21 août 2019

BCL: Un bien bel entraînement!

Dans un match de BCL face à Lietkabelis qui devait surtout servir de tremplin pour dimanche et la réception de l’ASVEL, la JDA n’a pas manqué l’occasion de retrouver son jeu offensif et d’engranger de la confiance. Un succès 99-91 de très bonne augure pour la suite.

_

_

Les dijonnais ont retrouvé leur collectif

Avant cette nouvelle rencontre de BCL, compétition dans laquelle la JDA n’a plus grand chose à espérer, les dijonnais restaient sur deux rencontres avec une attaque en berne, incapables de scorer plus de 57 points. C’était le maillon faible et l’explication majeure aux deux sévères défaites concédées à Athènes et au Mans. Pour Laurent Legname, l’urgence était que le groupe retrouve ses repères offensifs dans l’optique du match ô combien important de dimanche. Le coach dijonnais aura ainsi tout au long du match aligné sa meilleure équipe, donnant notamment 35 minutes de jeu à Holston et Julien. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le résultat a été au rendez-vous. Sous l’adresse insolente des lituaniens à 3 points, la Jeanne regagne dans un premier temps les vestiaires avec 7 points de retard (37-44). Puis, comme elle l’a souvent fait cette saison, elle va passer la seconde dans le 3ème quart-temps. Sous l’impulsion notamment d’Hoslton, Julien, Ware et Pearson elle va infliger un vieux 31-20 à des lituaniens qui sont dans les cordes. Holston, qui a réalisé un festival ce mercredi soir, finira le travail avec ses coéquipiers dans un dernier quart-temps tout en maîtrise (31-27). Dans une rencontre assez surréaliste au niveau des coups de sifflets (2 expulsions dont celle de l’entraîneur côté lituanien, 1 expulsion côté dijonnais et 3 joueurs à 5 fautes), la JDA a retrouvé des vertus offensives intéressantes, assumant au passage de laisser plus de largesses défensives. C’est également une victoire de prestige qui peut postionner la Jeanne à une place honorable dans son groupe malgré l’élimination qui se profile. Elle est, après cette journée, 5ème à égalité de victoire avec leur hôtes de ce mercredi.

_

_

Holston sur son 31 ! Person c’est quelqu’un!

La performance collective offensive a été clairement à la hauteur. La JDA a compilé 24 passes décisives et 4 joueurs ont scoré plus de 10 points. Seuls les rebonds (21 contre 36 à Lietkabelis) ont été décevants et auraient pu faire basculer la pièce du mauvais côté. Chassang a encore fait son match (9 d’évaluation), Ware a retrouvé son adresse à mi-distance (12 points au total) et Julien a de nouveau été au four et au moulin compilant un belle ligne de 16 points, 9 passes-décisives, 5 rebonds pour 25 d’évaluation.

Mais il convient de mettre tout particulièrement à l’honneur deux joueurs dijonnais. Le premier d’entre eux, David Holston: éblouissant hier soir, il a sorti l’une de ces performances qui forcent le respect et poussent à l’émerveillement. Le génial lutin de la JDA aura tout simplement scoré 31 points! 31? c’est aussi son évaluation finale boostée également par ses 6 passes décisives. Il aura fait lever le Palais des Sports à de nombreuses reprises, en particulier lorsqu’il a enchaîné les tirs à 3 points les uns après les autres. Il en mettra 7 au total sur 13 tentatives, soit un extraordinaire 53% de réussite à longue distance. Quand Holston est à ce niveau, l’équipe est boostée et l’adversaire écœuré. La vilaine faute antisportive dont il a été victime (poussé dans le dos) en était un symbole.

Souvent questionné dans nos derniers articles, Pearson a peut-être retrouvé un second souffle. Laurent Legname a tout fait pour le remettre en scelle en l’encourageant et en lui donnant 28 minutes de jeu. Et le fantasque américain a répondu présent: il termine avec une ligne de stats digne du Pearson que l’on connaissait, avec 18 points, 4 rebonds, 4 passes décisives pour 22 d’évaluation. Alors qu’il n’avait inscrit aucune de ses tentatives à 3 points face au Mans (avec un vieil air ball en prime), il aura de nouveau trouvé l’efficacité à 6,75m (1/1). Au moment où il réussit sa tentative, ce sont tous les spectateurs qui ont poussé un ouf de soulagement avec lui. Ce match est le signe que Pearson est de retour, le signe que ce joueur n’a pas rendu les armes et qu’il est de nouveau dans le coup.

A l’issue de la rencontre, Loum et Emegano ont parlé d’un “entraînement” réussi. Oui, ce match de BCL aura remis beaucoup de signaux au vert: l’attaque est opérationnelle, les joueurs se trouvent de nouveau, l’efficacité est au rendez-vous, ses leaders (Holston, Julien) ont été des guides et Pearson s’est probablement relancé. Alors qu’il faudra viser la lune face à l’ASVEL, la fusée JDA s’est déjà parfaitement positionnée sur la rampe de lancement.

_

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.