31 octobre 2020

Le BCDCO s’impose face à Beinheim et conforte sa seconde place

Dans le cadre de la 15ème journée du Championnat National, le Bowling Classic Dijon Côte-d’Or recevait les Bas-Rhinois de Beinheim dans une rencontre importante en vue du classement final. Second du championnat, les Dijonnais n’avaient pas le droit au faux-pas pour continuer à espérer au podium en fin de saison validant automatiquement une accession à un tournoi européen. C’est chose faite pour le BCDCO qui s’impose par 7-1 et 3557 quilles contre 3365 pour les visiteurs du jour.

_

Sylvain Brunot aura assuré l’essentiel dans la dernière manche en remportant son point dès les trois premiers jeux © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

_

Le BCDCO débute la partie avec la titularisation de Gianni Della Martire, très en forme actuellement après avoir battu son record personnel il y a deux semaines face à l’ASHP Colmar (682 quilles). Il affronte Régis Schneider. Dans le même temps, Sébastien Guillemin est opposé à Raphaël Kaeufling. Tout débute bien pour Gianni qui remporte le premier jeu avec 158 quilles contre 137. Mais à côté c’est Kaeufling qui débute le mieux la partie en s’imposant par 146 quilles contre 139 pour Sébastien. Dans le second jeu, Gianni reste devant et l’emporte par 162 à 147 quilles, soit un passage après deux jeux de 320 quilles. Et c’est également en progrès pour Sébastien qui recolle à 1 jeu partout en devançant son adversaire par 146 quilles à 144. Cependant, au cumul, Sébastien reste en embuscade avec 3 quilles de retard. Tout reste à faire.

_

Gianni Della Martire, meilleur score du jour, encore impérial sur ses terres, avec une belle performance de 658 quilles © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

_

Et ça continue crescendo pour Gianni qui accumule les quilles supplémentaires au fil des jeux en remportant un beau troisième temps sur la piste 4 avec 179 quilles, égalant dans le même temps le record de la piste sur 30 jets co-détenu par deux autres dijonnais. C’est un peu plus compliqué pour Sébastien qui laisse filer cette troisième partie, de 11 quilles en s’inclinant 121 à 132. Il peut cependant refaire son retard dans le dernier acte. Sur le dernier jeu, Gianni va terminer le travail avec 159 quilles et l’emporter finalement par 4-0 avec un total de 658 quilles contre 571 pour Schneider. Malheureusement, sur l’autre confrontation, il aura manqué 1 jet à Sébastien Guillemin pour l’emporter avec un retard de 6 quilles au total pour 2-2 et 560 quilles contre 566. Au cumul, Dijon est devant avec 1-1 et 81 quilles d’avance. Place à la seconde manche pour continuer dans cette voie.

_

Sébastien Guillemin n’est pas passé loin d’empocher son point aujourd’hui, avec 560, il manque le coche à un jet et 6 quilles © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

_

C’est au tour de Yann Simon et Stéphane Perret d’entrer en piste pour affronter respectivement Florian Menrath et Frédéric Duso, le capitaine de la sélection beinheimoise. Dans le premier jeu, ça passe pour Yann qui s’impose par 165 quilles contre 126. Il en est de même pour Stéphane, qui l’emporte sur la plus petite des marges avec 132 contre 131 quilles. La manche est bien lancée pour le BCDCO. C’est un peu plus serré pour Yann dans le second jeu mais ça passe toujours avec 3 quilles de mieux que son adversaire (152-149). A ses côtés, Stéphane est un peu plus en difficulté, loin de son niveau habituel, il s’incline dans le deuxième jeu face à Duso avec 124 quilles contre 142 et un retard de 17 quilles à la moitié de la manche. Au cumul, il faut relever le bon passage de Yann Simon à 317 quilles sur les pistes 1 et 2. On ressent toute l’application des Dijonnais avec des manches bien maîtrisées au niveau du temps et de la détermination avec des poings qui se serrent régulièrement après chaque jet important réussi.

