23 février 2020

DFCO-FCGB : Il serait temps de recommencer à gagner.

Si le Dijon Football Côte d’Or avait, jusque-là, échappé à la zone rouge, cette fois il y est. Occupant la dix-huitième position notamment à cause d’une victoire et d’une série positive qui se fait attendre depuis fin août (soit trois mois !) et une claque infligée à Nice, Dijon sombre lentement, mais sûrement. Le remède recherché par Olivier Dall’Oglio se fait attendre et les supporters restent sur un cauchemar que le Nîmes Olympique est venu leur infliger à domicile, ils ont besoin de respirer et de voir leur équipe marquer et gagner. Pourquoi pas demain soir face à Bordeaux à Gaston-Gérard ?
 
La fin de la galère ?

Dijon ne doit plus rester derrière, sans quoi l’addition risque d’être salée © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

Si les motifs d’espoir sont maigres notamment à cause du niveau de jeu affiché par Dijon, ils sont pourtant bels et bien dans tous les esprits. Le “derby du vin” pourrait bien être une bonne occasion pour se relancer puisque les Girondins de Bordeaux calent en ce moment. Éliminés de l’Europa League, les Bordelais n’ont plus gagné en championnat depuis le 3 octobre, enchaînant ainsi trois nuls consécutifs. D’ailleurs, les Girondins ont connu beaucoup de changements en début de saison : après l’épisode Gustavo Poyet qui lui a valu son limogeage fin août, Éric Bedouet a repris la formation tandis que Ricardo, a été nommé manager général du club. Actuellement en pleine phase de reprise par des investisseurs américains, les supporters ne voient par encore clairement ce qu’il adviendra de leur club. Avec, malgré tout, un point pris sur la pelouse de l’Olympique Lyonnais, Bordeaux reste ainsi sur quatre matchs sans victoire en Ligue 1 Conforama, de quoi placer les Girondins dans le ventre mou de notre championnat avec seize points. Si l’Europe est encore accessible, il ne faudra cependant pas s’arrêter en chemin pour définitivement perdre le train en route ! 
 
Un millésime amer.
Le public attend une réaction de son équipe après avoir vu une débâcle face à Nîmes. © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

Si le mois d’août laissait présager l’un des plus beaux cru de l’histoire du club, l’orage est vite venu perturber une récolte qui s’annonçait pourtant fructueuse. Dijon patauge et le millésime de cette saison, ne sera, de toute évidence, pas la hauteur des attentes que l’on s’en fait au bout de trois journées. Du côté de Bordeaux, l’instabilité règne. Malgré un François Kamano des plus réalistes (meilleur buteur du club cette saison avec set réalisations), les Girondins ont du mal à faire en sorte que la table proposée soit des plus belles. Le DFCO devra d’ailleurs faire sans certains arguments demain soir. En effet, Dijon comptabilise encore six absents dont Abeid, Amalfitano ou encore Balmont qui était très bien revenu de sa longue blessure. Miné par les intempéries qui obscurcissent son ciel, espérons tout de même que la récolte dijonnaise sera plutôt bonne en fin de saison…

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.