11 décembre 2019

La JDA à la relance face aux Sharks d’Antibes

 

Après sa courte défaite en Basketball Champions League face à Fuenlabrada en milieu de semaine,  la JDA reçoit ce samedi 27 octobre, Antibes pour le compte de la 7ème journée de Jeep Elite avec la ferme intention de mettre fin à 4 défaites consécutives.

 

Gavin Ware est actuellement un des jouer clé de la jeanne © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/archives

Etre récompensés de ses efforts, se rassurer au classement…

La JDA en ce samedi 27 octobre va jouer son troisième match de la semaine. Avec un groupe de 9 joueurs pros et des blessures régulières (Pearson notamment), la JDA tire sur la corde depuis plusieurs matchs. Dire qu’il y aura de la fatigue côté JDA est une certitude. Mais il en faudra certainement plus pour freiner ce groupe.

D’abord parce qu’il y a déjà urgence : si la JDA est encore 4ème à l’aube de la 7ème journée, les deux dernières défaites l’ont fait quelque peu rentrer dans le rang. La Jeanne était sur un rythme de champion après 4 journées (4 victoires pour 0 défaite), elle totalise aujourd’hui le même nombre de victoires que 4 autres équipes (de la 3ème à la 7ème place). Gagner pour rester dans un peloton de tête est très important. Tout va très vite et une 5ème victoire compterait très certainement dans la course pour une qualification à la prochaine Leaders’Cup, objectif affiché chaque année par Laurent Legname et sa bande. Plus largement, renouer avec le succès ferait un bien fou au mental, après des revers de quelques points et une débauche d’énergie qui aura été vaine à chaque fois.   

 

…avant un calendrier dantesque

Rien qu’en championnat, la bande d’Axel Julien se déplacera sur le parquet du leader Villeurbanne, ira chez son voisin et rival historique, l’Elan Chalon, avant la réception d’un BCM Gravelines toujours accrocheur et un déplacement dans l’enfer de Beaublanc (Limoges). Si la JDA devra prendre les matchs les uns après les autres, la perspective de ce calendrier donne encore plus d’importance à la rencontre de ce soir.

 

La présence de Ryan Pearson est incertaine ©Nicolas GOISQUE/NikoPhot aechives

L’adversaire du soir :

Antibes, club historique du basket français a surtout connu ses heures de gloires jusqu’au début des années 2000 marqué notamment par un titre de champions de France en 1995. Le club a ensuite vécu des périodes beaucoup plus compliquées, passant notamment par la N1, avant un retour à l’échelon le plus élevé à l’occasion de la saison 2015-2016. Depuis son retour, le club n’a pu faire mieux que la 12ème place et a même frôlé la relégation la saison dernière avec une 16ème place.

Budget et masse salariale : Avec l’avant-dernier budget de la ligue et la dernière masse salariale Antibes joue très clairement avec des moyens limités.

L’effectif : Antibes a dû composer avec ses contraintes financières et la nécessité de (quasiment) tout revoir suite à la saison compliquée qu’ils venaient de traverser. Le club a souhaité s’appuyer sur de l’expérience : il a conservé l’historique du club, Tim Blue. L’américain de 34 ans entame sa 6ème saison avec Antibes. Le très expérimenté Louis Campbell, 39 ans est à la mène. Il a également misé sur des joueurs un temps promis à la NBA et qui sont à la relance : Cordinier ou Raposo. L’entraîneur Julien Espinosa est toujours en place.

 

David Holston sera une fois plus un des atouts dijonnais© Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Des Sharks devenus poissons d’eau douce ?

Avec toujours aucune victoire au compteur, Antibes s’apprête à vivre une saison galère. Rien ne semble fonctionner pour les Sharks qui ont déjà pris quelques cartons dont un cinglant 100-63 contre Chalon lors de la dernière journée…et à domicile qui plus est ! Une défaite que n’a pas digérée l’entraîneur des Sharks Julien Espinosa. En conférence de presse d’après-match il a fustigé ses joueurs parlant « d’un manque de respect envers le club » et d’ajouter : « on n’a pas été les protecteurs du club, on n’a pas été les garants de l’institution et ça, ça me fait énormément, énormément souffrir » (Page Facebook Sharks Antibes). Oui mais cette défaite a coïncidé avec le départ de Danny Gibson. Pigiste médical, il a fait ses valises une fois le retour de Cordinier acté. Problème, il était l’un des meilleurs de l’équipe, apportant notamment près de 14 points en moyenne par match.  Et Cordinier, n’est pas à 100% physiquement…

Toutefois il faudra se méfier de la bête blessée : le discours de Julien Espinosa peut accabler mais il peut aussi et surtout remobiliser. A Dijon, Antibes n’aura rien à perdre et l’orgueil et le talent de certains joueurs comme Blue qu’il faudra surveiller comme le lait sur le feu ou Raposo peuvent poser problème. Ce dernier a d’ailleurs vanté les mérites du groupe et a tenu un discours mobilisateur ce mercredi ( site officiel d’Antibes). Espérons pour la JDA que le réveil des Sharks ne soit pas pour ce soir.

 

Les clés du match pour la JDA :

La défense toujours et encore ! Contrairement à Bourg Antibes n’est pas particulièrement à l’aise à 3 points (moins de 36% de réussite depuis le début de saison).

Laurent Legname devra monter la voie vers la victoire© Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Repousser au maximum Antibes à 8 m sera déterminant. Les rebonds : Antibes a des statistiques proches de Dijon mais possède en Raposo un joueur capable de poser problème (près de 8 rebonds de moyenne). Gavin Ware (5 rebonds de moyenne) aura donc un vrai client.

Le retour de Pearson : S’il est en mesure de jouer à 100%, son retour fera forcément du bien, pour les rotations et son apport offensif. Il semble toutefois évident qu’en fonction de l’évolution du match, Laurent Legname aura intérêt à le préserver en vue des prochaines échéances. Entre-deux à 20h au Palais des Sports !    

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.