23 août 2019

Ligue 1. LOSC-DFCO : LOSC, les disparus…

Il y a de quoi s’inquiéter pour le Dijon Football Côte d’Or qui ne répond plus depuis maintenant cinq matchs en Ligue 1 Conforama. Pire encore, il envoie de multiples signaux de détresse qui laissent présager le pire pour le club bourguignon. Défaits 1 but à 0 sur la pelouse de Lille, Dijon voit la Domino’s Ligue 2 lui tendre les bras alors qu’il reste un peu plus de dix matchs pour éviter le pire. L’heure est désormais à l’action si les Rouges ne veulent pas retrouver l’antichambre de la Ligue 1 qu’ils avaient quitté il y a maintenant trois saisons.

De la volonté mais pas de résultat.

Toujours inefficaces devant, les Dijonnais ne trouvent plus la solution. © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

On peut parler de chance, de réussite ou de ce que l’on veut, la vérité, c’est que le DFCO ne semble pour l’instant pas avoir le niveau de la Ligue 1. Inoffensifs devant, fébriles et plombés par de grossières erreurs défensives derrière, les hommes d’Antoine Kombouaré s’enfoncent dans les méandres de la Ligue 1 Conforama. Pire encore, le DFCO aurait pu passer dernier si Guingamp avait obtenu mieux qu’un match nul dans le même moment. Pourtant, comme régulièrement, le DFCO se montre entreprenant et presse haut pour gêner cette équipe lilloise. Sliti dépose la défense lilloise et transmet à Saïd dont la reprise est contrée. Plus tard, Aguerd placera une tête non cadrée. Lille se montre tout de même dangereux notamment par l’intermédiaire de ses attaquants rapides qui s’empressent de s’engouffrer dans les espaces laissés par la défense dijonnaise. Celik, autre révélation lilloise de l’année se jouera d’Haddadi, puis de Sliti avant de voir sa frappe repoussée (36′). la dernière occasion de cette première mi-temps sera pour Julio Tavares. A la retombée d’un coup-franc, le Cap-Verdien ne cadrera pourtant, mais ce sera sans danger pour Mike Maignan qui pourra s’en saisir tranquillement (44′). Au terme d’une première mi-temps assez terne, Dijon peut tout de même se satisfaire de rentrer avec au moins un point dans l’escarcelle obtenu chez le deuxième du classement.

Voyants au rouge.

Dijon n’a plus marqué depuis le match contre l’OM… © Hervé OBRECHT/NikoPhot

Seulement voilà, les signaux vont repasser au rouge en seconde période et le DFCO ne pourra s’en prendre qu’à lui-même. Au début de cette seconde période, la domination lilloise ne souffre d’aucune contestation et le DFCO na parviendra qu’à se créer une demi-occasion suite à un centre de Sliti sur Abeid. Dijon ne passera d’ailleurs pas très loin d’un penalty en sa défaveur. Aguerd accroche Pépé dans la surface et M. Thual siffle en désignant le point de penalty… Avant de se raviser car Pépé était hors-jeu au départ de l’action (54′). Lille continuera de pousser pour prendre les trois points. Pépé débordera sur son côté droit et trouve Ikoné dans l’axe dont la frappe sera trop croisée pour tromper Bobby Allain qui semblait battu sur le coup (59′). Le portier franco-écossais sera en revanche plus rapide et véloce pour sortir devant Jonathan Ikoné, puis Mendes (61′). Mais comme souvent la chance sourit aux plus heureux et le DFCO va encaisser un but sur une erreur ou un coup du sort selon les points de vue. Ikoné, encore lui, réussit à se défaire d’Aguerd et d’Haddadi et centre fort devant le but. Lautoa, qui trainait dans la surface pour défendre dévie le ballon dans ses propres filets d’un mouvement du pied (1-0, 73′). Comme si cela ne suffisait pas, Dijon, déjà bien malheureux devant le but, se tire une balle dans le pied et se mutile lui-même. Le dernier quart d’heure du match ne verra pas d’autres buts inscrits. Dijon concède sa cinquième défaite d’affilée et n’y arrive pas. Reste à savoir s’il pourra enfin se relever face à Reims samedi soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.