27 novembre 2020

Une JDA héroïque cède au tirs au but face à Nice

Quelques jours avant son déplacement sur la Côte d’Azur pour le compte de la 21 ème et avant dernière journée de Ligue Féminine de Handball, la JDA Dijon Handball recevait une première fois Nice ce soir en 1/4 de finale de coupe de France. Malgré une grosse combativité et un coeur énorme, les artistes échouent pour un rien aux tirs au buts

Dijon a soutenu la comparaison © Hervé OBRECHT/NikoPhot

Dijon soutient la comparaison

Le début de rencontre est hésitant des deux côté avec durant 3 minutes, un festival de ballons perdus. Puis Déborah Kpodar trouve un bel intervalle pour ouvrir le score (1-0, 3′). Pour sa part Nice attend plus de 5 minutes avant de déclencher un premier tir et d’égaliser par Djeneba Tandjan. Les attaques retrouvent quelques peu leurs esprits et s’en suit un mano à mano (4-4,10′). l’attaque placée dijonnaise a un peu de mal face à la muraille niçoise et perd quelques ballons, mais de l’autre côté du terrain la défense est agressive à souhait et s’offre quelques munitions de contres bien exploitées (6-6, 15′). Sur une maladresse sur Dyenaba Sylla, Martina Skolokova écope de 2 minutes de suspension bien mises à profit par Dijon qui score par deux fois par l’intermédiaire de Barbara Moretto (8-6, 16′). Au tour de Carmen Martin d’être attrapée par la patrouille pour avoir balancé Déborah Kpodar. Barbara Moretto en profite pour inscrire son 4ème but et second pénalty, puis dazet prend un bel intervalle en force et Dijon mène de trois longueurs (10-7, 20′).

Les Dijonnaises étaient en tête à la pause © Hervé OBRECHT/NikoPhot

La défense dijonnaise fait merveille bien aidée par une troisième puis un quatrième expulsion temporaire de rang frappant de nouveau Martina Skolkova puis Linnéa Torstenson. Avec son troisième pénalty de rang, Barbara moretto offre 4 buts d’avance aux Bourguignonnes (11-7, 23′). Djenaba Tandjan met fin à une disette de 7 minutes côté azuréen et revenu à 6 sur le terrain Nice revient à deux longueurs par Marie Prudhomme qui apparaît pour la première fois sur le parquet et fait parler la foudre de son bras gauche (11-9, 25′). Avec 6 défenseures niçoise la tâche est plus rude pour Dijon et Marija Colic termine le bon travail de sa muraille. Dna la foulée elle sort un premier pénalty de Barbara Moretto et bien servie au pivot Noémie Lachaud égalise pour les visiteuses (11-11, 28′). Manon gravelle en force permet cependant à Dijon de regagner le vestiaire avec un petit but d’avance (12-11,30′).

Nice a fait la course en tête en seconde période © Hervé OBRECHT/NikoPot

Un coeur énorme côté dijonnais

Dès la reprise Joanna Lathoud écope de deux minutes de suspension et Nice en profite aussitôt pour passer un 3-0 et reprendre les commandes (1214, 33′). Christophe Maréchal stoppe de suite l’élan azuréen en prenant un temps mort. Déborah Kpodar marque dans la foulée, mais Dijon a toujours des difficultés en attaque placée et Nice creuse doucement l’écart sous l’impulsion de la puissant Marie Prudhomme (14-17,38′). Mais on connait le coeur des filles de Christophe Maréchal qui remettent le couvert en défense, permettant à Mégane Ribeiro puis à Déborah Kpodar de scorer en fin de jeu de transition (16-17, 41′). Mieux Joanna Lathoud s’arrache au pivot pour ramener Dijon à hauteur (17-17, 44′) et c’est au tour du coach niçois de dégainer son temps mort. S’en suivent 5 minute de flottement durant lesquelles les défenses prennent la pas sur les attaques et c’est Nice qui retrouve le premier le chemin des filets sur un pénalty de Mélissa Agathe (17-18, 49′) mettant fin à plus de 10 minutes de disette côté visiteur. On retrouve alors notre scénario d’une JDA en difficulté en attaque placée et Nice aborde les 8 dernières minutes avec 3 longueurs d’avance suite à une réalisation de Martina Skolkova qui obtient en plus l’exclusion pour 2 minutes de Julie Dazet (17-20, 53′).

Déborah Kpodar et Dijon sont revenus avec un coeur énorme en fin de rencontre © Hervé OBRECHT/NikoPhot

Rut Orvarsdottir de deux bons coups de poignet maintient la JDA dans le match (19-21, 56′). Un missile de Manon Gravelle ne trouve malheureusement que la barre des buts niçois et d’un -1 potentiel, on passe à – 3 avec une réalisation de Carmen Martin (19-22, 58′). Christophe Maréchal pose un nouveau temps mort il reste 2 minutes 30. Barbara Moretto marque dans la foulée son spécial (coup de poigent à la hanche) et Julie Dazet prend la demi centre ehsan Abdelmalek en strict sur la défense suivante. Moretto encore elle redonne l’espoir à tout le palais en contre attaque (21-22, 59′). Et avec un coeur énorme, la JDA récupère un énième ballon en défense pour envoyer déborah Kpodar égaliser. Il reste 15 secondes et sur le gong, les niçoises obtiennent un pénalty. Noura Ben Slama s’impose en sauveuse et décroche la séance de tirs au buts (22-22, 60′).

Séance de tirs au buts fatale

Une séance malheureusement fatale aux dijonnaises puisque les Niçoises ne trembleront pas inscrivant leur 5 jets tandis que Dijon connaîtra deux échecs étant bien peu récompensé d’une formidable combativité et débauche d’énergie. Tout ce petit monde se retrouvera dès dimanche à Nice en championnat cette fois-ci.

Nice n’a pas tremblé durant la séance de tirs aux buts © Hervé OBRECHT/NikoPhot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.