_

Des débuts compliqués pour Stéphane Perret qui réalisera un beau troisième jeu à 168 pour empocher finalement son point © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

_

Et quuueeeeel troisiiiièèème jeuuuuuu pour Stéphane qui renaît de ses cendres tel un phénix et repasse devant avec 168 quilles contre une belle manche de Duso à 157 quilles. Yann n’était pas loin quant à lui de valider son point mais le troisième jeu lui échappe d’une quille (142-143). Le dernier jeu va être intéressant à suivre. Et il tiendra toutes ses promesses. Sur son dernier jet, Stéphane va faire le job et l’emporter de 7 quilles (150-143) pour finalement s’imposer au cumul d’une seule quille (3-1, 574-573). De l’autre côté, Yann va également valider son point avec un dernier jeu maîtrisé (148-128) pour rapporter une avance supplémentaire aux locaux (3-1, 607-546). Après deux passages, le BCDCO continue la course en tête avec 2399 quilles contre 2256, soit une avance de 143 unités. Il va falloir confirmer dans le dernier acte pour valider la victoire.

_

Thierry Pahon, dos à dos avec son adversaire, fera la différence dans le dernier jeu pour s’imposer au final © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

_

Pour finir, c’est Thierry Pahon et Sylvain Brunot qui sont alignés. Ils auront la lourde tâche de terminer la rencontre et continuer sur cette vague positive en affrontant la paire Thierry Kormann – Benjamin Kraemer. Et ça commence de manière mitigée, car Thierry se fait devancer d’entrée par Kormann de 3 quilles (138-141). C’est mieux pour Sylvain qui passe devant dès le premier jeu avec 155 quilles contre 137. Et dès le deuxième acte, les bleus rectifient le tir en empochant chacun leur jeu. Tout d’abord avec Thierry qui devance son adversaire de 20 quilles (152-132) et Sylvain qui assure l’essentiel en empochant sa série de 30 jets avec une seul quilles d’avance (147-146). Sylvain passe avec 302 quilles à la mi-parcours. Et dès le jeu suivant, ce dernier va sceller le sort de sa confrontation en remportant cet acte décisif par 140 quilles à 112. Il ne peut plus se faire rattraper car il mène désormais par 3 jeux à rien. Dans l’autre confrontation, c’est plus compliqué. A la sortie du troisième jeu, les deux Thierry sont dos à dos (428-428). Avantage pour Kormann qui mène par 2 jeux à 1 en l’empochant dans ce troisième temps par 155 quilles à 138. Mais le local va retourner la situation, car il se détache dans le dernier jeu et l’emporte par 572 contre 559 quilles au cumul (144-131 dans le jeu). Sylvain, qui avait assuré l’essentiel, laisse filer le dernier jeu (144-155) et s’impose par 3 jeux à 1 et 586 quilles contre 550 pour Kraemer.

_

Un neuf à un souffle près… © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

_

C’est donc une nouvelle victoire pour le BC Dijon CO, qui s’impose face à Beinheim avec 7 points à 1 et 3557 quilles contre 3365 pour les visiteurs du jour. Les dijonnais conservent donc leur seconde place au classement, d’autant plus que le leader Gevrey s’est imposé face à l’Egal Or Colmar, dans un match extrêmement serré, avec 9 quilles d’écart au final (3522-3531). Une belle performance pour le BCDCO, qui vient à point nommé dans une dernière ligne droite du championnat, où il reste 3 matchs à disputer. Lors de la 16ème journée, Dijon se déplacera pour une confrontation périlleuse au Val de Moder, en Alsace, face à Boule d’Or Soultz-sous-Forêts. Un nouveau match où l’objectif restera le même pour les Bourguignons, s’imposer…

_

Les dijonnais tout sourire (ou presque) à la fin de la rencontre © Nicolas GOISQUE / NikoPhot

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.