18 septembre 2019

Ligue 1. DFCO-PSG : Une correction attendue.

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Peut-être trop timide, trop respectueux… Ou peut-être les deux. Malgré quelques bonnes séquences de jeu, le Dijon Football Côte d’Or s’est lourdement incliné 4 buts à 0 hier soir à Gaston-Gérard en match en retard de la 18ème journée. Pourtant auteur d’un match correct, le DFCO n’a pas su ajouter un grain de folie à cette rencontre et n’est pas parvenu à prendre les risques nécessaires pour inquiéter le PSG. Maintenant, il va falloir se focaliser sur un match d’une extrême importance : le déplacement à Guingamp.

Une entame catastrophique…

Paris bien évidemment supérieur. © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dès le début de la rencontre, et comme souvent face à Paris ou en Ligue 1 Conforama en général, le DFCO est pris à la gorge d’entrée de jeu. Sur un corner frappé par Angel Di Maria, Marquinhos se défait tranquillement du marquage et vient placer une tête décroisée hors de portée d’Alex Runarsson (0-1, 7′). On se dit alors que la soirée risque d’être très longue pour les Dijonnais. Le DFCO essaye tant bien que mal de réagir, notamment par l’intermédiaire de Jeannot qui tente une demi-volée dont Alphonse Aréola se saisit tranquillement (9′). Mehdi Abeid puis Wesley Said tenteront également leur chance sans trop inquiéter le champion du monde français (24′, 26′). Du côté parisien, on joue sur un faux rythme, sans trop se fatiguer et les fulgurances de ses attaquants suffisent. Runarsson s’interposera d’abord devant Mbappé, parfaitement lancé en profondeur par Nkunku à la demi-heure de jeu avant que le deuxième but parisien n’intervienne juste avant la mi-temps. Auparavant, au terme d’une belle action collective, la frappe de Mehdi Abeid est bien trop écrasée pour faire mouche, tandis que le cuir s’envolera dans les cieux de Gaston-Gérard après une frappe de Benjamin Jeannot. Marquinhos et Jordan Marié se répondront, ce qui fera les affaires des nombreux supporteurs dans les tribunes. Mais sur une dernière accélération des joueurs de Thomas Tuchel, le break sera donc fait. Kurzawa déborde sur le côté et sert Kylian Mbappé qui, d’un tacle, pousse la balle au fond des filets du DFCO (0-2, 43′). La messe est dite et Dijon ne reviendra pas.

… Et une entame de deuxième période pas réellement meilleure !

Kylian Mbappé toujours dans les bons coups au PSG ! © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Au retour des vestiaires, Angel Di Maria va corser l’addition d’un superbe coup-franc ! Le ballon va frôler le poteau d’Alex Runarsson et mourir dans les filets du portier islandais qui ne pourra rien faire (0-3, 50′). Un faux rythme s’installera tout au long de cette seconde période, les supporteurs étant seulement réveillés par les accélérations de l’avant-garde parisienne, ou les quelques trop rares débordements de Romain Amalfitano ou de Nayef Aguerd. La match s’animera un peu plus à la fin. Mbappé se paye quelques joueurs sur le côté gauche, mais enverra une lourde frappe dans le petit filet de Runarsson (81′). Un peu à la surprise générale, Thomas Tuchel choisit de faire rentrer trois joueurs d’un seul coup à vocation offensive. Ainsi, Dagba, Diaby et Choupo-Moting vont fouler la pelouse du stade Gaston-Gérard pour les dix dernières minutes de la rencontre. Diaby va rapidement s’illustrer en butant une première fois sur Runarsson (86′). Dijon croira pouvoir réduire le score lorsque, suite à un ballon gratté par Said, Keita essaye d’enrouler côté droit. Aréola se détend bien et s’en saisit tranquillement non loin de son poteau. Logiquement, le PSG, déjà largement dominateur dans le jeu va pouvoir aggraver le score. Runarsson pourra bloquer un ballon piqué de Mbappé, mais ne pourra rien quelques secondes plus tard lorsque Choupo-Moting coupera un centre tendu de Thomas Meunier (0-4, 90+2). Le match à gagner n’était pas celui-ci et Antoine Kombouaré avait choisi de laisser au repos certains de ses cadres. Dijon s’incline logiquement et doit absolument focaliser son attention sur le déplacement à Guingamp de la fin de semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.