16 octobre 2019

© Nicolas GOISQUE/Hervé OBRECHT/NikoPhot

Après deux défaites face à Créteil et Nancy ayant sérieusement compromis les chance de qualification directe pour les finalités de Proligue à St Brieuc de mi mai prochain, on attendait le DMH au tournant ce vendredi face à Massy. Invaincu dans son palais, Dijon passait un nouveau gros test face à une solide formation massicoise, candidate elle aussi à la montée. Après un gros retard à l’allumage, Naudin et compagnie sont montés en puissance pour finalement sortir vainqueur d’un gros combat 25-23.

On avait annoncé un match serré entre deux équipes se tenant de près; on a pas été déçu sur ce plan là tant la victoire a mis du temps à choisir son camps et tant les défense bien secondées des deux côtés par des performances xxl des gardiens, se sont montrées à la hauteur de leur réputation.

Enorme performance, une nouvelle fois de Wassim Helal dans la cage dijonnaise © /Hervé OBRECHT/NikoPhot

Dijon poursuit la trêve de 20 minutes.

Les hommes d’Ulrich Chaduteaud n’ont ils pas entendu le coup de sifflet de fin de la récrée? Toujours est -il qu’au retour de cette mini trêve internationale, ils n’y sont pas du tout. Festival de ballons rendus à l’adversaire, avec moult passages en fors, marcher ou balles envoyées dans le vide. Massy ne se fait pas prier pour faire la course en tête (1-3, 5′) et si les ailiers Eduardo Reig Guillen puis Jan Sobol permettent à Dijon de revenir un temps à hauteur (5-5 12′) c’est surtout parce que la défense est à peu près là et que Wassim Helal rentre, lui, bien dans son match. Mais les approximations reprennent de plus belles. Alexis Poirier est de surcroît impressionnant dans sa cage et Massy engrange. Un 4-0 net et sans bavure qui propulse les visiteurs aux commandes (6-10, 19′) puis (8-12, 22′). S’en est trop pour Ulrich Chaduteaud qui lors du temps mort qu’il pose hausse sérieusement le ton pour secouer ses troupes. Ce coup-ci les Dijonnais entendent la sonnerie du réveil. La défense monte encore d’un cran, Helal est au diapason, Dijon récupère les ballons, Alexis Lemal et Virgile Carrière sont à la conclusion de contre-attaques tranchantes et le DMH finit en trombe ce premier acte avec un 5-0 ponctué par Boris Bécirovic qui met presque miraculeusement Dijon devant à la pause (13-12, 30′).

Ulrich Chaduteaud a dû hausser le ton © Nicolas GOISQUET/NikoPhot

Mano à mano

Les deux gardiens, très en vue sur ce premier acte reprennent la partie sur leur lancée en ce début de seconde période. C’est bien plus cohérent maintenant côté dijonnais, mais Massy et également bien là et la partie est désormais très serrée (16-16, 35′; 17-17, 41′). Wassim Helal est en feu et fait un show dans la cage dijonnaise (il terminera au porte des 50% d’arrêt avec 21 arrêts au compteur : phénoménal). Mais Poirier fait également son match en face (33% ). Luka Brkljacic, le demi-centre et capitaine massicois, un joueur qui a toujours fait mal à Dijon quand il évoluait à Besançon (ndlr ces trois dernières saisons) est encore chirurgical, notamment sur pénalty (5/6 et 7 buts au total même s’il y a du déchet 7/13) et dans la distribution de caviars. Massy soutient ainsi la comparaison et c’est toujours aussi indécis (21-21, 51′). Qui va remporter le money time?

luka
Brkljacic a une nouvelle fois brillé face à Dijon © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dijon parvient à ses fins

Dijon s’y colle. A la faveur d’une exclusion temporaire du stratège visiteur Brkljacic, Boris Bécirovis, Jan Sobol en cage vide puis Marc Poletti portent un coup fatal (25-22, 55′). Voilà qui fait mal aux crânes visiteurs. Rien n’est cependant terminé. Les cinq dernières minutes redeviennent plus poussives pour les locaux avec aucun but marqué. Heureusement Massy commet également des maladresses et Wassim Helal reste impérial jusqu’au bout. Dijon remporte un précieux succès. Avec la nette victoire de Créteil sur Nancy, le DMH a quasiment assuré la troisième place ce soir. Il faudra néanmoi ns terminer le travail à Nice avant de recevoir le leader chartrain pour ce qui pourrait être un match de gala de préparation aux play-offs avec l’enjeu de rester invaincu sur la saison régulière à la maison.

Une bonne chose de faite pour Virgile Carrière et le DMH ©Hervé OBRECHT/NikoPhot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.