27 novembre 2020

JDA – BCM : Etre maître dans son Palais pour voir celui de Mickey

S’il y a bien une équipe qui n’a jamais le temps de gamberger, c’est celle de la JDA. Le marathon continue pour les hommes de Laurent Legname. Après Chalon dimanche dernier et Anvers mardi soir, la Jeanne enchaîne avec un 3ème match en moins d’une semaine ce vendredi soir face au BCM Gravelines. Un match de championnat qui va compter dans l’optique de la Leaders Cup et rester en haut du classement dans le même temps.  

Un dernier match où la JDA a joué à l’Anvers 

Reprendre la marche en avant pour Leloup et les dijonnais.  © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

48h après l’éclatante victoire de la JDA dans le derby face à Chalon, la JDA rencontrait Anvers  en BCL. Un match qui était clé pour rester dans la course à la qualification. Malheureusement, trop de vents contraires ont soufflé sur la JDA qui a fini par céder. La fatigue était évidente pour Axel Julien et sa bande. Les gros efforts consentis dans le derby se sont payés cash mardi soir. Alors que la première mi-temps était globalement maîtrisée, on a senti des joueurs lâcher physiquement au retour des vestiaires. Alors qu’à Chalon l’équipe dijonnaise était au complet, elle a dû faire sans l’un de ses membres majeurs, David Holston. Alors qu’à Chalon l’adresse dijonnaise était insolente, Dijon a joué de malchance voyant régulièrement ses ballons fuir le cercle. En face, une belle équipe belge a pris le dessus tout au long de la partie en s’appuyant à l’inverse sur une grosse réussite, convertissant notamment 14 des 27 tirs tentés à 3 points. Si la défaite était au rendez-vous, elle s’expliquait. Si elle a brisé la dynamique de l’après-chalon, elle a aussi pu permettre de garder les pieds sur terre et d’aborder concentrés, le match face à Gravelines.        

Laurent Legname a fixé comme objectif une qualification à la Leaders Cup © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Un match qui vaut cher

La JDA jouera ce soir pour le compte de la 10ème journée de Jeep Elite. A l’issue de cette rencontre, les dijonnais pourraient y voir un peu plus clair dans ce championnat. Alors que 5 équipes (de la deuxième à la sixième place) sont à égalité (6V pour 3 défaites), prendre le dessus sur Gravelines permettraient aux hommes de Legname de se « détacher » légèrement. Il faudra pour cela « espérer » certains faux pas de concurrents directs comme Chalon à Chalon-Reims, Le Mans à l’Asvel ou Levallois à Monaco. Ce match pourrait aussi permettre de faire un écart avec les poursuivants dont fait justement partie Gravelines. Les nordistes comptent aujourd’hui 4 victoires pour 5 défaites. Si la JDA s’impose elle écarterait quasiment le BCM de la course à la Leaders Cup. La leaders Cup sera justement l’autre enjeu de ce match. La qualification devrait se gagner à 10 victoires. Un succès de la JDA ce soir l’amènerait à seulement 3 victoires de cet objectif assumé du début de saison. Mickey serait alors autant dire tout près…

L’adversaire de la JDA :

Il faudra s’appuyer sur un grand Chassang © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Le BCM Gravelines Dunkerque club historique de l’élite du Basket français est toujours une équipe compliquée à jouer. Avec le 6ème budget et masse salariale, les Maritimes font figure de « gros » du championnat. Leur début de saison reste à ce stade assez compliqué. S’ils avaient démarré par deux beaux succès contre Nanterre et Limoges, ils ont ensuite connu plus de difficultés. A titre d’exemple, lors de la huitième journée ils s’imposent dans la douleur contre Cholet qui est avant-dernier (87-83) avant de s’incliner lors de la dernière journée à Boulazac qui ne fait pourtant pas figure de mastodonte de la ligue (77-69). Entre temps ils se sont inclinés en coupe de France face à Souffel qui n’évolue qu’en National 1 (71-63). Plus globalement, en quatre matchs à l’extérieur, le BCM ne s’est imposé qu’une seule fois. Le BCM est actuellement 13ème du championnat, bien en-dessous de leurs espérances. 

Est-ce à dire que le BCM sera facile à jouer ce soir pour la JDA ? Loin de là ! A y regarder de plus près, le BCM a plutôt joué des équipes de gros calibre jusqu’à présent : Nanterre, Limoges, ASVEL, Strasbourg, Le Mans et Levallois. Les quatre derniers jouant actuellement le haut de tableau. C’est donc un classement quelque peu en trompe l’œil pour le BCM. Par ailleurs, le BCM sait alterner le très mauvais comme à Boulazac avec, entre autres, un 3 sur 20 à 3 points mais aussi le très bon comme à Limoges où ils s’étaient imposés avec un 12 sur 23 à 3 points. Difficile de dire lequel de ces deux BCM foulera le parquet dijonnais. Enfin, ce groupe compte quelques beaux CV comme Alain Koffi, Karvel Anderson qui sera une plaie pour la JDA à 3 points ou encore Taylor Smith meilleure évaluation moyenne de ce groupe depuis le début de la saison (18).      

Avec un Pearson en mode derby la JDA peut y croire © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Les clés du match pour la JDA :

La défense devra être des plus efficaces face à la deuxième meilleure attaque derrière l’ASVEL. Il faudra aussi continuer à faire parler le collectif. La JDA est la meilleure équipe du championnat en nombre de passes décisives.

La présence d’Holston : blessé face à Chalon et absent mardi soir, David Holston est très incertain pour la rencontre. L’influence du meneur américain est telle que sa présence (ou pas) sera déterminante.

 

Faire douter le BCM d’entrée : Gravelines reste sur un match très compliqué à Boulazac. L’élimination en coupe de France a été très mal vécue au sein du club. C’est donc un groupe qui sera en recherche de confiance. Prendre l’ascendant dès le départ sera particulièrement clé.

Entre-deux à 20h30 au Palais !    

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.