23 octobre 2020

Ligue 1. DFCO-ASM : Dijon fait chuter le Rocher.

Samedi soir, le Dijon Football Côte d’Or s’est donné un peu d’air en s’imposant 2 buts à 0 face à L’AS Monaco. Avec cette victoire, le DFCO sort de la zone rouge et va pouvoir respirer un peu avant d’aller défier Angers pour un autre match important dans la lutte pour le maintien !

_

Dijon plie, mais ne rompt pas.

Kwon pourrait bien être LA recrue hivernale du DFCO… © Hervé OBRECHT / NikoPhot

Monaco a besoin de points et montre rapidement ses intentions. L’équipe de la Principauté presse haut les Dijonnais qui tiennent bien en défense. Servi par Sidibé, Falcao voit Bobby Allain, encore auteur d’une performance XXL, sortir promptement dans ses pieds pour repousser sa tentative (13′). Said tentera de répondre sur une frappe qui n’inquiètera pas Subasic alors que Falcao ne peut redresser un centre de Fodé Ballo-Touré (17′). Au fur et à mesure que les minutes s’égrènent, le DFCO sort la tête de l’eau et commence à prendre le jeu à son compte. Dans un premier temps, Chafik centrera côté droit pour la tête de Sliti qui terminera dans les gants du portier monégasque (22′). La deuxième chance sera la bonne. Chafik, lui aussi auteur d’une très belle performance contre Monaco, alerte Kwon tout juste à la limite du hors-jeu. Avec ses qualités de percussion que l’on connaît bien, le Coréen file et s’en va battre Subasic du plat du pied (1-0, 25′). Dijon passe devant ! Les Rouges vont d’ailleurs continuer d’appuyer, Said ratera tout d’abord les cages (27′) tandis que Tavares, puis Abeid verront leur tentative successivement repoussée par Badiashile, puis captée par le gardien monégasque (36′). Monaco n’abdique pas, et même si Falcao a du mal à se procurer des occasions, ce sont Sidibé et Tielemans qui tentent de loin. Alors que celle du champion du monde passe assez loin, celle de l’international belge caresse le poteau de Bobby Allain, heureusement sans conséquence pour Dijon qui rentre avec un but d’avance aux vestiaires.

_

Un clean-sheet et la manière !

Sliti, auteur de quatre buts et trois passes décisives en une semaine ! © Hervé OBRECHT / NikoPhot

Le début du second acte est équilibré. Monaco va pourtant se procurer deux occasions intéressantes d’abord par Falcao, puis par Ballo-Touré qui, pourtant à bout portant, ne parviendront pas à inquiéter Bobby Allain (56′, 59′). Les attaquants dijonnais sont remuants et la charnière centrale composée de Glik et de Naldo est mise à rude épreuve. Si le premier est à l’agonie et peine à suivre, le second découpe littéralement Julio Tavares et concède son deuxième rouge en autant de matchs. A 11 contre 10, Dijon profite des espaces laissés par un Monaco qui fait peine à voir. Tavares prend d’ailleurs le ballon à Ballo-Touré et trouve Sliti en retrait. Le milieu offensif dijonnais place bien sa balle qui laisse Subasic planté sur ses appuis (2-0, 70′). Le stade exulte et se libère petit à petit. Le DFCO gèrera tranquillement sa fin de match, se contentant de contenir les assauts monégasques. il aura chaud une dernière fois lorsque Bobby Allain sauvera un ballon sur sa ligne, et la dernière action du match sera même à mettre à l’actif des Dijonnais. Jules Keita, servi par Mehdi Abeid, se présente seul face à Subasic, mais ne parviendra pas à cadrer. Le jeune attaquant dijonnais avait déjà loupé un face-à-face plus tôt dans la semaine face à Ruffier, signe que le talent est là, mais que le diamant reste à polir… De bon augure pour la suite puisque les hommes d’Antoine Kombouaré retrouvent des couleurs et met son adversaire du soir à cinq points ! Dijon se projette déjà sur Angers, où quelques points supplémentaires feraient plaisir à voir.

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.