21 août 2019

C. de France. IC Croix – DFCO : La Croix(sière) s’amuse dans le Nord.

Le Dijon Football Côte d’Or n’aura pas eu de grandes difficultés à se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe de France (0-3). Si l’IC Croix n’aura tout de même pas démérité, il a été très tôt handicapé par une expulsion et un but sur penalty qui a conditionné la suite de la rencontre. Pour Dijon, c’est tout bon ! Direction l’échelon supérieur pour une aventure qui, espérons le, ne s’arrêtera pas maintenant…

_

La double sanction pour Croix.

Tavares n’est malheureusement efficace qu’en Coupe de France pour l’instant… © Hervé OBRECHT / NikoPhot

Le stade Henri-Seigneur de l’Iris Club de Croix avait fait le plein pour cette rencontre de Coupe de France, chaque supporter espérant que le club Nordiste fasse tomber le “gros” pour faire perdurer la magie si particulière à cette coupe. Mais le DFCO a vite soufflé un vent de froid dans le stade. Parfaitement lancé en profondeur par Florent Balmont, Tavares prend de vitesse son défenseur (oui oui, vous avez bien lu), mais celui-ci a la mauvaise idée d’accrocher l’attaquant cap-verdien qui s’écroule dans la surface. C’est la double peine pour Croix qui voit son défenseur expulsé et Tavares se faire justice lui-même (0-1, 5′). Entame de match idéale pour Dijon alors qu’on redoute que cette rencontre devienne un véritable chemin de croix pour l’équipe nordiste. Le DFCO reste sérieux et ne fait pas l’erreur de tomber dans la facilité. La vitesse combinée de Kwon et Keita sur les côtés fait très mal à la défense croisienne qui accuse régulièrement le coup. Coulibaly, qui enlèvera trop sa frappe, puis Keita, qui perdra son face-à-face dans un angle fermé, louperont les balles du break. Croix continue de reculer et c’est finalement un joueur du coin qui permettra au DFCO de prendre le large. Après une passe d’Oussama Haddadi, Balmont prend sa chance et envoie un missile dans la lucarne de Petrel (0-2, 27′). Après ce but, Dijon contiendra bien les assauts croisiens jusqu’à la mi-temps et rentrera aux vestiaires avec un avance plutôt confortable.

_

La première pour Sory Kaba.

Said encore buteur en coupe. © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

A la mi-temps, Antoine Kombouaré décide de faire entrer Sory Kaba, la nouvelle recrue dijonnaise. Dans un match qui semble bien parti, l’attaquant guinéen fait ses premiers pas sans pression. Dans la gestion de la rencontre, le DFCO se créera moins d’occasions et cherchera à contenir les quelques offensives de l’Iris Club de Croix. Cependant, Dijon se fera une frayeur par deux fois. D’abord lorsque De Parmentier oblige Runarsson à un arrêt en deux temps à l’heure de jeu, et ensuite lorsque Habbas poussera le gardien islandais à sortir un ballon qui prenait la direction de la lucarne gauche (70′). Le DFCO aura aussi quelques ballons dangereux qui auraient pu lui permettre de se mettre définitivement à l’abri, mais ni Kwon (64′), ni Said qui trouvera le poteau (86′) sur un très bon service de Sory Kaba, ne trouveront une nouvelle fois la faille. Finalement, les hommes d’Antoine Kombouaré s’adjugeront le match sur un but de Wesley Said, quelque peu opportuniste. A la récupération d’un poteau de Kaba, Said, en bon renard des surfaces, pousse la balle au fond des filets (0-3, 90+3). Dijon obtient donc son billet pour les quarts de finale, événement qui n’était plus arrivé depuis 2008 ! Le DFCO devrait connaître son adversaire dans la journée, et va pouvoir tranquillement préparer la réception de l’Olympique de Marseille vendredi soir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.