16 décembre 2019

MHSC F – DFCO F : Une mauvaise entame fatale

Dans l’Hérault, les filles de Yannick Chandioux espéraient relever la tête et réaliser un bon résultat, après leur élimination à domicile face à Grenoble (D2) en quart de finale de la Coupe de France Féminine. C’est loupé pour cette fois, puisque les Dijonnaises ont complètement raté leur début de match et n’ont pas réussi à inverser la tendance face à l’une des équipes du haut de tableau. Elles s’inclinent assez lourdement au final (4-1).

_

Au match aller, le DFCO s’était déjà incliné (J1, 0-1) © Nicolas Goisque / NikoPhot – archives

_

Tout débute très mal pour les coéquipières d’Alexia Trévisan. Il ne faut pas moins de cinq minutes aux Héraultaises pour ouvrir le score dans cette partie. Sur la pelouse du stade Bernard Gasset, les locales obtiennent un corner, le ballon est boxé par Emmeline Mainguy, mais le cuir retombe sur Torrecilla qui décale pour Torrent. Cette dernière place tranquillement le ballon au ras du poteau et délivre déjà le public (5′, 1-0). Puis cinq minutes plus tard, côté droit, Toletti est lancée en profondeur et pénètre dans la surface. Elle décale parfaitement Cayman, qui devance la sortie d’Emmeline Mainguy et qui expulse la sphère au fond des filets d’une frappe puissante (10′, 2-0). La période «noire» n’est pourtant pas terminée pour le DFCO. C’est à peine deux minutes plus tard que l’on assiste à un véritable copier/coller de l’aggravation du score subie quelques instants auparavant. C’est à nouveau côté droit que l’on retrouve Toletti qui lève la tête et trouve Cayman, qui sans contrôle, trouve Le Bihan esseulée dans la surface. Emmeline Mainguy est à nouveau trop courte et l’attaquante du MHSC n’a plus qu’à accompagner le ballon dans le but (12′, 3-0). En douze minutes, le match est complètement plié, c’est très dur à encaisser pour les Dijonnaises. D’autant plus que les Héraultaises ne vont pas lever le pied et trouvent la barre transversale quelques instants plus tard. Puis sur un centre venu à nouveau de la droite, Agathe Maetz tacle dans le vide et permet à Jakobsson de récupérer la balle. Cette dernière déborde Tatiana Solanet et centre fort du gauche. Le cuir est touché par Marie-Aurélie Awona et s’arrête devant Cayman qui n’en demandait pas tant et le pousse dans le but (35′,4-0). A la mi-temps, le score est déjà très lourd et forcément, la fin de match s’annonce compliquée pour les Côte-d’Oriennes.

_

Décisive sur la séance de tirs aux buts face à Grenoble, Emmeline Mainguy n’a rien pu faire pour empêcher les buts montpellierains © Nicolas Goisque / NikoPhot – archives

_

Au retour des vestiaires, les visiteuses affichent de meilleures intentions. Elle se font cependant peur d’entrée sur une frappe de Gauvin, mais Emmeline Mainguy réalise un très bel arrêt. C’est ensuite Laura Bouillot qui tente le lob sur la gardienne héraultaise mais la défense est vigilante et empêche la réduction du score de Dijon. C’est finalement en toute fin de match que le sursaut d’orgueil va intervenir. Sur un ultime corner, c’est Ophélie Cuynet qui se retrouve avec la balle dans les pieds en surgissant au second poteau pour le pousser dans la cage. (88′, 4-1). Les Dijonnaises remportent donc cette seconde période, mais c’est bien insuffisant sur la totalité de la rencontre, après être passé totalement au travers d’une première mi-temps fantomatique. Le DFCO stagne donc au classement, à une huitième place à défendre. Il faudra tenter de rebondir dès la 18ème journée, avec la réception du PSG aux Poussots dans un mois…

_

Yannick Chandioux, entraîneur du DFCO © Nicolas GOISQUE/NikoPhot – archives

_

La réaction de Yannick Chandioux (entraîneur DFCO Féminin) :

« Notre entame de match n’est pas bonne et nous le payons cash en encaissant rapidement trois buts. Nous avons concédé trop d’occasions sur l’ensemble du match pour espérer faire un résultat positif à Montpellier. L’écart est encore trop important contre les équipes du Top 4. Pour assurer le maintien, il faut encore deux ou trois points. Nous allons continuer à travailler pour les prendre le plus vite possible. »

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.