25 août 2019

La moutarde ne prend pas et le DMH perd gros à Chartres.

Battu à l’extérieur à Grenoble il y a tout juste une semaine, le DMH affrontait ce vendredi et toujours à l’extérieur un cador du championnat de ProLigue, l’équipe de Chartres Métropole handball. Au cour d’ un match à haute intensité, Dijon a hypothéqué ses chances  en début de seconde période en se voyant  infliger une différence de 6 buts en presque 10 minutes. Si côté Dijonnais Naudin,Maguy et Sobol ont fait du bien à l’équipe,l’absence de Becirovic s’est fait ressentir en attaque. L’équipe perd gros avec cette défaite 35-33 et se retrouve maintenant cinquième à 5 points du leader Saranais et 4 de son adversaire Chartrain.

 

Jan Sobol meilleur marqueur Dijonnais © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Une mi-temps disciplinaire

Si le meilleur joueur du mois d’octobre Youssef Ben Ali fait mal aux Dijonnais dès le début de match, la relation entre les Dijonnais  et leur pivot Marc Poletti fonctionne à merveille. Sur une interception de Chartres,Helal va effectuer son premier arrêt de match et même provoquer un deux minutes pour William Benezit du côte Chartrain  les arbitres pensant que l attaquant local accroche volontairement  le gardien bourguignon. Les deux équipes montrent une haute intensité physique et l’écart ne se creuse toujours pas (3-3 7′). Malheureusement quelques minutes plus tard,Dijon va énormément subir et même écoper d’une sanction de deux minutes. Forcément l’ adversaire en profite et creuse un petit écart (8-5 12′). Dans la foulée, Lilian Pasquet élimine son vis à vis sur un duel et va permettre au DMH de se retrouver en supériorité . On retrouve  Pierrick Naudin  au jet de 7 m qui transforme. En difficulté en attaque,les Dijonnais se voient  gratter des ballons aussitôt exploités par les Chatrains pour maintenir l’écart. Dijon ne lâche cependant pas l’affaire durant cette  première période et les deux équipes se rendent but pour but durant plusieurs minutes. Si Poletti marque sa petite roucoulette habituelle en s’étant bien battu, le DMH  sera ensuite muet durant 3 minutes. Dijon rentre ainsi aux vestiaires avec un mini désavantage de -3 (17-14). 

 

Maguy,en manque de temps de jeu à été précieux à Chartres© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Le DMH prend l’eau en début de seconde période

Bien présent en défense, les Dijonnais sont sanctionnés par les arbitres et çela dès le début de la seconde mi-temps. Guillen se voit exclure 2 minutes. Les hommes de l’ancien champion de France Sergiy Onufriyenko en défense type 1-5 vont alors mettre le DMH en grosse difficulté et même quand le DMH trouve la faille dans la défense, il butent sur le gardien adverse. Un repli défensif défaillant, pas de solutions en attaque et Chartres prend vite le large… (21-15 36′). Ulrich Chaduteaud voyant ses hommes un peu perdu va prendre son temps mort pour remobiliser ses troupes.Après une perte de balle de Louis Roche, Oleg Macharashvili va offrir une superbe passe dans le dos des défenseurs à son pivot Marco Poletti. La meilleure défense de ProLigue subit cependant beaucoup. Après  40 minutes de jeu, Dijon a déjà encaissé 24 buts (24-17 40′). Pour la jeune recrue dijonnaise Maguy, ce match est l’opportunité de se montrer. Il délivre ainsi une belle passe décisive à son ailier Sobol puis un négocie superbement un duel.  Il aura été l’un des joueurs Dijonnais du match. L’écart de plus 6 sera traîné comme un boulet pendant un bon moment dans la seconde période,mais les Dijonnais, avec un sursaut d’orgueil et l’aide de Sobol qui marque dans un angle improbable va revenir à -4 (33-29 53′). Sergey Kudinov qui aura fait mal au DMH tout au long de cette rencontre avec ses 9 buts inscrits en remet une couche. En fin de match les partenaires de Pierrick Naudin vont recueillir beaucoup de ballons mais il est bien trop tard pour s’imposer. Malgré un ultime retour, Les hommes de Chaduteaud  s’inclinent de deux longueurs (35-33).

Suite à cette nouvelle défaite et avec les victoires de Nancy et Créteil, Dijon retombe à la cinquième place au classement . Chartres bien en place aura fait mal a l’équipe dijonnaise  et cela même en infériorité numérique. De retour à domicile Dijon se doit de remporter son prochain match contre Caen et reprendre sa marche en avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.