15 septembre 2019

Le DMH s’impose en patron face à Nice

Pour la dernière à domicile de l’année civile de 2018, le DMH affrontait Nice. Malgré l’absence notable de Pierrick Naudin, malade,il n’y a pas eu d’impact sur le niveau du jeu grâce, notamment à une bonne partie de Vincent Maguy. La défense, elle, a très bien tenu le coup et en vingt minutes de jeu les hommes de Ulrich Chatudeaud n’ont encaissé que six buts. Quelque peu dépassé, Nice a permis àDijon de prendre le large. Une victoire nette et sans bavure 33-25.

 

En l’ absence de Pierrick Naudin, Vincent Maguy a parfaitement tenu la baraque © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Le DMH déroule paisiblement

Poletti capitaine du soir  prend rapidement son rôle à coeur. D’abord buteur, il contre dans la foulée  un tir niçois pour ne pas encaisser. Les deux gardiens se répondent en enchaînant les arrêts. Le DMH met un coup d’accélérateur tout en  montrant un beau jeu. Une rentrée de Jan Sobol en pivot, servi parfaitement par Vincent Maguy permet d’inscrire un but qui fait déjà office de break. Bien aidé par Sa défense Wassim Helal brille dans la cage locale. Les Niçois ne parviennent pas à gêner leurs adversaires avec leur défense étagée et rendent en plus des munitions au DMH. Poletti double buteur sur roucoulette donne un avantage très considérable à Dijon (13-6 17′). Maguy, titulaire demi-centre avec l’absence de Pierrick Naudin va bien endosser son rôle. En maître de jeu, il va percer la défense et provoquer un pénalty. Reig Guillen transforme d’un joli chabala  (16-8 22′). Si Dijon marque facilement Nice ne peut pas en dire de même, beaucoup de ses tirs étant contrés. En fin de mi-temps le gardien Dijonnais offre encore au public une jolie parade au 7 mètres. Un niçois récupère la balle, mais malchanceux,  son shoot s’écrase sur la transversale. A la mi-temps le DMH mène 19-10.

 

Nice a eu toutes les peines du monde à menacer la cage dijonnaise © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dijon n’a plus à faire le jeu.

Malgré l’avance de +9 à la mi-temps,Dijon trouve la faille de suite sur la première attaque de la seconde période. Une superbe entente entre Becirovic et Poletti permet à Dijon de rentrer dans ce deuxième acte. Nice, un peu poissard ne trouve toujours pas la brèche, butant soit  sur la bonne défense dijonnaise soit sur les poteaux . Cela semble facile pour les coéquipiers de Poletti. Quelques secondes plus tard Maguy trouve justement son pivot qui accroché,  obtient un pénalty, transformé par Jan Sobol (26-15 40′). Malgré la domination, Maxime Diot qui a pris place dans les buts bourguignons exprime sa  colère contre sa défense trop laxiste à son goût. Comme tout au long du match, le DMH trouve les solutions, Lilian Pasque se distinguant  à 9 mètres. Le coach Dijonnais fait tourer un peu son effectif. Lemal marque d’un beau poteau rentrant sur une passe de Hugo Naudin (29-18 48′). Nice bute aux 7 mètres sans cadré le moindre tir. En fin de match le DMH ne marque durant les 5 dernières minutes ne sont pas à retenir et Dijon s’impose 33-25.

 

Vincent Maguy © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Réaction de Vincent Maguy

On a fait un très beau match appliqué que ce soit en attaque ou en défense. L’absence de Pierrick à la dernière minute nous a mis un peu dans le dur mais on a su se remobiliser tous ensemble. Cela montre la force d’équipe et qu’il y n’y a pas que un seul joueur qui fait tout et aujourd’hui c’est une belle victoire collective“.

Le DMH remporte une nouvelle fois 2 points à domicile et remonte à la 5ème place.Pour le championnat de ProLigue, Dijon se déplacera à Sélestat mais recevra d’abord le Paris Saint Germain en coupe de France. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.