19 septembre 2019

Jeep Elite (J21): 10 minutes de trop et beaucoup de regrets

Alors que la JDA a dominé la majeure partie de la rencontre à Bourg, comptant même jusqu’à 10 points d’avance après 30 minutes de jeu, elle s’est petit à petit perdue dans le dernier quart, comme à l’aller. Comme à l’aller, la frustration et les regrets dominent même si tout n’est pas jeter. Score final 90-88 pour la JL Bourg.

La JDA devant jusqu’à 3 minutes du terme

On pourra reprocher beaucoup de choses à la Jeanne mais pas celle de ne pas avoir été dans le coup sur le parquet du récent finaliste de la Leaders Cup. Une grosse partie de la rencontre est notamment marquée par la bonne défense des hommes de Legname. Elle a longtemps gêné les Bressans et compensé le manque de réussite sur plusieurs shoots ouverts et des actions où Holston aura encore dû tenter (et souvent réussir) des exploits individuels. A la fin de la première mi-temps, la JDA contenait ainsi Bourg à 35 points: dans les standards du club et un petit exploit à l’extérieur face à l’armada de Bourg, malgré tout amputé d’un de ses joueurs clés Wright (il a déclaré forfait le jour même du match pour cause de blessure). Mais un petit sentiment pointe son nez, celui de l’incapacité des Dijonnais à faire mal et à tuer la rencontre. La dernière action du deuxième quart temps en est un symbole. Alors que la Jeanne mène de 5 points et a la dernière possession pour porter son avantage à +7 voire + 8 points, elle perd le ballon et voit Bourg marquer au buzzer pour revenir à 3 points…Les Dijonnais vont néanmoins jouer parfaitement le coup dans le 3ème quart temps en ajoutant de l’adresse à leur bloc défensif malgré les 23 points encaissés. Un quart temps emporté 30-23 par la JDA qui lui permet de mener de 10 points. Si ce matelas reste toujours fragile, en particulier hors de ses bases, on sent les dijonnais globalement maitriser leur sujet et en mesure de l’emporter. Mais les fantômes du match aller vont refaire surface.

Puis se faire emporter par Bourg en laissant trop d’errance en défense dans un final à suspens 

Comme au Palais, Peacock et surtout NDoye, MVP de la rencontre vont faire le nécessaire pour enclencher un come-back fatal. Le retour des hommes de Vucevic est lent mais certain. La JDA va voir son avance grignotée et les Burgiens égaliser à 3’15 du terme et même passer devant sur un tir à 3 points de Sim à 2’37 (84-81). Les deux équipes se répondent et se tiennent entre 1 et 3 points. A 1 minute de la fin, Holston encore énorme ce samedi soir égalisait sur un nouveau tir à trois point. Dans la foulée, sur une balle perdue de Sim, la JDA a la possession pour passer devant et peut-être l’emporter. Holston rate son trois point. Julien, va prendre l’un des rares rebonds dijonnais, mais Pearson manque lui aussi sa tentative. Deux occasions ratées. La Jeanne a définitivement laissé passer sa chance. Car si Peacock, à 13” de la fin échoue à 3 points, un nouveau rebond burgien permet à Moser de scorer à 2 points. 90-88. Malgré le temps mort de Legname, Holston, va malheureusement rater son buzzer beater à 3 points. Bourg, encore une fois, a su remonter la pente et s’offrir une fin de match Champagne, quand la Jeanne elle échoue de nouveau “à 2 mètres du bol de sangria”. Les raisons? Un relâchement coupable en défense et de mauvaises appréciations: dans le money time, la JDA va “donner” des “and one” à plusieurs reprises, laisser shooter sans pression des Peacock ou Ndoye à leur distance de prédilection et mettre globalement moins d’intensité défensive et au rebond: dans le dernier quart, elle termine avec seulement 4 fautes. Elle va ne capter que 18 rebonds quand Bourg en prendra tout simplement le double. Bourg va en particulier se donner beaucoup plus d’occasions de tirs de “deuxième chance” en prenant 10 rebonds offensifs contre 3 à la JDA…Il faudra néanmoins saluer la nouvelle grosse performance d’Hoslton qui termine avec 27 points, celle de Julien avec 14 points ou encore Ware avec 15 points. Il faut également souligner la performance de celui que nous présentions comme l’une des clés du match, Alex Chassang. Il aura été le dijonnais le plus efficace sur le parquet avec 11 points en seulement 14 minutes. Il aurait d’ailleurs sans doute mérité davantage de temps de jeu. A noter, l’apport très limité de Leloup et Emegano avec respectivement 5 et 4 points et le fait que les dijonnais ont d’une certaine manière joué à 8. Loum, peu en verve et très rapidement sanctionné de 3 fautes n’aura passé que 4 minutes sur le terrain. Il ne faut toutefois pas oublier la performance de Bourg qui est allé chercher sa victoire à l’envie, à la combativité en croyant jusqu’au bout au succès. Si la physionomie du match laisse plutôt penser que c’est la Jeanne qui perd “toute seule” ce match, c’est aussi aux burgiens que revient le mérite de ce succès.

Les joueurs de la JDA pouvaient avoir mal à la tête en ce dimanche matin. Constater que plus de 75% des points ont été inscrits par 4 joueurs seulement, montre la nécessité de voir davantage de joueurs apporter. Si la JDA a finit par craquer, elle n’aura pas été ridicule terminant au dessus de sa moyenne habituelle en attaque et échouant à un tir près. Retenir cela, corriger dans la semaine les points négatifs de la rencontre et repartir au combat, tels seront les mots d’ordre du groupe dijonnais avant un nouveau (et compliqué) déplacement à Cholet lundi prochain. Aux hommes de Legname d’évacuer la frustration de ce revers rageant en se souvenant peut-être des paroles de Henri Ford: « Quand tout semble être contre vous, souvenez-vous que l’avion décolle face au vent, et non avec lui. »

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.