28 novembre 2020

CSP Limoges – JDA Dijon: Des dijonnais au top!

Nous avions noté en avant match que c’était peut-être le bon moment de jouer un CSP Limoges en plein doute malgré ses derniers bons résultats. Encore fallait-il sortir le match qu’il fallait. Et les dijonnais ont fait un match quasi parfait, asphyxiant leur adversaire en défense et en étant d’une efficacité redoutable en attaque. S’ils se sont faits très peur en fin de match, les protégés de Legname ont pu décrocher un très beau 7ème succès en 11 journées (79-67). Au top dans le jeu, la JDA l’est ainsi également au classement, occupant une très jolie deuxième place !   

 

retrouvez la JDA dans notre débrief sport VIDEO  

 

Pendant 3 quarts temps la JDA plane sur Beaublanc et fait admirer un collectif de rêve…

A l’image du capitaine Axel Julien, très bon hier soir avec ses 8 passes décisives notamment, le collectif dijonnais était bien en place © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Il est 20h00, Beaublanc monte en pression. L’entre deux est donné. Le CSP est à l’attaque. La défense dijonnaise se met en action et Leloup envoie Ware à deux points dont les mains très sures donnent l’avantage à la JDA. Dans la foulée, Howard perd le ballon et sur la contre-attaque Holston plante un joli 3 points (0-5). La défense est en place, attaque placée ou jeu de transition, ces deux premiers paniers vont être annonciateurs de la suite. Si Limoges, recolle assez vite puis passe devant (11-7 après 6’30 de jeu), la JDA répond rapidement à 3 points via Holston qui semble déjà se régaler pour son retour. Surtout ce panier va être celui d’une longue série pour Dijon qui va dès lors dérouler un basket de rêve pour infliger un 18-0 ! Monumental ! Grâce à des actions de très grandes classes via notamment Julien, Ware et Holston, Beaublanc ne trouve déjà plus la force de siffler la JDA comme elle le faisait à chaque action dijonnaise depuis le début de la rencontre. Enfin, presque. Le public limougeaud accompagnant ses favoris sous les sifflets à la fin du premier acte et d’un incroyable 25-11 en faveur de la JDA. Efficace en attaque (exception faite de lancers francs bêtement ratés), la Jeanne se montre également intraitable en défense. Si les limougeauds ne sont pas adroits notamment à 3 points, c’est aussi parce que la JDA ne donne aucun shoot facile. A L’aube du deuxième quart temps, la JDA a désormais pour mission principale de ne rien lâcher et de « mettre la tête sous l’eau » à son adversaire. Si le CSP revient à 9 points à 6’40 de la mi-temps (19-28 sur un trois point d’Howard), il ne s’agit que d’un léger sursaut. Leloup sur un 3 points (son deuxième de la période) permet à la JDA de repasser au-dessus des 10 points d’avance. Puis Pearson, Ware et Emegano corsent la marque. Les paniers pleuvent sur Beaublanc et le CSP a visiblement oublié le parapluie. Si le deuxième acte aura été plus équilibré, il sera remporté par un Dijon beaucoup plus agressif à l’image de Chassang qui à quelques secondes de la fin prend le rebond offensif de son propre shoot et provoque la faute (il inscrira deux nouveaux points sur lancers-francs). + 18 en faveur de la JDA à la mi-temps ! On a envie de croire que le match est plié, on aimerait d’ailleurs que tout s’arrête… comme les supporteurs limougeauds qui sifflent à nouveau leur équipe et réclament la démission de l’entraîneur Milling. Le 3ème acte est globalement à l’image des deux premiers. La JDA continue d’être agressive en défense et fait le job en attaque, portant même son avance à 22 points à la 25ème minute après un nouveau 3 points d’Holston (32-54). Mais grâce notamment à Bouteille côté Limoges, qui plante 8 points en 4 minutes, le CSP revient quelque peu dans la rencontre +16 points à 10 minutes de la fin pour la JDA (45-61).     

 

Ware a été un véritable artiste dans la peinture ce samedi soir à Beaublanc © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

…juste avant une remontada improbable du CSP…

16 points d’avance, 10 minutes à jouer face à un CSP qui déjoue et dans une salle qui lui est hostile ? C’est d’ores et déjà gagné pouvait-on penser. Sauf qu’en basket rien n’est jamais terminé, surtout à Beaublanc. Sans vraiment le voir venir, la JDA va faire du CSP et va complètement déjouer. Limoges commence à sortir une belle défense et la JDA semble incapable de s’adapter.  Les joueurs de la Vienne claquent un 12-5 et obligent Legname à prendre un temps mort. Ils restent 6’33 à jouer et Limoges n’est qu’à 8 longueurs (58-66). C’est-à-dire rien, d’autant que le public se met de nouveau à y croire et à encourager les verts. On croit à un cauchemar. Derrière, Bouteille, probablement le meilleur Limougeaud ce samedi soir rajoute un deux points avec un lancer à suivre qu’il convertira. Le CSP revient à 5 points (61-66). Ware a tout juste le temps de donner un peu d’air aux siens avec deux points supplémentaires (61-68) que Dwight par deux fois et Miles (l’ancien dijonnais) ne ramènent le CSP à un tout petit point…67-68 dans un Beaublanc en fusion et qui conspue de nouveau la JDA. La JDA est au bord de la rupture et le scénario du match laisse penser qu’elle va craquer et lâcher une victoire toute faite…   

