ne laisse aucune chance au gardien visiteur. En supériorité numérique le DMH reprend largement l’avantage (14-9 27′). Si les Bourguignons  commencent à mettre le feu  sur le terrain on ne peut pas en dire autant des gradins du palais des sports. Les décisions arbitrales sont parfois un peu incompréhensible et les hommes de chaduteaud se retrouvent avec une double exclusion temporaire. Forcément Strasbourg passant par les ailes et Dijon n’ayant aucune solution  en attaque le score se resserre  (14-12 28′). Lors une fin de mi-temps haché Naudin trouve la faille d’un tir à la hanche et le DMH mène 15-12 à la pause.

 

Une baisse de régime

Eduardo Guillen bon depuis le début de la saison a été en difficulté contre Strasbourg © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/

Les matchs s’enchaînent et la fatigue se fait ressentir. Comme en première période aucune équipe ne prendra le dessus sur l’autre au début de la 2ème période et Strasbourg va revenir à égalité après une nouvelle  double exclusion dijonnaise (20-20 43′).  Helal va alors effectuer un énorme arrêt à l’aile. Ulrich Chaduteaud pose un temps mort pour son équipe et le palais gronde contre la paire arbitrale du soir.  Becirovic l’attaquant dijonnais va se battre et s’arracher deux fois pour  permettre aux Dijonnais d’être en supériorité numérique. Cet avantage va permettre à l’aillier Sobol de se montrer en contre attaque avec une  belle roucoulette (25-23 52′). Les deux équipes continuent a bien défendre et Strasbourg après une belle passe pour son pivot revient à une longueur. Eduardo Guillen pas vraiment en réussite lors de ce match (1/5) voit sa tentative  stoppée  par le gardien adverse en contre attaque. Michele Skatar va permettre aux siens d’y croire un peu plus encore pour revenir à égalite 27-27 à deux minutes du terme du match. Ambiance insoutenable sur le banc Dijonnais, l’entraîneur Strasbourgeois pose un énième temps mort à 30 secondes de la fin du match, seulement, Jan Sobol va chipper la balle de l’espoir Strasbourgeoise et va seul au but inscrire le dernier but du match et permettre au DMH de s’imposer une fois de plus à domicile sur le score de 29-27. 

Favori,le DMH s’est fait peur face à une équipe de Strasbourg conquérante qui n’a jamais baissé les bras. Comme face à Cherbourg,Dijon s’ est souvent  fait reprendre au score. Avec cette victoire et le nul de Saran,le club de handball Dijonnais pointe à la seconde place à une longueur du  leader du championnat. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.