29 novembre 2020

Dijon Racing Team deuxième place pour la finale au Mans

C’est sur le circuit Bugatti du Mans que les deux compères du Dijon Racing Team, Thomas Comparot et Fabrice Bouchet ont participé à la dernière manche du Trophée Tourisme Endurance. Le début du week-end fut quelque peu perturbé pour les mécanos dut DRT, en raison de quelques faiblesses à l’arrière de la Peugeot RCZ. Ce sera après avoir passé toute la soirée sur la voiture, que le problème fut résolu, et pouvoir se mêler aux qualifications du lendemain. Voici donc le résumé de cette finale du Championnat d’endurance 2018.

 

Bonsoir à tous,

Vendredi 14h25: Premières séances d’essais, temps couvert et sec. La RCZ ne montre aucune faiblesse, les mécaniciens ont fait un très bon boulot suite au problème d’embrayage à Magny Cours. Nos chronos sont déjà meilleurs quand 2017, qui était notre grande première sur ce circuit.

 Vendredi 17h: Séance d’essais de nuit, après quelques tours, nous passons par les stands car il y a un bruit anormal. Nous avons un problème mécanique à l’arrière. Nous rentrons donc la RCZ au box pour réparer. L’équipe à passer toute la soirée afin de trouver la solution et l’équipement pour pouvoir repartir le lendemain matin pour l’épreuve de qualification.

Samedi 9h, départ des qualifs : Les 1ers tours sont prudents, la voiture se comporte bien, nous donnerons alors du rythme afin d’essayer de se frayer un chemin clair au milieu des 63 voitures ! Nous réalisons le 5ème/8 temps des T2, et le 45ème/62 temps au général.

 

@ DRT

 

Samedi 13h, départ de la course: Je prends le départ, je reste prudent au départ, il y a 62 voitures et ça frotte dès le départ. Dès le 3ème virage, une Porsche se retrouve dans le bac, le 1er Safety Car intervient. Ça sera une longue série de 4 Safety Car à la suite. A 20 minutes de course, drapeau vert, le rythme s’accélère et je bataille avec la Lotus, en troisième position du T2. A 1h de course, je rentre au stand pour le 1er relais. Nous avons une mauvaise compréhension avec le ravitailleur et nous perdons 20 secondes. Fabrice repart pour 1H, nous sommes 3ème des T2 et 37ème au général. Il est tout de suite dans le rythme des concurrents et préserve notre position .A 2h de course, il rentre au box pour le second relais. Un bon relais, trop bon même car nous serons pénalisés de 30 secondes pour avoir réalisé un arrêt de 2min58 au lieu de 3min mini !

 

Me voici à nouveau au volant, le Safety Car est à nouveau de sortie. La couse se stabilise donc pendant quelques temps. A 3h de course, nous sommes 27ème et 2ème des T2. Plus que 3 heures à tenir !!! Je rentre au stand, Fabrice reprend le volant, le soleil se couche. Paysage magnifique mais premiers éblouissements aussi. Nous voici à 3h30 de course avec le 1er relais avec changement de pneus, cette fois-ci, nous sommes trop long avec Fabrice pour le changement de pilote, nous perdons encore quasi 20 secondes.

@ DRT

A 3H30 de course, c’est à mon tour, avec des pneus neufs à l’avant. La course prend un second rythme, encore plus soutenu. Notre meilleur temps tombe, 1.53.891.

A 4H de course, nous sommes 23ème au général et 2ème du T2. Il faut tenir encore 2 heures.

A 5H de course, c’est la nuit, la course prend une autre dimension, les performances de chacun changent, nous nous en sortons pas trop mal et restons de nos chronos réguliers.

A 5h30 de course, dernier relais, notre position reste inchangée. Il reste 30 minutes !!!

Au passage sous le drapeau à damier, nous sommes 2ème/8 des T2 et 21ème/62 au général ! Une belle performance pour cette finale de 6 heures où clairement la lotus #111 en tête de la catégorie depuis le début était intouchable en termes de performances.

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.