20 août 2019

Coupe de la Ligue. DFCO-SMC : Enfin une victoire !

Après deux mois sans victoire, le Dijon Football Côte d’Or a pris sa revanche sur le Stade Malherbe de Caen et s’est qualifié pour les huitièmes de finale hier soir (3-1) ! Une victoire qui s’est faite attendre mais qui pourrait être synonyme de renouveau et d’une nouvelle dynamique. Samedi soir face à Nîmes, il faudra bonifier ce bon résultat pour se redonner un peu de confiance.

 

Dix premières minutes de folie.

Enfin des scènes de joies du côté dijonnais ! © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

Il ne fallait pas être en retard hier soir au stade Gaston-Gérard ! Comme prévu, Olivier Dall’Oglio et ses hommes n’ont pas pris le match à la légère et cela s’est vu dès le début de la rencontre. Avec une équipe très jeune et remaniée pour donner du temps de jeu à tout le monde, le plan de jeu a été très clair. Dès la troisième minute, Romain Amalfitano adresse une superbe passe en profondeur à Saïd qui élimine Zelazny avant de pousser tranquillement la balle au fond des filets (1-0, 3′). Une entame de match idéale pour les Dijonnais et cauchemardesque pour les Caennais. Les Normands pas dans le coup, le DFCO va en profiter pour rapidement faire le break. Après un débordement d’Oussama Haddadi sur son côté, Naïm Sliti hérite du cuir, il va éliminer un défenseur avec un magnifique crochet puis va tromper le portier caennais (2-0, 7′) ! Dijon mène donc de deux buts en moins de dix minutes et peut déjà envisager la suite de la rencontre avec un peu plus de sérénité. Forcément contraints à une réaction, les caennais vont mettre le pied sur la balle alors que les hommes du coach Dall’Oglio vont multiplier les pertes de ballons et faire d’innombrables fautes techniques. Le DFCO aura tout de même les meilleurs occasions à l’image de Sliti qui s’emmêlera un peu les pinceaux dans la surface de réparation (20′), ou encore de Said qui loupera son face-à-face avec Zelazny (28′). La meilleure occasion caennaise de cette mi-temps interviendra à la 33ème minute lorsque Fayçal Fajr enroulera une belle frappe que Allain sortira très bien d’une main ferme (33′).

 

Scénario inverse en seconde période.

Romain Amalfitano évacué sur civière. il souffrirait d’une lésion du ménisque. © Nicolas Goisque / NikoPhot

Au retour des vestiaires, les Caennais vont rapidement réduire le score. Bobby Allain repoussera une première tentative de Yoel Armougom, mais malheureusement, Saïd-Eddine Khaoui suit bien. Le but vide, il n’a plus qu’à la pousser au fond des filets malgré la tentative de retour d’Allain (2-1, 51′). Dijon va lever le pied et Allain sera de plus en plus sollicité : il y aura d’abord cette nouvelle frappe d’Amourgom qui passera à pas grand chose du poteau gauche du portier dijonnais (54′), puis le coup-franc repoussée de Fajr (56′). A l’heure de jeu, le DFCO perdra Romain Amalfitano, victime d’un mauvais tacle de Crivelli. Le milieu sortira sur civière tandis que l’attaquant caennais n’écopera que d’un carton jaune… Dijon reste sous la menace  mais ne rompt pas. C’est d’ailleurs Dijon qui finira le mieux la rencontre. Dans le dernier quart d’heure de jeu, les Rouges maîtrisent un peu plus les assauts normands. Le but libérateur viendra de Said. Servi par Sliti et pas attaqué, il décoche une frappe sèche et puissante qui va se loger dans le petit filet de Zelazny qui ne peut rien faire (3-1, 79′). Ce but sonnera la glas des espoirs normands. Même si la soirée est assombrie par la blessure de Romain Amalfitano, très précieux dans le milieu de terrain, les Dijonnais peuvent ressortir satisfaits d’un match qui, enfin, apporte un résultat positif. Résultat qu’il faudra bonifier dès ce samedi contre Nîmes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.