21 octobre 2020

Le DFCO Féminin doit s’incliner à Paris

Surpris par un but évitable en première mi-temps face à l’ogre parisien, le DFCO a ensuite tenté de revenir au score, en vain, et a dû s’incliner 2-0.

 

Un but “cadeau”

Kenza Dali retrouvait son ancien club (Photo Archives : Nicolas Goisque/NikoPhot)

Les Dijonnaises savaient qu’il faudrait faire le moins d’erreur possible pour espérer accrocher le PSG. Mais en première période, elles se sont montrées trop timorées sur le terrain, avec des difficultés à créer du jeu et à ressortir de leur camp. Les premières tentatives sont donc parisiennes. Sur une mauvaise passe de Lalia Storti dans l’axe, celles-ci récupèrent le ballon et Diani, lancée, échappe à la sortie lointaine de Mylène Chavas pour marquer dans le but vide. Un but un peu offert pour les Dijonnaises en somme. Le PSG a même l’occasion de faire le break avant la mi-temps, mais l’attaquante parisienne Pekel se heurte à l’excellent retour d’Agathe Maetz, qui permet de préserver le suspens et surtout de maintenir le DFCO dans la rencontre.

La barre de Nakkach

Elodie Nakkach est passée très proche d’égaliser (Photo Archives : Nicolas Goisque/NikoPhot)

Pour la seconde période, Yannick Chandioux change de système tactique. Ses joueuses se montrent alors plus ambitieuses et parviennent à créer de belles actions dans le camp parisien. Elles ne restent toutefois pas à l’abri d’un break parisien, avec quelques erreurs de relance qui peuvent être fatales, à l’image de celle qui débouche sur un lob de 40 mètres de Diani… sur la barre de Mylène Chavas. Mais le DFCO aussi va trouver la barre. Après une belle ouverture de Tatiana Solanet, Kenza Dali trouve Elodie Nakkach qui, dans la surface, arme une grosse frappe qui rebondit sur la barre transversale. Pendant une bonne vingtaine de minutes, les Dijonnaises parviennent à mettre le PSG en danger et à le bousculer. Une autre occasion sera pour Léa Declercq qui, servie au second poteau, ne parvient toutefois pas à cadrer sa reprise. Le DFCO montre un meilleur visage mais va finalement être refroidi par l’entrée de Katoto, qui marque le but du 2-0 à la 82ème minute après avoir échappé à la défense centrale sur son contrôle orienté. Le DFCO retrouvera un adversaire sans doute plus abordable, samedi prochain aux Poussots, avec la réception de Rodez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.