23 septembre 2019

BCL (J9): Cette JDA est belle!

La 9ème journée de BCL face à Bamberg aura accouché d’une rencontre exceptionnelle et d’une fin de match complètement dingue. Rarement une défaite (97-101) aura tant pris des allures de victoire pour une JDA qui l’aura au moins remporté sur le terrain du cœur, de la combativité et de l’esprit de groupe.

 

Un match qui semble « classique »…

Kinsey a signé un match référence compilant 19 points mercredi soir ©Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La JDA attaque plutôt bien cette rencontre à l’image de ce qu’elle avait su faire à l’aller en Allemagne (5-0 après un peu plus de 2 minutes de jeu. Puis, Bamberg revient petit à petit dans la partie pour conclure le premier acte devant (16-25), grâce notamment à Rice et Kulboka. Mais clairement, la JDA a montré de belles choses et prouvé qu’elle était dans le coup malgré trop de maladresses aux tirs. Les dijonnais attaquent idéalement le deuxième quart temps et reviennent à 3 points grâce notamment à Emegano (24-27 après 13 minutes de jeu). Mais ils manquent de nouveaux de réussite et n’inscriront que 2 points en 3 minutes (entre la 14ème et la 17ème minute). Bamberg en profitera puis accélérera pour atteindra 9 points d’avance à la mi-temps (34-43). Malgré quelques belles actions par Kinsey et Holston, ce sont bien les allemands qui vont faire parler leur physique et leur rapidité d’exécution pour creuser l’écart (45-58 à 2’42 de la fin du 3ème quart temps). Arrive le moment où le corps arbitral dont on aurait pu suspecter des origines allemandes tout au long de la rencontre, sifflait une faute très peu évidente de Loum. Le coup de sifflet de trop au goût de Laurent Legname qui laisse exploser sa colère et écope d’une faute technique. Bamberg ajoute deux points sur deux lancers francs et porte la marque à 45-60 après 27 minutes de jeu. Grâce à Holston, Chassang et Leloup, les hommes de Legname reviennent à 10 points avant d’attaquer le dernier acte (55-65).     

 

Holston aura donné une leçon de basket aux allemands ©Nicolas GOISQUE/NikoPhot

…Avant la furia dijonnaise et la prestation stratosphérique d’Holston

Le dernier quart temps va changer la physionomie de la rencontre. Alors que l’on sent les joueurs allemands très sûrs de leur force et persuadés qu’ils vont conclure tranquillement la partie, les Dijonnais vont refaire leur retard. Action après action, panier après panier, la JDA multiplie les stops et enchaîne en attaque. Loum, Chassang, Holston et Julien en particulier portent l’estocade. Julien qui avec un missile à 3 points puis 2 lancer francs permet à son équipe de revenir à 2 points alors qu’il reste 5’40 minutes à jouer. Le Palais est debout et sent que ça peut le faire. Kinsey, excellent ce mercredi soir ne tremble pas sur deux nouveaux lancers francs et la JDA revient à 71-71 ! Mais la Jeanne va payer ce temps fort et voir Bamberg passer de nouveau devant. A 30 secondes de la fin les visiteurs mènent de 8 points (73-81). C’est terminé. C’est en tout cas ce que se disent plusieurs spectateurs qui commencent à quitter le Palais. Mais Legname, encore intenable sur son banc, comme tout le groupe y croit. Après Kinsey, c’est Holston qui envoie un 3 points dont lui seul a le secret après une balle volée de Leloup. Seulement 3 points de retard à 20’’ de la fin 78-81 ! La bande de Julien fait naturellement faute sur la remise en jeu allemande. Mais Hickman rentre ses deux lancers (78-83). Aussi, dans la foulée Holston, encore lui, plante de nouveau un 3 points! La JDA est encore vivante et revient donc à 2 points (81-83). De nouveau faute de la JDA sur la remise en jeu. Mais Harris ne rentre qu’un seul de ses lancers (81-84). La JDA compte alors 3 points de retard à 8 secondes de la fin. C’est plus qu’il n’en faut ! Kinsey insiste pour faire la remise en jeu. Il prend l’information, transmet une belle passe pour Leloup qui donne à Holston. A 9 mètres, en déséquilibre, le génial lutin dijonnais trouve encore le cercle !! Incroyable scénario! C’est fou!! Les dijonnais exultent et s’enlacent comme s’ils avaient gagné. Le Palais est euphorique, les allemands assommés. Le basket comme on l’aime, le basket qui prend des airs de chef d’œuvre et dont les Dijonnais sont les artistes ! Des dijonnais qui paieront leur débauche d’énergie et qui ne réussiront malheureusement pas à conclure leur soirée en beauté après prolongation.  

 

Ware aussi aura été précieux ©Nicolas GOISQUE/NikoPhot

En ce mercredi 19 décembre la JDA a de nouveau perdu en BCL. Mais face à une équipe de gros calibre la JDA aura livré un grand match. Holston restera comme le grand bonhomme de la rencontre avec ses 29 points, 6 passes décisives et 26 d’évaluation. Mais Julien, Chassang (17 points et 18 d’éval), Ware (10 points) ou Kinsey (19 points et 19 d’éval) auront été grands. Sur un plan plus large, cette soirée est à mettre au crédit de tout un collectif. Oui, malgré la défaite, cette JDA pleine d’envie, de solidarité et de dépassement de soi était belle. Très belle.          

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.