22 août 2019

Léo Bouvier 3ème de la classique Rougeot remportée par Eric Voigt

Dijon – Auxonne – Dijon ou encore la classique Rougeot est la première organisation majeure de la saison pour le Sprinter Club Olympique de Dijon (SCOD). Chaque année il lui importe d’y briller. Cette année encore les Dijonnais ont animés la course mais Léo Bouvier animateur des derniers km doit se contenter de la troisième place battu par l’américain du VC Toucy Eric Voigt. Mathieu Gallet directeur sportif du SCO Dijon nous parle de la course de son équipe.

Mathieu Gallet © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Le plan dijonnais

La tactique de l’équipe était d’être toujours représentée à l’avant pour avoir un coup d’avance et forcer les autres équipes à travailler. Il fallait qu’on soit en surnombre et ne pas avoir le poids de la course sur nos épaules car à domicile, nous avons toujours une pancarte un peu plus grosse que d’habitude.Nous avions identifié plusieurs endroits stratégiques où nous pouvions tenter un coup de force mais le vent n’était pas assez fort pour faire une véritable différence.

Le peloton en début de course à Bressey sur Tille © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Debeaumarché se montre

La course a été un peu spéciale avec une échappée de Nicolas Debeaumarché en solitaire de 50 km. La course s’est décantée dans les 1ère difficultés du parcours mais le peloton est quand même resté assez groupé.

Eric Voigt a été le plus malin dans le final © Bruno Arnoux SCOD

Léo Bouvier repris en toute fin de course

Notre équipe a tenté un coup de force au km100 dans la bosse de Lamarche sur Saône. Le peloton s’est scindé en 2 parties. Pas mal d’attaques dans le final, un groupe de 7 a pris 30 secondes avec en son sein Léo Bouvier.  Cependant le peloton a vivement réagi et au moment où la jonction a eu lieu, Léo Bouvier a tenté de sortir en solitaire, il réalise un joli numéro en prenant 30 secondes au peloton à moins de 25 kilomètres de l’arrivée.Il se fait malheureusement reprendre à 5 kilomètres de l’arrivée par 2 coureurs, ils iront se jouer la victoire et il termine 3ème de la Rougeot classique Dijon Auxonne Dijon.

Léo Bouvier peut nourrir des regrets © Bruno Arnoux SCOD

Des regrets

Nous sommes un peu déçu car on échoue de peu avec Léo, il aurait mérité de l’emporter. Un final de course se joue à peu de chose. Il lui a sans doute manqué un esprit « tueur » dans le dernier kilomètre, il connaissait bien le Finlandais Jaakko Hanninen (EC Saint-Etienne Loire) qui termine deuxième pour avoir été coéquipier avec lui à l’amicale bisontine et je pense qu’il s’est un peu trop focalisé sur lui. Le coureur de Toucy Eric Voigt en a bien profité en tout cas et s’est tout à son honneur.  Cela reste quand même une très belle performance de la part de Léo et on espère le voir rééditer ce genre de résultats.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.