21 octobre 2020

Ne pas rester à quai chez les Metros et accrocher le wagon PO

08-12-2018 palais des sports jean-michel geoffroy à dijon, jeep élite de basket 12ème journée, jda dijon basket - levallois métropolitans, axel julien face à david michineau

Si la cruelle défaite contre Monaco dimanche dernier a dû trotter dans tous les têtes dijonnaises, l’heure doit être à la reconquête. Cela passera par une victoire ce vendredi soir sur la parquet des Levallois Metropolitans. L’occasion de se rassurer mais aussi et surtout de reprendre un peu d’air en vue des play-off.

Retenir le positif de Monaco, respirer au classement et éliminer un concurrent

Oui, il y a eu défaite face à Monaco dimanche soir au Palais des Sports. Mais une défaite de 3 points où les intentions défensives et les attaques ont été au rendez-vous. Ce sont bien sur ces aspects que le groupe dijonnais doit capitaliser au moment d’affronter Levallois. Si cette équipe est compliquée à manœuvrer (la JDA ne s’était imposé que de 4 points à l’aller), en jouant au même niveau que contre Monaco, la Jeanne peut raisonnablement espérer s’imposer. Tout juste faudra-t-il dominer davantage le secteur intérieur. Ware notamment n’avait pas été à son aise Dimanche. Mais sur un parquet qu’il connaît par cœur pour avoir évolué à Levallois la saison passée, il aura ses marques pour, espérons le, retrouver ses standards. La bande d’Axel Julien a aussi montré mardi soir dernier à Gravelines sa capacité à s’imposer de nouveau à l’extérieur après de longs mois pour y parvenir. Enfin, Levallois est une terre plutôt accueillante pour Dijon. La JDA s’y est notamment imposée largement l’an-passé (plus de 100 points inscrits). Un succès qui au-delà du mental lui ferait le plus grand bien: alors qu’elle comptait 2 victoires d’avance sur le premier non play-offable, il y a 2 semaines tout s’est resserré depuis. En cause les deux revers sur les 3 derniers matchs. Le 9ème, Limoges, n’est qu’à un succès (la Jeanne a toutefois le point average sur cette équipe), les 10ème (Le Mans) et 11ème à deux succès. Le 11ème? Levallois justement. Si les hommes de Legname l’emportaient, ils élimineraient quasiment un prétendant aux Play-off. Dans le cas contraire, il le remettrait très largement en course.

Levallois: une équipe dangereuse, mais prenable pour la 11ème équipe à domicile

Levallois est une belle équipe et il sera difficile de s’imposer chez elle. A l’image d’un joueur comme Johnson qui avait mis 16 points à l’aller dont quelques gros shoots, Roos (14 points à Dijon) ou encore de Ukic, Michinaud et Fevrier, elle dispose de joueurs talentueux et hargneux. Elle compte aussi dans ses rangs l’ancien Dijonnais Sulaimon, mais qui devrait être toujours forfait pour ce match (blessure). L’équipe s’est renforcée avec Wayns. Un groupe, qui a pu accéder aux 1/2 finale de la Leaders Cup malgré le départ peu de temps avant de l’un de ses cadres, l’intérieur Wright. Si cette équipe peut faire mal, elle n’occupe que la 10ème place du classement et elle éprouve des difficultés à la maison: 11ème formation à domicile avec seulement 8 victoires sur 14 rencontres soit 57% de succès, cette équipe de Levallois, dont la salle n’est pas la plus chaude de France est jouable chez elle. Si elle arrive à trouver de l’adresse extérieur, son secteur intérieur est perméable et Ware ou Pearson peuvent s’en donner à cœur joie. Les banlieusards parisiens sont aussi très vite dépassés sur le jeu de transition.

Les clés du match pour la JDA:

Verrouiller le secteur intérieur et s’y imposer en attaque. Levallois est la 10ème équipe de la ligue à 3 points. Les repousser dans cette zone peut avoir du sens sans non plus les laisser shooter dans un fauteuil.

Etre prêt au combat aux rebonds: à l’aller la JDA avait fait presque jeu égal (32 à 35 rebonds pour Levallois). Ce sera une donnée importante de la rencontre.

Tenir son rang en défense: la JDA et Levallois ont les mêmes statistiques en attaque avec un peu moins de 80 points marqués de moyenne par match. En revanche, la défense de la Jeanne, la meilleure du championnat, peut faire la différence.

L’agressivité générale: l’an-passé, Frédéric Fauthoux s’était énervé lors d’un temps mort, tentant de piquer ses joueurs en expliquant qu’ils savaient que la JDA allait “jouer sale”. La réalité était que les Dijonnais en voulaient plus et qu’ils avaient fait complètement exploser Levallois par leur intensité. A refaire. A l’inverse se méfier de la révolte de Levallois qui a besoin de l’emporter pour penser encore aux Play-off.

La JDA sera clairement en mission à Levallois avec un seul objectif l’emporter. Si rien ne sera simple sur ce parquet, son niveau de jeu et son envie peuvent faire la différence. En déroulant son jeu si caractéristique et en comptant sur une envie et une détermination totales, cette mission n’aura rien d’impossible.

Entre-deux ce vendredi à 20h30 à Marcel-Cerdant!

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.