26 octobre 2020

DFCO-LOSC : Dijon ne se relève toujours pas.

Toujours pas en réussite, le Dijon football Côte d’Or, malgré une belle réaction en seconde période, concède une nouvelle défait à domicile face à Lille (1-2). Avec deux buts encaissés en moyenne à la maison, Dijon est à l’opposé de ce qu’il avait réussi à faire la saison passée : être imprenable sur ses bases. Cette année, la donne est différente, et il faudra aller obtenir au moins un point à Monaco, en grande difficulté en ce moment.

 

Luiz Araujo inscrit le second but lillois © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

De bonnes dispositions.

Dijon rentre bien dans le match, à l’image d’un Valentin Rosier agressif et volontaire, mais les Lillois pressent très haut et laissent peu d’espace aux Dijonnais. Pris à la gorge, Dijon tente tant bien que mal de développer son jeu, mais les premières incursions de Saïd et Jeannot donnent l’occasion à Mike Maignan de se faire les gants. Sur leur première percée, les Lillois seront, eux, plus en veine que le DFCO. ce qui n’est pas compliqué en ce moment. Sur son côté droit, Pépé centre et trouve la main de Lautoa. Le penalty est logique et Pépé se charge lui-même de transformer la sentence face à Runarsson qui avait pourtant plongé du bon côté (1-2, 22′). Les intentions sont présentes mais les contre-attaques lilloises donnent des frissons aux supporters dijonnais. Il y aura d’abord cette occasion manquée par Pépé. Lancé à la limite du hors-jeu, l’attaquant des Dogues est gêné par la sortie de Runarsson, il ratera le cadre à un cheveux près (22′). Ce ne sera que partie remise. lancé parfaitement par Celik, Araujo sera plus à son aise pour tromper le gardien dijonnais et faire le break juste avant la mi-temps (0-2, 43′).

 

Un jeu qui revient.

Au retour des vestiaires, la révolte se fait timide, mais les Dijonnais tentent tout de même de revenir au score. Il y aura d’abord une frappe sans grand danger de Said au ras du sol, puis cette grosse frappe de Rosier qui passera juste au-dessus de la barre lilloise (55′). Sur une belle action collective initiée par Gourcuff fraîchement entré en jeu, Jeannot sera finalement servi par Sliti mais verra sa frappe en pivot repoussée par Maignan (65′). Gourcuff sera contré dans la surface (68′), puis successivement Jeannot, Sliti et Abeid buter sur la défense ou sur Maignan.

Tentative de Mehdi Abeid sur le but de Mike Maignan © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Décidément, la réussite ne vient pas et c’en est plus que rageant. Dijon sera récompensé pour ses efforts par un penalty là aussi indiscutable après une main de Fonte sur un corner de Gourcuff. Abeid se chargera de le transformer face à Maignan, spécialiste dans l’exercice (1-2, 81′). L’espoir va renaître et Runarsson s’imposera parfaitement devant Ikoné pour éviter un troisième but (82′). Dijon va pousser et Lille passer maître dans l’art de couper le jeu. Maignan, presque parfait samedi soir, aura une dernière fois l’occasion de s’illustrer face à Rosier. Nouvelle défaite exaspérante pour le DFCO qui aura beaucoup tenté. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.