24 octobre 2020

Double podium à la maison pour le Duo Stéphane PERRIN et Mathieu DETRY

Dijon-Sport News avait pris rendez-vous sur le circuit de Dijon-Prenois pour la manche Bourguignonne du Championnat de France de Fun Cup ce week-end, pour la seconde manche de la saison 2019.  Nous avons passer une partie de week-end en compagnie du Team Jac-Motors by MTE de Tom CALMEYN et des pilotes Stéphane PERRIN, le local Dijonnais et de son co-équipier belge, Mathieu DETRY à bird de la VW Fun Cup #269. Retrouvons dans ces lignes, le compte-rendu du week-end de Stéphane, lors de son unique présence de l’année à Dijon.

Double Podium pour le duo PERRIN-DETRY et le Team Jac-Motors by MTE

Mathieu DETRY et Stephane PERRIN sur la seconde marche du podium @ Stéphane PERRIN

Ne disputant pas ce Championnat cette saison, Stéphane PERRIN, Vice champion en titre et local de l’étape, désirait participer à cette manche française afin de parfaire la connaissance de sa nouvelle monture au sein du Team JAC-Motors by MTE sur un tracé rapide.

C’est seulement mardi soir que, suite à un désistement, l’équipe fût invitée à participer à la manche bourguignonne. A cette occasion, Stéphane faisait équipe avec son équipier en Championnat d’Europe, Mathieu DETRY.

Deux courses de 4H étaient au programme ce dimanche

Changement de pilotes sur la #269 du Jac-Motors by MTE © Daniel VANDEN BERGHE

Des essais prometteurs

Tout de suite dans le coup sur un circuit qu’ils connaissent parfaitement, Stéphane et Mathieu réalisaient le meilleur temps des essais libres.

Sur un circuit où la position de départ a assez peu d’importance du fait de sa longue droite permettant des dépassements à chaque tour grâce à l’effet d’aspiration, Mathieu signait le 4ème chrono.

Meilleur temps aux essais libres pour la VW Fun CUP #269 © Daniel VANDEN BERGHE

Course 1, Une belle seconde place

C’est sous un soleil voilé mais surtout par une température proche de 0° et un vent du nord glacial que les 56 voitures s’élançaient dimanche matin. Mathieu prenait un départ prudent, évitait le gros accrochage du premier tour, ce qui provoquait l’entrée de la Safety Car. Dès la relance, Mathieu confirmait le potentiel entrevu aux essais et se hissait dans le peloton de tête constitué de 6 voitures. 

Parmi les leaders, 2 stratégies de ravitaillement se mettaient en place. Chez Jac Motors, la stratégie consistait d’aller au maximum de la capacité du réservoir, sachant que sur ce circuit très rapide et par ce temps très frais, le calcul de la consommation relevait du casse tête. A ce petit jeu, un des prétendants à la victoire, la #424, tombait en panne d’essence. Stéphane au volant gérait parfaitement ce paramètre et pointait en tête à la mi-course avec 5 seconde d’avance sur le Milo Racing.

C’est alors qu’un nouveau Safety Car faisait son apparition, au moment opportun pour le Milo Racing mais trop tôt pour Stéphane et Mathieu.  Une fois la salve de ravitaillement terminée, la #269 du Jac Motors avait perdu 20 secondes et toute chance de victoire. C’est à cette belle seconde place que Stéphane franchissait la ligne d’arrivée.

Les deux pilotes s’échangent des informations sur la voiture © Daniel VANDEN BERGHE

Course 2, à seulement 5 secondes du succès…

Pas le temps de se reposer sur ses lauriers. A peine 1h15 après l’arrivée de la course 1, Mathieu reprenait le départ et comme le matin, il s’échappait avec le groupe de tête.

Toujours aussi véloce, nos compères se battaient à coup de dixièmes pour la tête de la course, toujours en bagarre avec la #280 du Milo Racing. A tel point qu’à 30 minutes du terme et à l’issue du dernier changement de pilote, Stéphane repartait en tête avec Kevin Caprasse dans son pare choc.

Pas toujours aidé par le trafic et au prise à une usure avancée de ses pneumatiques, Stéphane laissait la tête à la #280 et franchissait la ligne encore second à 5 secondes du vainqueur.

Les changements de pilotes se sont succédés un rythme effréné tout au long de ces 2 fois 4 heures de course © Daniel VANDEN BERGHE

Les propos recueillis auprès de Stéphane PERRIN « Weekend très satisfaisant. On a appris mardi soir notre confirmation pour rouler à Dijon, c’était important d’être ici pour moi car cette course est la seule à domicile dans mon calendrier. Je ne fais pas l’intégralité du Championnat cette année faute de temps et de budget, mais il est toujours bon de rappeler au paddock que l’on existe. De plus, après Mettet, on avait quelques inquiétudes concernant le rendement de notre nouveau moteur. Nous pouvons être rassurés. C’est bon pour la confiance de toute l’équipe que j’apprends à connaître et que je voudrais chaleureusement remercier tout comme Mathieu pour tout le travail effectué durant ce weekend.»

_

Stéphane PERRIN © Daniel VANDEN BERGHE

Calendrier chargé pour Stéphane PERRIN, que nous pourrons suivre dès ce vendredi en Belgique, sur le mythique et non moins célèbre circuit de Spa-Francorchamps pour une nouvelle manche des 24H Séries. A suivre dans nos prochaines éditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.