 

…et le show final du lutin Holston qui était géant hier soir

Holston a marché sur le CSP hier soir © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Mais c’était sans compter sur un Holston exceptionnel qui a prouvé encore une fois qu’il en avait dans la tête et dans le short…Le génial lutin dijonnais, pour son retour, prend ses responsabilités et envoie un tir magistral à 3 points !! 67-71 à 3 minutes de la fin! Mais c’est toute l’équipe qui trouve des ressources mentales extraordinaires et qui se met de nouveau à bien défendre. Sur l’attaque de Limoges, Pearson intercepte, transmet à Julien qui donne à Holston : ce dernier score encore à 3 points !! 61-74 à 2’31 de la fin ! La salle n’en revient pas…et ce n’est pas finit ! Sur un nouvel échec de Limoges, Hoslton plante de nouveau un 3 points et permet à la JDA de reprendre 10 points d’avance ! Quel joueur, quel scénario !! Non la JDA ne craquera pas et le meneur dijonnais provoque tout simplement un beau blanc dans la salle de Limoges. Pour clore cette soirée, Ware claque un dunk sur un nouveau caviar de Julien. 79-67 pour la JDA, c’est fait ! Les supporters de Limoges à fond derrière leur équipe quelques minutes auparavant réclament de nouveau la tête de leur entraîneur.   

 

L’analyse, les clés du succès :

Pearson, pouvait avoir le sourire hier soir, tout comme l’ensemble du groupe dijonnais © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Nous avions noté l’importance de bien démarrer le match dans cette salle et de faire parler la défense ainsi que le collectif. La JDA a eu tout bon sur tous ces points.

Fragiles moralement, le fait que la JDA mène largement dès la fin du premier quart a semble-t-il assommé des limougeauds bien mal aidés par leur public. La défense et la combativité ont été exemplaires : dès le début, les dijonnais ont montré de la hargne, notamment aux rebonds où ils vont au final faire jeu égal avec Limoges (34 en tout) alors qu’ils sont régulièrement battus dans cet exercice. Le jeu a été alterné et équilibré côté dijonnais : 35 tentatives à deux points pour 24 à 3 points et pour des taux de réussite intéressants (respectivement 51,2% et 54,1%). A contrario, Limoges a abusé des tirs à 3 points (30 contre 33 à deux points) avec une réussite médiocre (26,7%). Si Limoges a orienté son jeu de cette manière ce n’est pas uniquement par choix. La JDA a multiplié les prises à deux, empêché Limoges de jouer facilement dans la raquette et a donc forcé le CSP à prendre des tirs à 3 points pas toujours évidents. A noter un collectif dijonnais de toute beauté avec 25 passes décisives dans ce match. La JDA confirme son rang de leader dans ce domaine. Un collectif notable à l’évaluation : la JDA compte à l’issue de ce match 5 joueurs avec une évaluation supérieure ou égale à 10. Il se voit aussi dans le respect des consignes et des rôles. Si Axel Julien n’endossait pas ce samedi soir le rôle de marqueur, il a été remarquable dans son rôle de dépositaire du jeu dijonnais en distillant 8 passes décisives ! Au rang des individualités : toujours  bien placés, et techniquement très justes, Pearson et Ware auront fait « danser » Limoges tout au long de la partie. Chassang et Loum auront également fait leur match captant notamment à eux deux 9 rebonds. Soulignons encore la performance XXL de David Holston qui a prouvé à quel point il avait manqué à son équipe et à quel point c’est un énorme joueur. Il terminera MVP de la rencontre avec ses 23 points dont un stratosphérique 7/10 à 3 points, 6 passes décisives et 6 rebonds, le tout pour 26 d’évaluations.  

Comme depuis le début de la saison, la JDA a démontré que c’était avant tout un groupe, un collectif et que ni la fatigue, ni les ambiances hostiles n’étaient de nature à la démotiver. Ce samedi soir restera comme un grand moment de la saison dans un match au scénario rappelant celui du match 1 lors des play-offs 2014. Les play-offs, la JDA en est encore très loin. Mais ce groupe peut réaliser une très grande saison. Etre deuxième en décembre sanctionne déjà ce bon parcours. Côté sanction justement, il faut noter que Robert Arnold n’était pas du voyage à Limoges. Écarté par Laurent Legname, l’américain, pourrait rapidement faire ses valises d’autant que « malheureusement » pour lui, son absence sera passée inaperçue. Il faudra donc guetter les prochains mouvements côté joueurs à Dijon. Dans la même veine, ce match laissera aussi des traces côté CSP : Kyle Milling, en délicatesse avant la rencontre, a été écarté par sa direction ce dimanche. Le revers face à son ami Laurent Legname aura donc été celui de trop. Il est remplacé par son adjoint, François Perronnet.       

Après ce magnifique succès, les joueurs dijonnais vont pouvoir profiter très sereinement d’une trêve internationale de deux semaines (exception faite des internationaux). Prochain rendez-vous le 08 décembre au Palais des Sports face à Levallois pour confirmer cette victoire et prendre l’ascendant sur une équipe du top 4 comptant le même nombre de victoires que la JDA.   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.