26 janvier 2020

Le DMH bat Caen après une fin de match indécise et pourtant…

Pour boucler la 9ème journée de ProLigue,Dijon accueillait l’équipe de Caen au Palais des Sports. Dijon, restant sur deux défaites, devait retrouver confiance et imposer sa loi sur son terrain.  si le DMH avait la place pour s’imposer largement et soigner son goal average, il s’est fait piéger par un réajustement tactique offensif des “Vikings” et a bien failli perdre.  Mais grâce à un but de Lilian Pasquet et une dernière offensive Caennaise mal négociée le DMH s’impose une nouvelle fois à domicile 26-25.

 

encore 7 buts pour Pierrick Naudin © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Les deux équipes se rendent coup pour coup

Les premières secondes de ce match commencent avec intensité défensive certaine des deux côté. Avant même l’ouverture du score,  Marc Poletti  l’imposant pivot dijonnais se voit sanctionné d’un avertissement et d’un jet de 7 mètres. Ce dernier est stoppé par le portier dijonnais Helal qui débute son festival du soir . Lilian Pasquet marque le premier but de cette rencontre mais les Vikings de Caen vont vite répondre aux offensives Dijonnaise et aucune équipe ne prendra le pas sur l’autre dans les dix premières minutes. Sur un faux rythme, les deux équipes ne marquent pas pendant 4 minutes(4-3 8′). Grâce à un très bon Wassim Helal, et les deux réalisations de suite de Lilian Pasquet, suivi d’ un pénalty marqué par Naudin, les hommes de Chaduteaud vont faire un premier break de +4 (13-9 22′). Si Luka Arsenic dans la cage caennaise tient la baraque sur un shoot de Macharashvili peu en réussite dans ce match (0/2), le gardien dijonnais effectue pour sa part 4 arrêts de suite ! Dijon ne va donc pas encaisser de but pendant six minutes ! Avec une première mi temps correcte mais pas époustouflante le DMH rentre aux vestiaires avec une avance de+4 15-11.

 

Un sentiment de déjà vu…

Dès le début de cette seconde période, les Dijonnais vont vouloir enfoncer le clou et par l’intermédiaire de Naudin et Reig-Guillen,les bleus se retrouvent très vite a +6 (18-11 33′). Seulement voilà, le DMH a souvent tendance à jouer avec le feu. Si l’on prend l’exemple du déplacement à Cherbourg,où les hommes de Pierrick Naudin mènent tout le match et se font recoller au score où encore la réception de Strasbourg qui aurait pu s’imposer alors oui on peut dire que Dijon se complique énormément la tâche. Menant 18-11 et ayant un gardien exceptionnel le DMH ne semblait pas devoir se faire remonter au score et pourtant…. Le manque de réalisme face au but va permettre  à Caen d’y croire un peu plus et grâce a David Garcia et Macira Sacko (9 buts à eux 2) les adversaires reviennent tout doucement dans la partie (22-20 49′). Pire pour Dijon, les Normands reviennent  à égalité à 5 minutes du terme de la rencontre. Le match devient alors intense et fou.  Alexandre Thomas sur 7 mètres va faire douter les Dijonnais.

Caen est revenu au score et aurait pu l’emporter © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Seulement, Jan Sobol et Lilian Pasquet crucifient l’équipe adversaire. Il reste alors une action pour Caen pour au moins prétendre au match nul mais dans l’embarras du choix Christopher Corneil voit son tir s’envoler au dessus des cages et Dijon s’impose 26-25.

Malgré les 2 points,Dijon a joué avec le feu ce samedi. Alors qu’il avait  tranquillement l’avantage au score (18-11) le DMH a perdu ses moyens et vu Caen revenir à égalité. A la fin de cette 9ème journée Dijon reste 5ème, ses  adversaires directs l’ayant tous emporté 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.