29 octobre 2020

Jeep Elite (J17): Le dénoueMans!

Si la JDA s’est largement inclinée mercredi en BCL sur le terrain d’Athènes, elle reste sur un magnifique succès en championnat lors de la précédente journée contre Strasbourg. Un match dont il faudra s’inspirer à l’heure d’aller défier Le Mans ce soir à Antarès. Une rencontre qui sonnera la fin de la phase aller et rendra son verdict quant à la qualification pour la Leaders Cup.

Confirmer le niveau de jeu et la qualification pour la Leaders Cup

Ce déplacement sur le parquet du Mans est en quelque sorte la deuxième étape dans la série des 5 rencontres au sommet qui a démarré contre Strasbourg le weekend dernier et qui se poursuivra avec l’ASVEL, Pau et Nanterre. Mais avant de penser à ce calendrier dantesque, les hommes de Laurent Legname seront forcément très concentrés sur ce déplacement au Mans qui revêt plusieurs enjeux. La Jeanne doit avant tout confirmer sa participation à la Leaders Cup, acquise à 99% après la victoire sur la SIG. Une compétition qu’elle n’a pas plus disputée depuis la saison 2015-2016. Si elle est idéalement placée par rapport aux 7 autres prétendants à la qualification (grâce à son point average global), une victoire mettrait définitivement les dijonnais dans le TGV pour Disneyland. Une courte défaite ne compromettrait pas non plus la qualification, mais nul doute que Legname et le capitaine Julien ne s’inscriront pas dans cette hypothèse de “loosing spirit”, ce n’est pas le genre de la maison… D’autant qu’au-delà de la Leaders Cup qui n’est qu’une finalité de mi-saison, se joue à Antarès la suite de la saison: sécuriser le plus vite possible le maintien, mais aussi et surtout continuer à tutoyer le haut du classement et se projeter sur les Play-off. Sachant qu’entre le 3ème Nanterre et le 9ème Limoges il n’y a qu’une seule victoire d’écart, chaque match va compter pour le classement de final. Le Mans, bien que 10ème et hors du coup pour la Leaders Cup sera, à n’en pas douter, dans la lutte finale pour l’une des 8 premières places. S’imposer sur son parquet aurait alors tout du bon coup pour la suite. Enfin, l’emporter à Antarès est toujours un exploit. Ça le serait encore plus cette année puisque les Sarthois, bien qu’en difficultés, ne sont autres que les Champions de France en titre. L’issue de ce match permettra encore à la bande à Julien de se situer dans ce championnat très dense et d’affiner ses ambitions.

Un gros défi, mais des possibilités

Se déplacer au Mans n’est jamais une affaire simple. En effet, affronter les manceaux, qui plus est sur leur terre, c’est aller défier, entre autres, le quintuple champion de France (dont en 2018), le dernier finaliste de la Leaders Cup et globalement un habitué du plus haut niveau et de la coupe d’Europe (ils jouent cette saison en BCL). L’an-passé, ils sont allés chercher un titre avec beaucoup d’envie, de jeu et de talent, s’appuyant notamment sur leur géant Fall et l’explosif DJ Stephens. Cette saison, ils ont notamment perdu ces deux illustres joueurs mais continuent de s’appuyer sur Eito et Cornelie et se sont renforcés avec Thompson, Tarpey, Clark, champion de France 2017 et…Valentin Bigote, joueur de la JDA l’an dernier et qui avait largement contribué au super parcours des joueurs de Legname. Toutefois, Le Mans peine à retrouver son niveau et n’affiche pas la même régularité. Arès la défaite en BCL cette semaine, le président du Mans déclarait ainsi dans le Main Libre (www.lemainelibre.fr) « Je partage un certain constat d’insuffisance en termes de détermination et de combativité. On a des joueurs de talent, qui ont une bonne volonté, mais ils leur manquent un supplément d’âme…”. Il faut dire qu’en championnat les manceaux viennent d’enchaîner depuis décembre 4 défaites sur leurs 5 derniers matches les amenant à la 10ème place du classement. Donc oui, cette équipe est prenable. Mais il faudra quand même s’en méfier: car parmi sa série de défaites, elle n’a perdu que d’un point à Pau, actuel dauphin de l’ASVEL, elle a perdu à domicile mais face à un Limoges alors en regain de forme et s’est incliné à Bourg-en-Bresse sans Clark.

Les clés du match pour la JDA:

Limiter l’influence de Thompson qui sera le gros danger côté Le Mans. Il faudra qu’Holston et Julien, comme ils l’avaient fait à Chalon face à Robinson, empêche l’américain de trouver des shoots ouverts et de distiller ses passes habituels lui qui tourne à 14 points et 6 passes décisives de moyenne.

Plus globalement, il faudra encore sortir les barbelés en défense, multiplier les prises à deux et faire rentrer Le Mans dans un match défensif; le MSB ayant besoin de beaucoup scorer pour l’emporter. Ils disposent ainsi de la 5ème attaque du championnat (82 points de moyenne contre 78 points à la JDA 15ème au classement). Les limiter en attaque sera donc la clé d’autant que leur défense, contrairement à la Jeanne, n’est pas digne de la meilleure assurance vie avec 82 points encaissés en moyenne (contre 73 pour la JDA). Il faudra absolument pousser à la faute cette équipe qui perd en moyenne 18 balles par match (contre 11 à la JDA).

Le Mans n’excelle pas particulièrement à 3 points (proche de la JDA dans ce domaine) : les faire shooter à 6,75m sera donc important, sans pour autant laisser trop de tirs ouverts, en particulier au bien connu Valentin Bigote qui est le meilleur de son équipe dans cet exercice (40% de réussite). Attention également à “Eito” qui, au-delà de son talent est un habitué du “trash talking” qui peut vite vous faire sortir du match. Aux sanguins Ware et Pearson à ne pas tomber dans le piège.

Le retour de Pearson: si nous pointions son inquiétant rendement actuel, nous soulignions aussi que l’américain reste un joueur de grande classe. S’il retrouvait le chemin du cercle à l’occasion des retrouvailles avec le club qu’il a quitté il y a deux saisons, il ferait un bien fous à la JDA.

Enfin, les dijonnais devront tenir le coup physiquement et s’appuyer sur leur banc, Tarence Kinsey étant toujours blessé et indisponible.

Cette énorme affiche peut propulser la JDA officiellement en Leaders Cup et la maintenir dans le haut du classement. L’occasion pour ce groupe d’avancer et de prouver encore sa valeur au reste de la Jeep Elite. Antarès, qui avait été le point de départ de la formidable épopée de la saison 2013-2014 (victoire de 5 points en 1/4 de finale aller des PO) est peut-être le lieu idéal pour y parvenir…

Entre-deux à 18h30 à Antarès et en direct sur RMC Sport 2!

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.