17 septembre 2019

JDA – Nanterre: Repartir au combat, retrouver la victoire

Après en avoir terminé avec la BCL mercredi sur un courte défaite encourageante face à Jérusalem, la JDA ressort le bleu de chauffe pour un nouveau gros rendez-vous en Jeep Elite, face à Nanterre. Dans son Palais des Sports qui lui réussit si bien cette saison, elle voudra ajouter un nouveau “gros” à son tableau de chasse et rester dans le Top 4. Un défi puisqu’elle affronte tout simplement l’actuel 3ème de Jeep Elite.

Le début du reste de la saison

Face à Nanterre, la JDA va entamer un nouvelle ère de sa saison et ce à bien des égards. “Débarrassée” de la BCL, elle va désormais pouvoir se concentrer sur les joutes nationales. La Leaders Cup, la Coupe de France et bien entendu le championnat. Dans cette dernière compétition, la rencontre de samedi soir à l’occasion de la 20ème journée, va être un véritable tournant. Tournant, car après Pau et Jérusalem, les hommes de Legname voudront de nouveau goûter à la victoire. Le match de Pau a en particulier laissé des traces et tous les joueurs voudront les effacer face aux franciliens. Tournant, car cette rencontre sera le point d’orgue de l’incroyable série de matchs au sommet disputés par la Jeanne (SIG, Le Mans, ASVEL, Pau). Tournant, car ce match va encore permettre à ce groupe de se situer face à une équipe redoutable. Tournant enfin, car la JDA peut, à cette occasion conforter sa place dans le Top 4 voire le Top 3 (en cas de victoire de 5 points au moins) et se rapprocher un peu plus des plays-off. Une défaite la ferait en revanche rentrer quelque peu dans le rang.

Un énorme défi attend les dijonnais, mais il n’est pas insurmontable

Au-delà du tournant et des aspects comptables, la rencontre contre Nanterre sera avant tout un très gros choc. Face à une équipe qui est sur le podium de la ligue, la JDA devra être au top pour la renverser. Avec la deuxième meilleure attaque et près de 83 points de moyenne c’est une armada offensive qui débarque à Dijon et qui s’appuie en particulier sur une adresse à 3 points exceptionnelle, la meilleure de la ligue (42,2%). A titre de comparaison, la JDA pointe au 15ème rang avec moins de 35% de réussite longue distance. Cette équipe de Nanterre reste sur une série de 3 victoires sur les 4 dernières rencontres, dont deux succès contre l’ASVEL et Chalon. Elle a enfin validé sont ticket pour les phases finales de BCL, preuve d’un niveau de jeu certain. Mais cette équipe a également ses faiblesse. Si elle est sur une belle série en championnat, son revers a été concédé lors de la précédente journée, à domicile contre Monaco. Les nanterriens seront peut-être revanchards, mais sont peut-être aussi dans une période de moins bien. Par ailleurs, sur ses 9 déplacements en Jeep Elite, elle a connu la défaite à 6 reprises (dont une à Cholet), preuve qu’elle n’affectionne pas particulièrement les voyages. Quand on sait que la destination Dijon n’est pas la plus tranquille de la ligue, tous les espoirs sont permis. Si le groupe de Donadieu possède une attaque de feu, sa défense, la 6ème du championnat, n’est pas la plus imperméable. Enfin, il faut se souvenir qu’à l’aller la Jeanne ne s’était inclinée que de 4 points…Sans Pearson.

Les clés du match pour la JDA:

Face à une telle attaque, la Jeanne devra de nouveau être héroïque en défense, se batte sur chaque ballon et faire face dans la lutte au rebond. Exercice dans lequel les deux équipes sont très proches et bonnes dernières de la ligue. Les dernières sorties défensives sont globalement encourageantes.

Gêner Nanterre sur son arme fatale, le 3 points. Le match contre Jérusalem aura été un bon aperçu de ce qui attend le groupe dijonnais. Empêcher tout tire facile à longue distance sera important. Et s’il faut en laisser, il conviendra d’éviter que le shoot ne soit pris par Senglin. Véritable pistollero et actuel 3ème meilleur shooter à 6,75m. Il faudra aussi se méfier de Waters, qui est le 4ème meilleur à l’exercice. Adopter une défense en zone?

Alterner plus que jamais le jeu, comme la JDA a su le faire contre Jérusalem en privilégiant le jeu dans la peinture.

Attaquer fort et maintenir la pression: tout comme la JDA, Nanterre sait bien finir ses matches. Tout relâchement serait fatal. L’ASVEL l’avait appris à ses dépends alors qu’elle tenait la rencontre sur le parquet de Nanterre.

La gestion de la fatigue…avec l’absence prolongée de Kinsey?

C’est encore une très grosse soirée qui se profile au Palais des Sports. Entre la meilleure défense du championnat, Dijon et l’une des toutes meilleures attaques, le combat risque d’être particulièrement rude. Mais depuis le début de saison, la Jeanne a développé un bon vieil instinct de propriété qui l’amène à bouter hors de son Palais la plupart de ses visiteurs. Elle a aussi et surtout banit le mot “impossible” de son vocabulaire et prouvé qu’elle sait soulever des montagnes. Nul doute que ce groupe mettra encore tout son cœur à rééditer une nouvelle grande performance…

Entre deux au Palais des Sports ce samedi 20h

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.